Du positivisme sonore !


Pour sortir de la nuisance sonore omniprésente et quasi hégémonique dans le discours des politiques urbaines, il faut inscrire le sonore dans le territoire de l’imaginaire, d’une géographie sensible, d’une possible musicalisation hors-les-murs, d’une communication non verbale, d’une possibilité d’embellissement urbain, d’un aménagement territoriale prenant(aussi) en compte l’approche sensible via le sonore, d’une part de rêve comme une valeur auriculaire ajoutée… D’une recherche esthétique sur fond d’écologie sonore.

See on Scoop.itDESARTSONNANTS – Gilles Malatray – Vers un art du paysage sonore

Advertisements

A propos Desartsonnants

Promeneur écoutant, paysagiste sonore, spécialiste des arts sonores, concepteur sonore, curator, conférencier
Cet article a été publié dans acousmatique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s