Livre – Soundspaces : Espaces, expériences et politiques du sonore


Soundspaces : Espaces, expériences et politiques du sonore

13 janvier 2015

Par

Cet ouvrage fait suite à l’école thématique CNRS « Soundspace : espaces, expériences et politiques du sonore » qui s’est tenue à Roskoff du 4 au 8 juillet 2011. La 2èmes partie est consacrée à L’expérience sonore des lieux Spécificités, approches, enjeux est introduite par Henry Torgue. Les sous-parties Ambiances sonores in situ et Expériences sensibles rassemblent des articles de nombreux chercheurs de l’UMR Ambiances qui a pris part à l’organisation de cette semaine intensive.

couvSoundspaces : Espaces, expériences et politiques du sonore. Claire Guiu, Guillaume Faburel, Marie-Madeleine Mervant-Roux, Henry Torgue et Philippe Woloszyn (dirs.). Presses Universitaires de Rennes, 2015. 414 p. Collection : Géographie sociale. ISBN : 978-2-7535-3460-5. 21,00 €. Table des matières à télécharger. Télécharger le Flyer de l’éditeur.

Contient les articles de :

Cécile Régnault. De l’usage de l’enregistrement sonore en architecture
Olivier Balaÿ. Les phonurgies historiques au service de l’imaginaire des habitants futurs.
Noha Said. Les crieurs publics : un dispositif sonore dans les quartiers populaires du Caire.
Ricardo Atienza et Damien Masson. L’expérience méthodologique des traversées schizophoniques :
une recherche en action sur les ambiances du métro.
Grégoire Chelkoff et Sylvie Laroche. Cartophonies sensibles : la construction d’une mémoire sonore des lieux.
Bruno Suner et Pascal Joanne. Sur les traces sonores du patrimoine
Patrick Romieu. Désenchanter le sonore : quelques considérations sur les méandres inférieurs de l’écoute.
Thomas Leduc et Philippe Woloszyn. Pour une approche du paysage sonore par analogie au visuel – si le son donne à voir, le champ de vision donne-t-il à entendre ?

« SOUNDSPACE » fait écho et contrepoint à « soundscape », notion créée et théorisée par Murray Schafer et l’écologie sonore dans les années 1970. Pas d’ambition paysagère ici, mais le projet de construire de nouveaux espaces de savoir et d’action. Penser les liens entre « espace » et « son » invite à réexaminer les catégorisations de ces notions, la diversité de leurs agencements. Ainsi, géographes, ethnologues, sociologues, historiens et analystes de l’art et des arts du spectacle, urbanistes et paysagistes, architectes, politistes, ingénieurs du son et acousticiens, mais aussi artistes et acteurs culturels apportent différents outils, écoutes, manières de faire, modèles et interrogations.
Dans quelle mesure l’écriture sonore se déploie-t-elle en espace ? L’attention à l’écoute permet-elle de considérer la spatialité autrement ? Une série d’études explore ces questions dans différents champs artistiques. Comment les dispositifs techniques engendrent-ils de nouveaux imaginaires spatiaux? Et quelle place donner aux archives audio dans la structuration de la recherche et des connaissances ?

Il s’agit ensuite de l’expérience aurale des lieux, des identités sonores et de leur genèse, de la façon dont les sensibilités sont encadrées par des codes, normes et règles de comportements. L’expérience sonore est explorée dans ses diverses polyphonies et dans une perspective polysensorielle – dans les rues, le métro, l’hôpital. Quels sont les outils du chercheur? Comment créer de nouvelles expérimentations sensibles ?

Il est établi un hiatus croissant entre, d’une part, la place occupée par les ressentis et vécus, mais aussi les souhaits de participation habitante dans les réalités socio-spatiales de l’environnement, et, de l’autre, la pensée encore largement normative de politiques malgré tout de plus en plus territorialisées. Comment interroger les cadres cognitifs, référentiels et outils de l’action ? Et pour cela, comment repenser les codifications scientifiques et les figures de l’expertise savante, qu’elles soient d’essence modélisatrice, phénoménologique ou participative ?

À la croisée entre sciences physiques et de l’ingénieur, sciences humaines et sociales, sciences politiques et approches esthétiques, Soundspaces donne un aperçu des changements, des dépassements, des enjeux et des zones de blocages dans les réflexions et études sur le sonore. Pointant certaines surdités théoriques ou verrous cognitifs, l’ouvrage engage une réflexion intégrée sur le sonore que tant d’acteurs appellent aujourd’hui de leurs vœux. (présentation de l’éditeur)

Sources Le Cresson –  http://lcv.hypotheses.org/9270

Advertisements

A propos Desartsonnants

Promeneur écoutant, paysagiste sonore, spécialiste des arts sonores, concepteur sonore, curator, conférencier
Cet article, publié dans ecologie sonore, Environnement, Paysage sonore, soundscape, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s