Conférences – L’art sonore, des Musiques aux confins des musiques – Gilles Malatray – Desartsonnants


Conférence -Les musiques aux confins des musiques

DESARTSONNANTS – L’ART DU PAYSAGE SONORE

JEUDI 02 AVRIL Le Périscope – 13 rue Delandine Lyon 69002 – Métro Perrache


19h – gratuit

test 2015_img_1

 Crédit  photo: Zoé Tabourdiot City Sonic 2014-Festival international d’arts sonores – Mons (BE)

Des Musiques aux confins des musiques

Par Gilles Malatray – Desartsonnants, Concepteur sonore spécialiste de l’environnement

La musique, ou plutôt les musiques, n’ont eu de cesse, depuis bien longtemps déjà, de vouloir repousser leurs propres cadres. Sortir des salles, fricoter avec les arts plastiques, fabriquer de nouveaux instruments, se jouer de l’espace, investir, inviter, mixer différents médias, convoquer le bruit, et même le silence, jusqu’à la dématérialisation de certains supports de diffusion, les musiques s’émancipent peu à peu de leurs formes ancestrales. Fin XIXe, Eric Satie compose une musique d’ameublement, ainsi que des «Vexations», radicalement répétitives, un décapant minimalisme en boucle bien avant l’heure… Dés les années 20, les futuristes italiens, des francs-tireurs russes, puis dans la foulée, Cage et d’autres défricheurs, continueront à brouiller les pistes dans des formes de plus en plus transgenres. La poésie, entre autre, oscillera entre littérature, théâtre/performance, et musique expérimentale. Dans les années 80, certaines créations devenant de plus en plus difficiles à cerner, le terme Sound Art apparaît aux Etats-Unis. La grande nébuleuse des arts sonores commence alors à tisser sa toile. Au XXe siècle, les nouvelles technologies, le numérique, les réseaux internet, tissent des espaces sonores étendus, du walkman ou GPS en passant par l’espace public dans sa quasi globalité, qui ne cessent de chambouler les formes, les contenus et les esthétiques, via des dispositifs de plus en plus sophistiqués. Les arts sonores d’aujourd’hui, le pluriel s’imposant ici, nous questionnent plus que jamais sur les porosités et les interactions transmédiales de la chose sonore, sur le statut d’œuvres, parfois musiques, parfois hybrides, parfois sonores.

Site internet

INFOS : Ouverture des portes à 19h00 pour un début des conférences à 19h30. Les séances sont basées sur de nombreuses écoutes musicales et seront prolongées de 21h à 22h par un temps d’échange convivial autour de la buvette du Périscope. 

Dans le cadre du cycle l’oreille en coin, proposé avec l’Université Populaire de Lyon au Périscope sur la saison 2014/2015. Voir tout le programme des conférences au Périscope

Accéder à l’ensemble du programme de l’Université Populaire de Lyon

Publicités

A propos Desartsonnants

Promeneur écoutant, paysagiste sonore, spécialiste des arts sonores, concepteur sonore, curator, conférencier
Cet article, publié dans arts sonore, Conférence, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s