BALADES SONORES -CARNETS DE NOTES – SAINT-ÉTIENNE 3013 – MISE À JOUR


See on Scoop.itDESARTSONNANTS – Gilles Malatray – Vers un art du paysage sonore

Balades dans un quartier de Saint-Etienne (Centre Deux), dans le cadre d’une rencontre professionnelle « Ville festive », 10 personnes (Une heure environ)

Lors d’une rencontre professionnelle posant comme sujet la ville festive, entre animations, dérives et cohabitations sociales nocturnes, le son se retrouve comme souvent au cœur des débats, souvent d’ailleurs comme une nuisance plus que comme une potentielle source de plaisir.

Les deux promenades sonores programmées dans cette journée tentaient de proposer une approche moins enclin aux constats radicaux d’une ville bruyante, sonorement agressive, archi polluée par des flots de décibels incontrôlés…

Prendre du recul en effectuant lentement, un tour du quartier, passant d’une rue animée à des cours intérieures, au travers des ilots d’immeubles, sous la voute couverte d’une galerie marchande, dans des escaliers reliant différents points du quartier… dans le but avoué de montrer une grande diversité acoustique qui ne soit pas forcément si violente que ce que l’on en décrit.

Laisser des a priori aux vestiaires avant de partir en écoute, la ville n’est pas systématiquement synonyme de surenchère sonore alors que la campagne est un havre de paix où les concerts d’oiseaux ravissent les oreilles… Je force le trait à dessein, quoique…

Et il s’avère que le cheminement choisi relativise effectivement le discours par trop catastrophique d’une cité enfer acoustique vouée aux Gémonies via des torrents de vacarmes discordants.

Des passages où les pas résonnent et marquent des espaces clairement ressentis, où les voix s’entendent et se font entendre parfaitement, sans forcer, où les oiseaux sont (presque) aussi chantants que dans les forêts du Massif du Pilat voisin, où les voitures n’envahissent pas (trop) le paysage même si elles y ont leurs places d’incontournables citadines… Certes, pas un paradis de l’écoute, une sublime symphonie sans fausse notes aucunes, mais en tout cas une atmosphère écoutable sans stress, voire souvent avec un réel plaisir. Il faut pour cela jouer du contraste, serpenter dans le dedans-dehors, ou dans l’extérieur-intérieurs des ilots, explorer les passerelles, les coursives, les escaliers et les ruelles permettant de belles car subtiles porosités entres différentes ambiances. Il faut entendre les échanges, via les fenêtres ouvertes dans une belle journée douce et ensoleillée, des espaces privés et des espaces publics, radios, voix, cuisine en préparation, espaces qui communiquent tout en semblant se respecter mutuellement. Il faut entendre les percussions réverbérées de chantiers de restauration de façades, ainsi que les voix des ouvriers qui se répercutent sur d’autres murs, semant parfois, par le jeu des échos, la confusion chez l’écouteur public quand à leur localisation.

Ils faut entendre ces milles sonorités du quotidien qui rythment et fabriquent de la vie, plus que de la violence, en tous cas ce jour là. Michel Risse, grand écouteur public s’il en fut, me disait un jour que c’est en ouvrant sa fenêtre sur les bruits de Paris qu’il se sentait bien vivant, appartenant à une communauté citoyenne que les sons de la ville, s’ils agressent parfois, tendent aussi à unir dans une écoute partagée. Je repensais à ces paroles ce jour là, en en mesurant toute leur véracité.

Un sociologue spécialiste de la fête urbaine, participant à l’une des deux balades exprimait son plaisir d’avoir parcouru ces lieux dans une posture d’écoute en mode doux, lentement, comme un geste en résistance face à l’agitation chronique que nos environnements sociaux et professionnels tendent à nous imposer.

Publicités

A propos Desartsonnants

Promeneur écoutant, paysagiste sonore, spécialiste des arts sonores, concepteur sonore, curator, conférencier
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s