BALADE SONORE – L’ARCHITECTURE AU TRAVAIL


BALADE SONORE – L’ARCHITECTURE AU TRAVAIL

 

MARDI 26 MAI 2015,
18H00, Auditorium de l’ISBA, Besançon

Rendez-vousà l’Auditorium de l’ISBA pour une séance d’écoute spéciale de la balade sonore réalisée par les étudiants de Philippe Terrier-Hermann. Venez découvrir cette balade sur le thème de l’architecture et du travail et discuter avec ses auteurs, qui portent leur regard sur des bâtiments emblématiques du patrimoine ouvrier bisontin (bâtiment Dodane, usine Sidhor, la Rodia…).

Balades Sonores
Radio Campus Besançon 102.4 FM est à l’origine du projet de balade sonores appelé Parcours. Le concepteur et responsable éditorial du projet est Aurélien Bertini, journaliste et auteur radio.Les 15 années de présences de radio campus besançon sur la bande FM lui ont permis d’acquérir une expérience et des compétences radiophoniques considérables et un réseau de partenaires référents pour réaliser cette action. Les créations de ces auteurs reconnues dans le milieu lui donnent confiance aussi.
Elle recevra les fiches projets des membres du collectif, qu’elle validera ou non au regard du cahier des charges fixé.
Pour cette action, Radio campus a bénéficié des conseils précis de l’association, notamment dans le repérage artistique : Elektrophonie, l’ISBA, le FRAC et le chargé patrimoine de la ville de Besançon

Radio Campus aime la création sonore. Le territoire bisontin est pour nous un lieu idéal pour proposer, créer, échanger, avancer, découvrir et redécouvrir la ville, le territoire, l’urbanisme, le patrimoine.
On va raconter la ville, ses histoires, son passé, son futur, ses murs, son intérieur. En marchant, flânant, s’interrogeant. L’auditeur-baladeur s’immisce, s’immerge dans la réflexion urbanistique et architecturale et donne une valeur symbolique à sa marche.
Cette action participe à un nouveau territoire : le sonore. Elle met en relation espaces publics réels, espaces virtuels et univers personnels.
Ces parcours sonores c’est aussi donner une autre dimension à l’utilisation du téléphone portable et du baladeur mp3 dans l’espace public. Aujourd’hui on se déplace en ville sans regarder autour de soi, en haut, à côté. On invite les gens à se réapproprier leurs outils d’écoute et d’expression en y introduisant des créations sonores qui induisent une nouvelle posture du passant quant à l’espace public traversé. Dans une submersion sonore, nous essayons de cadrer l’écoute de la ville, transformant ainsi modes de vie et relations à l’espace.
On souhaite laisser une empreinte sonore.
Oui Besançon est belle. On lui donne le son pour qu’elle s’exprime et qu’elle écoute ce qu’on pense d’elle. Pour une ville généreuse, sensorielle, sensuelle et durable.

Parcours c’est un projet de création sonore : documentaire, poésie, fiction, musiques électro-acoustique, design, paysage, archéologie…La diversité de la création sonore pourra être représentée.
Ce projet propose de (re)découvrir la ville de Besançon, son patrimoine, son histoire, ses personnages, ses inconnu-e-s par l’écoute sous casque à l’aide de parcours scénarisés.
Il s’agit ici de créations sonores originales d’auteurs et d’artistes qui captent des fragments de la réalité pour former des voyages sonores singuliers.
On ne joue pas dans le registre de l’audioguide « classique » : il n’y a pas d’inventaire des monuments célèbres ni de cartes postales pour touristes. Rien de cela dans ces parcours sonores originaux dans Besançon.
Ce sont des histoires, des voix, des créations musicales, des ambiances sonores qui nous invitent à prendre le temps de regarder, de (re)découvrir la ville au rythme tranquille d’une balade ou une promenade intime, insolite et curieuse dans des lieux ordinaires ou extraordinaires de quartier bisontins.

Le nom du projet est Parcours. Car il s’agit bien d’un déplacement, d’un point A à un point B. C’est aussi un chemin, un cheminement intérieur pour découvrir et interpréter la ville différemment.
Cette action, ce n’est pas une manière de penser le sonore mais des manières de penser le sonore. Ce sont des créations originales, décalées loin, très loin de l’audio guide classique.
C’est un détournement, un contournement, c’est une proposition originale sur un territoire qui devient un territoire des arts sonores, un territoire inventif, décalé, en mouvement.
L’idée est de provoquer une circonstance d’écoute, le « soundwalk », la balade sonore en est le moyen idoine.
Radio Campus Besançon fera appel à d’autres auteurs et artistes des structures partenaires mais aussi à ses propres auteurs « maison » : Aurélien Bertini et Claude Hoka Gouin.

Le collectif pourra travailler avec des musiciens électro-acoustiques, des designers, le monde musical, des plasticiens, des architectes, des chorégraphes, des photographes, etc.
Avec cette idée simple : quand par exemple un architecte s’empare du son, qu’est-ce que ça donne ?

Ici c’est comme au cinéma, il existe un décalage entre l’image, ce que l’on voit et les sons, ce que l’on entend. On en crée, on en joue. On fait resurgir le passé, on raconte des histoires, on fait réapparaitre des paysages qui n’existent plus.
Pour nous, c’est le décalage qui fait sens. Le tout articulé sur un trajet où le timing est de rigueur.
Chaque écoutant sera guidé par des indications de déplacements.

Pourquoi cette action /Objectifs de l’action
Parce que c’est un outil puissant de conservation d’une mémoire commune ou individuelle, par son statut d’ « art fixé en mouvement »,
Ce projet c’est la possibilité de laisser une empreinte, une trace sonore, de se souvenir d’évènements, de voix qui ont marqué l’histoire de Besançon
C’est un vecteur de transmission d’un vécu émotionnel,
C’est un acte de conservation et de réactivation mémorielle, qu’il soit artistique, pédagogique ou historique
L’idée étant de donner une dimension sonore à la ville et d’offrir une autre écoute de la ville.
Ces œuvres sonores, ces courts métrages audio ne sont pas faits pour être écoutés, mais pour être ré-écoutés. C’est un art qui peut durer. “
C’est réhabiliter le son comme une écriture comme un art.
Ce sont des modules sonores adaptés à l’écoute en marche mais aussi à l’internet.

Equipés d’un lecteur MP3 et d’un casque, les participants sont guidés pour suivre un parcours sonore dans les quartiers de Besançon.
Des voix anonymes surgissent des maisons, des scènes de vie prélevées à même le pavé se glissent dans le vent qui balaye les ruelles sinueuses. Le tout est régi par une progression à la fois scénarisée et ouverte.

La zone géographique ou territoire de réalisation est Besançon et ses quartiers.

Un site internet est à votre disposition : http://www.parcoursbesancon.fr/

Advertisements

A propos Desartsonnants

Promeneur écoutant, paysagiste sonore, spécialiste des arts sonores, concepteur sonore, curator, conférencier
Cet article, publié dans architecture, arts sonore, balade sonore, Paysage sonore, soundscape, Soundwalk, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s