ARC Poésie Sonore « entendre la nature dans la ville, et vice-versa » | ESBAM


See on Scoop.itDESARTSONNANTS – Gilles Malatray – Vers un art du paysage sonore

Le matériau : déjà une question.

Que reste-t-il de « naturel » dans un milieu humanisé et urbanisé depuis des siècles ? L’eau d’une rivière (pollution non comprise) mais assurément pas ses rives, son lit. Les bases géologiques du paysage urbain, mais pas sa topographie : pentes, occupation des surfaces. Pas les arbres, tous plantés, mais la poussée ou la chute de leurs feuilles. L’air, le vent, la pluie, le soleil (pollution non comprise). Quelques plantes parasites dans les rues ou des lieux délaissés. Les oiseaux, même s’ils se nourrissent en partie de déchets des hommes. Des animaux non domestiqués : insectes, rongeurs. Et cætera.

See on www.esba-lemans.fr

Publicités

A propos Desartsonnants

Promeneur écoutant, paysagiste sonore, spécialiste des arts sonores, concepteur sonore, curator, conférencier
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s