Lecteur performance radiophonique – Parlophonie


PARLOPHONIE
Anne – Julie Rollet et Anne Laure Pigache

al-pigache-web-crecc81dit-photo-mado-300x225

Retour sur un spectacle performance lecture installation radiophonique et vocal, vu (et entendu) lors du festival Sonor#9, organisé  à Nantes par l’association JetFM.
Parfois, il est des découvertes qui nous interpellent, nous fascinent, nous sautent aux oreilles (et aux yeux), dans tout le bon sens du terme.
Autant dire que duo Anne – Julie Rollet et Anne Laure Pigache m’a séduit.
Tout commence dans une quasi obscurité, et un presque silence. Quelques lumières qui émanent de radios avec quelques crachotements de bruits bancs. L’écoute s’installe tout en douceur.
La voix d’Anne Laure arrive, elle aussi tout en douceur, épaulée dans un dialogue avec le traitement sonore en temps réel d’Anne Julie, dans un échange des plus équitable, la technologie ne prenant jamais le dessus, en finesse.
Le ton monte, crachotements d’une scène qui se cale dans des ondes mouvantes, borborygmes, onomatopées, balayage d’ambiances radiophonique allant crescendo vers un ton déjanté, parfois un brin hystérique, qui n’est pas sans rappeler Strypsody de Cathy Berberian.
La voix est travaillée, maîtrisée, fluctuante, sensible, enjôleuse, parfois drôle, parfois acerbe, parfois violente, elle ne cesse de nous faire glisser vers de nouveaux territoires sonores, toujours proche de cette immense fenêtre écran qu’est la radio ouverte sur un monde aussi chaotique que poétique. Elle nous parle des ondes, du corps et de sa voix, de l’Homme communicant, avec toutes ses fragilités, élans généreux, révoltes, incertitudes, mais en toute humanité.
Le traitement et la diffusion électroacoustique participent à cette joyeuse folie, sans jamais s’imposer, sans jamais trop en faire, soulignant, en contrepoint les prouesses vocales.
Le duo est bien rôdé, dans une connivence somme toute assez rare à ce niveau de performance électro-vocale.
Vous aurez sans doute compris que j’ai beaucoup aimé ce spectacle convoquant le corps et la machine, l’installation et la performance, mais surtout une parlophonie dans un duo façon radiophonie qui décapent joliment es oreilles.
Un spectacle qui mérite de se montrer et de se faire entendre ici ou ailleurs, pour conquérir de nouveaux auditeurs et mettre leur écoute sur les meilleurs ondes.

ac-500x333

http://annelaurepigache.fr/performances/19-parlophonie

http://www.makicom.com/IMG/pdf/cv_an_ju.pdf

http://www.jetfm.asso.fr/site/Sonor-9.html

Advertisements

A propos Desartsonnants

Promeneur écoutant, paysagiste sonore, spécialiste des arts sonores, concepteur sonore, curator, conférencier
Cet article a été publié dans acousmatique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s