DISPARITION D’UN CRÉATEUR DE SONS FRANCOIS BASCHET


DISPARITION D’UN CRÉATEUR DE SONS

FRANCOIS BASCHET

menu_logo03_b Dés le début des années 50, Bernard et François Baschet travaillent à la conception de nouveaux instruments, donnant vie à toute une série de sculptures sonores, d’un instrumentarium pédagogique inouïs, dans tous les sens du terme.

Dans leur atelier de Saint Michel sur Orge, les deux frères, questionnés par ce qu’ils avaient entendu dans les créations de musique concrète de Pierre Schaeffer et Pierre Henry, décidèrent de créer leur propre lutherie, leurs propres sonorités, timbres, couleurs, modes de jeu…

Etudiant, de près l’acoustique, pliant métaux et autres matériaux, se penchant sur les famille des vergophones, instruments à tiges vibrantes, ils renouvelèrent ainsi la gamme d’une lutherie aussi belle à regarder qu’à écouter.  Dans ces constructions, entre sculptures et instruments, deux sortes de créations virent le jour : les sculptures sonores, tels les fameux Cristal, Tôles à voix, et les structures Baschet, de taille plus restreintes, plus mobiles, pensés comme un véritable instrumentarium pédagogique, qu’ils mirent au point associés aux musiciens Yvonne et Jacques Lasry.

De nombreux musiciens les utilisèrent dans des genres très variés, tandis que le duo continuait à développer toute une pédagogie du geste et de l’écoute. Cette pédagogie s’inscrit d’ailleurs dans une approche résolument contemporaine, l’accord de beaucoup de leurs structures ne s’appuyant pas sur des gammes musicales « classiques », mais plutôt sur la recherche de timbres, de couleurs, de résonances, de grains d’une indéniable qualité…

Ayant eu à maint reprises l’occasion de croiser les sculptures ou structures, de les mettre en vibration de la main, de coller l’oreille à aux tiges et ressorts résonnants, je eux garantir à tous ceux qui ne les ont jamais approcher que l’expérience est assez fascinante tant la gamme sonore est riche, les gestes variés, et tant les structures dialoguent naturellement les unes avec les autres.

Après l’invention du saxophone, et avant celles des lutheries électroniques, les instruments Baschet restent un jalon incontournable dans l’histoire de la lutherie.

La mort de François Baschet vient donc interrompre une collaboration fertile de deux frères qui auront donné au monde des sons de bien belles formes et couleurs sonores.

 http://www.baschet.org/

 http://francois.baschet.free.fr/storyfr.htm

 http://www.telerama.fr/musique/dans-l-atelier-de-bernard-baschet-createur-de-sons,51146.php

baschet

Publicités

A propos Desartsonnants

Promeneur écoutant, paysagiste sonore, spécialiste des arts sonores, concepteur sonore, curator, conférencier
Cet article, publié dans Design sonore, lutherie, Pédagogie, sculpture, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour DISPARITION D’UN CRÉATEUR DE SONS FRANCOIS BASCHET

  1. Ping : DISPARITION DE BERNARD BASCHET, LES SCULPTURES SONORES SONT ORPHELINES | DESARTSONNANTS – SONOS//FAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s