PAS – PARCOURS AUDIO SENSIBLE OPUS 4, AVEC MARJOLAINE PONT


PAS – PARCOURS AUDIO SENSIBLE OPUS 4, AVEC MARJOLAINE PONT

Un nouveau PAS – Parcours Audio Sensible, en duo d’écoute, le dernier de cette année 2014, le 23 décembre, avec Marjolaine Pont. 18 heures, la nuit est maintenant tombée, le ciel reste très clair, on y percoit encore le bleu lumineux qui a irradié cette douce journée. Après deux essais préalablement infructueux, nous entammons une balade en duo, dans le quartier de la Guillotière à Lyon, avec son brassage ethinque, ses grands axes et ses passages intimes, ses commerces multiculturels. Un des derniers bastion urbain vraiment mixte, populaire, dans le bon sens du terme, où de nombreuses couches sociales, ethnies, étudiants, commerces alternatifs, acteurs culturels… cohabitent. Un urbanisme à la fois hétéroclite et singulièrement cohérent, parfois surprenant, d’un quartier aux portes du « centre » , qui résiste encore, tant bien que mal, à une gentrification galopante.

La promenade s’effectue donc dans une alternance d’ambiances plus ou moins agitées, où l’on ressent une certaine fébrilité venant rappeller la proximité des fêtes de Noël toutes proches. Les rues chantent joliment de diverses langues, accents, les commerces sont encore, en début de parcours, très fréquentés, ils fermeront progressivement  vers la fin de la promenade, assoupissant progressivement ainsi certaines rues. Les lumières varient, à l’égal des sonorités, d’une intimité crépusculaire à une suite de  scintillements festifs. Les voix nous frôlent, ou résonnent au loin, selon les espaces traversés, mais elles restent quasiment omniprésentes, dans un quartier très peuplé, où la rue, l’espace public, malgré la fraîcheur du temps, restent un lieu de rencontre qui nous ferait un instant imaginer un contexte quasi méditerranéen, au corps de Lyon.

La poésie d’une déambulation lente, ponctuée d’arrêts-points d’ouïe, de rencontres, de pénétrations furtives dans divers espaces publics/privés, intérieurs/extérieurs, s’installe au fil des pas. Les perspectives visuelles de la ville, multiples, en profondeurs, hauteurs, espaces bouchés, alignements ou recoins, dialoguent, se confortant ou se contredisant, avec des formes de plans/perspectives sonores.

Il est toujours extrèment agréable de partager une écoute qui prend le temps de s’impréger des lieux, de sentir longuement la ville à fleur d’oreille, à portée de regard, humaine, vivante, entre itinéraire et détours improvisés aux fils des micro-événements. On se sent habitant, co-habitant, partageant des espaces de vie parfois très intimes, dans un fourmillement urbain où l’on va chercher le détail qui nous raccrochera à une douce et belle trivialité, beaucoup plus riche qu’elle n’y paraît de prime abord. Histoire de placer notre écoute à l’échelle du lieu…

Cliquez sur l’image pour écouter !

2007-Photo-serre-potager-jardin-d-Amaranthes

 

Publicités

A propos Desartsonnants

Promeneur écoutant, paysagiste sonore, spécialiste des arts sonores, concepteur sonore, curator, conférencier
Cet article, publié dans arts sonore, balade sonore, Desartsonnants, Field recording, PAS - Parcours Audio Sensible, Paysage sonore, soundscape, Soundwalk, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour PAS – PARCOURS AUDIO SENSIBLE OPUS 4, AVEC MARJOLAINE PONT

  1. Ping : PAS – PARCOURS AUDIO SENSIBLE OPUS 4, AVEC MARJOLAINE PONT | DESARTSONNANTS – SONOS//FAIRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s