Festival ‘arts sonore Tsonani – Valparaiso (Chili)


Tsonami-logo

banner2017-01-2

Concerts

Lundi 4 décembre
INAUGURATION ET LANCEMENT DU LIVRE-MEMOIRE TSONAMI 10 ANS
19h30 | Théâtre PCdV

Le grand △ (Japon)
Les performances de The Great △ sont des assemblages improvisés qui utilisent des objets trouvés dans les mêmes lieux d’exposition, en les combinant avec plusieurs appareils qui produisent du son, du mouvement et des lumières. Dans chaque représentation, les membres du collectif n’ont pas de rôle spécifique, mais ils sont librement échangés dans un processus de construction et de destruction permanentes.

Mardi 5 décembre
19h30 Galerie d’Art Municipale de Valparaíso
Inauguration de l’exposition

Quatuor # 2 | Javier Bustos (Argentine) + invité
Activation performative de l’installation Quartet # 2 qui constitue l’exposition collective Maquinasciones. La performance utilise quatre chaises adaptées avec un système de traînée automatique et de contrôle sans fil, qui les transforme en instruments de friction contre le sol. Ainsi, les chaises abandonnent leur fonction de repos pour interagir avec un musicien en temps réel. Le petit troupeau robotisé, s’appropriant l’espace scénique, devient un nouvel instrument capable d’improviser avec d’autres instrumentistes.

Mercredi 6 décembre
19h30 Parc culturel Teatro de Valparaíso

Trance-duction 1 | Rodrigo Ríos Zunino (Chili)
La transduction est la transformation d’un signal ou d’une énergie en une autre de nature différente. La transe désigne tout état de conscience ou de perception autre que d’habitude. À partir de ces concepts, l’œuvre est présentée comme une expérience sonore qui tentera de générer une légère transformation dans notre état habituel de perception, pour nous faire voyager vers les limites internes et externes de notre propre psyché.

Emanations de tous les jours: Valparaíso | Simon Whetham (Royaume-Uni)
Les objets et les sons qui nous entourent dans la vie quotidienne acquièrent une nouvelle signification lorsqu’ils sont pris et placés dans un autre contexte. Dans cette performance, l’énergie sonore est transduite à travers différents matériaux dans l’espace et sous la forme d’énergie lumineuse.

Duo | Felix-Antoine Morin + Steve Bates (Canada)
Morin et Bates vont travailler ensemble pour la première fois à Valparaíso. De l’acte d’explorer la ville et la rencontre avec les autres artistes du festival, ils produiront une action expérimentale

Sous-cutanée | Víctor Mazón (Espagne)
Sous-cutanée se réfère à la présence de signaux et de fréquences de notre environnement que nous ne sommes pas en mesure de percevoir, mais qui ont un effet sur notre corps. À travers une série de stratégies pour percevoir le monde vibratoire qui nous entoure, des antennes et des récepteurs seront présentés pour amplifier les signaux et les phénomènes électromagnétiques provenant de la nature ou de l’être humain. Tout cela, converti en pression acoustique.

Jeudi 7 décembre
19h30 | CasaPlan
Inauguration de l’exposition

Je suis une respiration | Thierry Madiot (France)
Performance où Madiot activera l’installation Je suis un respirateur, basée sur l’utilisation d’air comprimé. Dans l’action, Madiot va jouer des parties de l’installation, la pousser à produire de nouveaux sons, à souffler dessus ou même à utiliser son propre corps et sa bouche comme un vocodeur, transformant l’ensemble en un instrument à air énorme.

Vendredi 8 décembre
19h00 | Centre d’escalade, Tornossa Barón

Ubiquité coextensive | Felix-Antoine Morin (Canada)
Coextensive Ubiquity est une écoute en temps réel de 12 lieux autour de Tornamesa Barón. Un système de stations sonores qui permettra la capture et l’écoute immédiate de différents paysages sonores qui existent dans des endroits éloignés. En concert, les enregistrements sont instinctivement manipulés par Morin, qui ne cherche pas à déterminer la musique, mais à l’invoquer.

La nuit les trains | Agent public (Chili)
Intervention qui consistera à amplifier la structure d’un wagon de train, avec l’idée de créer un espace de relation directe entre la machine et les préposés par le bruit sonore.

Sans titre (Valparaiso) | Steve Bates (Canada)
Travaillant à partir de l’audition et de certains appareils électroniques, Bates propose d’écouter attentivement l’ancien terminal ferroviaire de Valparaíso. Pour le développement de la performance, vous passerez du temps dans le terminal en faisant vibrer les objets, les matériaux et les surfaces par le toucher, l’agitation et l’activation. Dans cet acte d’écoute, Bates propose d’accéder à l’information acoustique, culturelle, historique, socio-économique et politique, non pas pour connaître réellement un lieu, mais aussi comme un début d’échange.

Samedi 9 décembre
19h30 Parc culturel Teatro de Valparaíso

Concert orienté objet | Fernando Godoy (Chili)
Installation performative basée sur la lumière, le mouvement et le son acoustique. L’action consiste en l’activation d’une série de petits ventilateurs intervenant, qui simulent des comportements autonomes de mouvement mécanique, de lumière et de son, formant ainsi une sorte d’écosystème artificiel.

Aerodrones – Adaptation pacifique | Javier Bustos (Argentine)
Performance pour un instrument à vent qui fonctionne au moyen de ballons, de tuyaux et de résonateurs à membrane. Sa sonorité profonde et profonde nous rapproche de l’imaginaire naval, comme s’il s’agissait d’un concert de bateaux. Cette adaptation, spécialement conçue pour le festival, incorpore le croisement entre la nature acoustique de l’instrument, la génération de sons et de processus électroniques, et l’interaction avec les objets sonores trouvés sur la route Buenos Aires – Valparaíso. D’un port sur le Rio de la Plata à un port sur le Pacifique, traversant la pampa et les montagnes.

Action n ° 48 | Bárbara González (Chili)
Connexions audio-visuelles activées lors d’une visite de l’espace où convergent plusieurs ressources: instruments de musique, appareils électroménagers, circuits de bricolage (à faire soi-même), etc. Ces matériaux transcendent leur quotidien pour devenir des composants en mouvement, comme des mécanismes d’une machine sonore-visuelle-corporelle.

conciertos2017

CONCERTS

Mercredi 13 décembre
19h30 Balmaceda Jeune Art

Nicolás Spencer (Chili)
Concert basé sur le turntablism (manipulation de la rotation et de la lecture des disques vinyles sur une platine) et l’utilisation de sons extraits des galeries d’effets pour les films. Spencer utilise ces moyens pour créer des compositions qui génèrent des textures qu’il appelle palimpseste sonique. De cette manière, le vinyle, les textures, le cinéma, le palimpseste et la manipulation de processus numériques et analogiques formeront une session d’improvisation.

Frontière acoustique | Valentina Villarroel et Cijka (Chili)
Concert construit à partir de documents sonores et visuels réalisés entre le lac Lanalhue et les environs de la chaîne de montagnes Nahuelbuta, dans les régions de Biobío et d’Araucanía, au Chili.

Sous-cutanée | Víctor Mazón (Espagne)
Sous-cutanée se réfère à la présence de signaux et de fréquences de notre environnement que nous ne sommes pas en mesure de percevoir, mais qui ont un effet sur notre corps. À travers une série de stratégies pour percevoir le monde vibratoire qui nous entoure, des antennes et des récepteurs seront présentés pour amplifier les signaux et les phénomènes électromagnétiques provenant de la nature ou de l’être humain. Tout cela, converti en pression acoustique.

Jeudi 14 décembre
19h30 | Salle Lorenzo Arenas

Electromécanique III | Raúl Díaz (Chili)
Action qui mêle contrôle humain et autonomie à travers le déploiement de 16 petits moteurs associés à des objets de matérialité différente. L’action consiste à manipuler les appareils, qui seront exploités dans le temps par l’opérateur en tant que DJ mélangeant les différentes sources sonores et en les faisant interagir de façon improvisée.

Concert orienté objet | Fernando Godoy (Chili)
Installation performative basée sur la lumière, le mouvement et le son acoustique. L’action consiste en l’activation d’une série de petits ventilateurs intervenant, qui simulent des comportements autonomes de mouvement mécanique, de lumière et de son, formant ainsi une sorte d’écosystème artificiel.

Action n ° 49 | Bárbara González (Chili)
Connexions audio-visuelles activées lors d’une visite de l’espace où convergent plusieurs ressources: instruments de musique, appareils électroménagers, circuits de bricolage (à faire soi-même), etc. Ces matériaux transcendent leur quotidien pour devenir des composants en mouvement, comme des mécanismes d’une machine sonore-visuelle-corporelle.

Vendredi 15 décembre
19h30 Salle Lorenzo Arenas

Andrés Morales (Chili) + Esteban Henríquez (Chili)
Duo d’improvisation basé sur des prémisses qui articulent l’utilisation du bruit et de l’harmonie comme une unité exploratoire. Les textures créées s’inscrivent dans un processus de recherche basé principalement sur l’improvisation libre en tant que méthodologie et l’utilisation de différentes technologies analogiques et numériques comme moyens d’expression et d’appropriation.

Eduardo Astudillo (Chili)
Concert d’improvisation avec divers objets trouvés et matériaux qui seront utilisés comme instruments et sources sonores. Sélectionnés pour leurs propriétés timbrales ou pour leur conductivité acoustique, les objets sont activés par frottement à l’aide de petits moteurs, de lames et d’un retour électroacoustique. L’interaction avec ces dispositifs opère comme une limite imaginaire entre l’expression musicale et le travail manuel similaire à celle d’un artisan.

Centre et Périphérie | Paul Gründorfer (Autriche)
Considérant le son comme une expérience omniprésente et temporaire, la performance se concentre sur les écosystèmes continus, la parole, les impulsions et le feedback, basés sur l’utilisation d’un ordinateur, de microphones de contact et de signaux VLF.

 

Installations

instalaciones2017

En attendant le sol | Rudy Decelière (Suisse)
Lundi 4 au vendredi 15 décembre | Mon à ven. de 10h00 à 14h00 et de 15h00 à 19h00, le samedi de 10h00 à 14h00
Sala Puntángeles
Le travail est une installation sonore basée sur la fragilité de ses matériaux. Un ensemble de fils de cuivre sont mis en vibration à partir d’un courant électrique et de la proximité, mais sans contact, de la présence d’aimants dans le sol. Les feuilles sèches sur les câbles agissent comme des membranes, amplifiant et rendant audible le son minuscule produit, une sonorité subtile et éthérée qui nécessite l’attention du visiteur et invite à se déplacer délicatement à travers l’espace.

Terres de la mer | Leonel Vásquez (Colombie)
Jeudi 7 au dimanche 10 décembre | De 10h30 à 14h00 et de 16h00 à 19h00
Mercredi 6 | 16h00 | Discussion et présentation avec l’artiste
Galerie de vers
L’installation est le résultat d’un processus de résidence axé sur la reconstruction de la mémoire sonore de la jetée et de travailler avec la communauté de pêcheurs de Caleta El Membrillo, de penser, se souvenir, sentir et exprimer la relation essentielle et affective avec l’eau et leurs différents modes de vie. Au cours de ce processus d’échange avec la culture de la pêche, un bateau en bois sera construit collectivement qui fera le tour de la ville et de la baie, pour finalement être installé et exposé dans la galerie Worm.

Les oreilles n’ont pas de paupières. Dérives et machines d’écoute | Son Cnico (Argentine)
Jeudi 7 au dimanche 10 décembre | de 10h00 à 18h00
Ancre 517
Dans le cadre du processus et de l’expérimentation du projet, qui comprend une exposition et une promenade, il y aura également une installation dans l’espace ouvert qui consistera en une corde qui reliera deux collines, fonctionnant simultanément comme la harpe de vent et filtrera l’activité du maison. Une sorte de médium acoustique où l’activité humaine et celle du vent se fondent en un seul son fantôme.

Je suis une respiration | Thierry Madiot (France)
Jeudi 7 au vendredi 15 décembre | Mon à ven. de 10h00 à 20h00 et sab. de 10h00 à 14h00
CasaPlan souterrain
Le titre de l’ouvrage fait référence à la réponse « Je suis une respiration » de Marcel Duchamp, avant la question « Que faites-vous M. Duchamp? ». Dans Je suis une respiration tout est fait par et dans l’air comme le seul vecteur de transmission du son de son énergie et de sa force. L’œuvre fonctionne comme un organe démembré, un système organique d’un corps géant, avec de multiples sources acoustiques.

Anvil_Action for forgeron | Víctor Mazón (Espagne)
Jeudi 7 au vendredi 15 décembre | Mon à ven. de 10h00 à 20h00 et sab. de 10h00 à 14h00
Galerie CasaPlan
L’installation montre l’objet résultant du processus de transformation d’une monnaie chilienne. La nouvelle monnaie présente à sa surface une pièce de monnaie en format microsurco, avec la bande sonore de l’action réalisée par un forgeron à Valparaíso. Le travail comprend un enregistrement audiovisuel du processus et des mesures prises.

Traces de chaux | Simon Whetham (Royaume-Uni)
Jeudi 7 au vendredi 15 décembre | Mon à ven. de 10h00 à 20h00 et sab. de 10h00 à 14h00
Galerie CasaPlan

La production de chaux est une industrie importante au Chili. Cet élément se distingue comme l’ingrédient principal pour la fabrication du béton, mais aussi comme une substance très corrosive. L’ouvrage documente et expose une série d’expériences avec de la chaux comme matériau pour tracer des traces de vibrations acoustiques.

Nouvelles frontières dans le bien-être de l’écosystème vaginal # 2 Valparaíso | Anna Raimondo (Italie)
Jeudi 7 au vendredi 15 décembre | Mon à ven. de 10h00 à 20h00 et sab. de 10h00 à 14h00
Galerie CasaPlan
Échantillon documentaire du processus réalisé par Anna Raimondo sur la relation entre espace, genre, comportement social, pouvoir et éducation, centré sur la vie quotidienne des femmes. À partir d’une série de dérives urbaines et de conversations avec un groupe de femmes, Raimondo présentera une œuvre composée d’éléments graphiques, audiovisuels et sonores qui synthétiseront un processus de recherche sur l’expérience de genre dans l’espace urbain de Valparaíso.

MACHINES D’ÉCHANTILLONNAGE COLLECTIVES
Mardi 5 au jeudi 21 décembre | Mon à ven. de 10h00 à 18h00
Galerie d’art municipale

Quatuor # 2 | Javier Bustos (Argentine)
Quatre chaises rampent de façon autonome et produisent des sons aléatoires par frottement contre le sol. La polyphonie des mouvements donne lieu à une chorégraphie qui constitue un paysage acoustique erratique. Le déplacement des chaises, à travers une «volonté robotique», se manifeste à travers sa bande sonore. Meubles avec voix. De cette façon, ce petit « troupeau » est libéré de sa fonction de repos, pour ouvrir un ensemble de relations avec l’espace, le son, la lumière et l’ombre.

Alert, de la série Medium Intensity | Natacha Hair (Chili)
Installation sonore qui propose d’intervenir sur deux espaces à travers le dialogue entre deux machines qui s’activent lorsqu’il y a un signal de tremblement. Grâce à la construction avec des technologies analogiques et numériques, cette pièce reconstruit artificiellement un événement naturel. L’alerte est générée à partir des connaissances populaires, de l’occurrence du sujet chilien après les phénomènes sismiques qui définissent intimement notre identité culturelle. Dans un sens géologique et symbolique, il aborde le désastre dans son ambivalence entre la résistance et la force créatrice.

Le grand △ | Le grand (Japon)
Les installations de The Great △ sont le résultat de leurs performances, qui peuvent être considérées comme des assemblées improvisées qui utilisent des objets trouvés dans les mêmes lieux d’exposition, combinés avec divers dispositifs qui produisent le son, le mouvement et les lumières. La particularité de leurs créations est que chaque membre du collectif n’a pas de rôle spécifique, mais se croisent librement.

Comportements itératifs | Rodrigo Araya (Chili)
Installation qui explore les effets et distorsions causés par différents objets du quotidien et appareils électroniques sur le comportement et la perception de l’espace. Ces éléments assemblés et organisés dans toute la galerie utilisent la lumière, le son, la pression et la température pour articuler un environnement dynamique en constante transformation. Une intersection entre la visualité, le son, les objets et l’architecture travaillant de concert avec les spectateurs.

Les oreilles n’ont pas de paupières. Dérives et machines d’écoute | Son Cnico (Argentine)
Le travail commence par la question de la souveraineté dans le son et l’écoute, considérant le contexte contemporain comme un environnement mutant: ni complètement naturel, ni complètement culturel. Sur la base de ces idées, des recherches seront développées autour de l’écoute à trois reprises tout au long du Festival, mais en configurant une seule machine de production d’écoute, de dérivation et d’archivage. Cette installation servira de base d’opérations à partir de laquelle les dérives sonores seront articulées, la construction et l’essai de dispositifs d’écoute et la formation d’une archive sonore et d’objets.

PERFORMANCE

Suivi continu des points infinis | Sebastián Jatz (Chili)
Mardi 12 décembre INAUGURATION | 19h00
Du mercredi 13 décembre au vendredi 15 décembre | de 10h00 à 20h00
Artistes de Steel

Série d’interventions sonores qui cherchent à tracer une ligne d’unisson dans l’espace. À partir de 2010 au Festival Tsonami, il a acquis différentes formes, montrant différentes possibilités dans chacune de ses productions. A cette occasion, la ligne est composée d’une combinaison de trois éléments: cinq musiciens (Daniela Shejade, Paulina Wiehoff, Tomás Brantmayer, Edén Carrasco et Cristian Alvear) cinq enregistrements de la mer dans la région de Concepción (Valentina Villarroel, Aníbal Vidal, Carolina Lara, Rainer Krause et Fernando Godoy) et cinq cymbales qui reçoivent ces enregistrements grâce à des transducteurs, ce qui les fait résonner dans leur corps. Le résultat devrait être un unisson polyphonique de la note Mi de 164Hz, le son de la mer et des cymbales, occupant modestement l’espace.

PERFORMANCE SANTIAGO

Urban Sound Art: Art sonore dans les espaces publics | Commissaire: Carsten Seiffarth
OUVERTURE Mercredi 6 à 19h30
Jeudi 7 au samedi 30 décembre | Mon à ven. de 9h00 à 20h00
Goethe Institut

Exposition documentaire du projet Bonn Hoeren, consacrée à l’étude et à l’étude des conditions acoustiques et sonores des espaces urbains contemporains. Le projet opère grâce à la sélection annuelle d’un artiste sonore international pour travailler et développer un travail sonore pour l’espace public de la ville de Bonn, en Allemagne, avec la génération de la recherche, des projets éducatifs et des scientifiques associés. Urban Sound Art documente les installations créées à Bonn depuis 2010 par les artistes Sam Auinger (2010), Erwin Stache (2011), Andreas Oldörp (2012), Christina Kubisch (2013), Max Eastley (2014), Stefan Rummel (2014), Edwin van der Heide (2015) et Gordon Monahan (2016).

 

Interventions

intervenciones2017-1

PROMENADES

Nouvelles frontières dans le bien-être de l’écosystème vaginal # 2 Valparaíso | Anna Raimondo (Italie)
Mercredi 6 décembre | 11h00
Point de rencontre, accès PCdV inférieur
Promenade collective où une dérive sera faite d’un travail antérieur développé par Raimondo avec plusieurs femmes de Valparaíso. Grâce à la perception des perceptions et des histoires de la ville, une promenade sera conçue pour une promenade où les participants – qui peuvent être de tout genre – pourront expérimenter différents espaces, activer des histoires et des sons comme une expérience symbolique du corps des femmes.

Action pour ramer dans la ville | Leonel Vásquez (Colombie)
Route de Caleta El Membrillo à Worm Gallery
Jeudi 7 décembre | 11h00 Départ de Caleta El Membrillo
Un bateau construit par des pêcheurs avec des pêcheurs de Caleta El Membrillo, en tant qu’objet symbolique de la mémoire de la mer, sera transféré de la crique à la galerie Worm, dans une procession où les sons marins et la culture de la pêche seront activés. Un rite de transit collectif, où les eaux de la mer prendront la ville et qui servira d’intermédiaire à l’exposition du bateau à la Galerie Worm.

STATIONS D’ÉCOUTE

Concevoir des monstres | DuoB (Brésil)
Mercredi 6 décembre | De midi à 19h30
Jardin PCdV, sous les arbres
L’action appartient à une série d’interventions qui seront générées pendant un mois de résidence à Valparaíso. Ce sera le résultat d’un processus de recherche, où seront conçus des ouvrages qui ficellent le futur paysage sonore de la ville dans certains espaces. Ainsi, pendant toute une après-midi, le paysage situé sous les arbres du jardin du parc culturel de Valparaíso sera intervenu.

AUDIO URBAIN micro.chills | Florian Tuercke (Allemagne)
Vendredi 8 décembre | 16h00 à 19h00 | Où se trouve la micro-station Estación Barón
Samedi 9 décembre | 16h00 à 19h00 | Plaza Brasil, en face de CasaPlan
URBAN AUDIO est un projet à long terme qui consiste à créer des abstractions musicales basées sur le bruit urbain. Pour ce faire, Tuercke a construit des instruments à cordes qui transforment le bruit ambiant en sons musicaux. URBAN AUDIO invite les visiteurs à se détendre au milieu du bruit urbain stressant, tout en écoutant le doux son de la musique de la circulation.

Os | Esteban Agosín (Chili)
Vendredi 8 décembre | 17h00 à 19h00 | Centre d’escalade, Tornossa Barón

Intervention de l’espace public avec 5 chaises longues où les passants sont invités à les occuper. Dans chaque chaise il y a un dispositif / bande composé de deux traducteurs qui sont situés directement sur l’os du crâne. De cette manière, les passants sont invités à se distancer de la temporalité et de la sonorité de la ville à travers un concert uni-personnel, basé sur des ondes sinusoïdales perçues à l’intérieur du crâne.

ACTIONS

Massage sonore | Thierry Madiot (France)
Mardi 5 décembre | 16h00 à 19h00 | Point de rencontre, entrée PCdV
Vendredi 8 décembre | 17h00 à 19h00 | Centre d’escalade, Tornossa Barón
Samedi 9 décembre | 16h00 à 19h00 | Point de rencontre, entrée PCdV
Les massages sonores sont effectués dans un format de mini-concert d’environ 9 minutes et pour un seul auditeur. Utilisant des objets du quotidien, les massages sont effectués très près des oreilles, comme un travail unipersonnel et microscopique qui pénètre dans l’intimité de l’auditeur. Les massages seront réalisés collectivement par Thierry Madiot et un groupe de travail.

Étang vide | Mariana Pellejero (Argentine)
Mercredi 6 décembre | De 19h00 à 19h15
Site du bassin d’eau, devant l’accès inférieur du PCdV
Action sonore performative où plusieurs matériaux seront utilisés pour activer l’étang. L’action est basée sur le volume sonore d’un matériau qui frappe l’espace vide et profond. Ce travail fera partie des résultats d’un processus de résidence basé sur la recherche et l’activation d’espaces architecturaux abandonnés.

Jeudi 7 décembre | 17h00
Centre d’escalade, Tornossa Barón

T / AS | Nicolas Spencer (Chili) + Paul Gründorfer (Autriche)
T / AS est un espace temporaire pour expérimenter le son, centré sur les écosystèmes électroniques, la parole, les impulsions et le feedback. La performance sera une continuation de la recherche menée par Gründorfer et Spencer lors d’un voyage dans la région de Magallanes juste avant le festival, où ils exploreront des lieux pour installer des sculptures liées au vent et aux signes. Utilisant des systèmes de retour audio et des «sons trouvés», T / AS est une sorte de guide pour approcher des territoires inconnus, dans ce cas, la structure des trains abandonnés.

Terminus | Simon Whetham (Royaume-Uni)
La performance sera le résultat d’une période de recherche où plusieurs aspects sonores des wagons et la construction des chemins de fer seront explorés, sans se référer aux aspects historiques, mais à l’état actuel dudit lieu.

CONCEPTION D’EXTENSION

Os | Esteban Agosín (Chili)
Jeudi 14 et vendredi 15 décembre | De 4h00 à 19h00
Place des tribunaux de justice

Intervention de l’espace public avec 5 chaises longues où les passants sont invités à les occuper. Dans chaque chaise il y a un dispositif / bande composé de deux traducteurs qui sont situés directement sur l’os du crâne. De cette manière, les passants sont invités à se distancer de la temporalité et de la sonorité de la ville à travers un concert uni-personnel basé sur des ondes sinusoïdales perçues à l’intérieur du crâne.

 

Ateliers

talleres2017

Inducteur | Víctor Mazón (Espagne)
Atelier organisé pour les artistes sélectionnés dans la résidence de formation
L’atelier traite de l’enregistrement et de l’amplification de l’activité sonore et électromagnétique, en modulant les fréquences qui nous entourent habituellement et que, par leur nature, nous ne sommes pas capables de percevoir. Grâce à une série de techniques et d’outils propres, conçus pour écouter et recevoir des signaux qui transcendent notre gamme d’audition, l’atelier étudie ces phénomènes à travers la construction et la modification de différents types d’antennes, amplificateurs, microphones et systèmes enregistrement.

Massage sonore | Thierry Madiot (France)
Atelier organisé pour les artistes sélectionnés dans la résidence de formation
Les massages sonores sont réalisés sous forme de micro-concerts d’environ 9 minutes pour un seul auditeur. De l’utilisation de petits objets du quotidien comme instruments, les interprètes développent le concert auprès des oreilles de l’auditeur. L’atelier consistera en l’apprentissage de techniques de massage sonore, pour ensuite intervenir dans un groupe de différents espaces de la ville et générer des micro-concerts.

EXTENSION

Inducteur | Víctor Mazón (Espagne)
Mercredi 13 au vendredi 15 décembre | mie et thu de 10h00 à 13h30 Ven De 15h00 à 18h30
Maison 916
L’atelier traite de l’enregistrement et de l’amplification de l’activité sonore et électromagnétique, en modulant les fréquences qui nous entourent habituellement et que, par leur nature, nous ne sommes pas capables de percevoir. Grâce à une série de techniques et d’outils propres, conçus pour écouter et recevoir des signaux qui transcendent notre gamme d’audition, l’atelier étudie ces phénomènes à travers la construction et la modification de différents types d’antennes, amplificateurs, microphones et systèmes enregistrement.

 

Discussion

charlas2017

Mardi 19 décembre
Processus cognitifs, perception et langues sonores | Víctor Mazón (Espagne)
19h30 | Centre culturel d’Espagne, Santiago

La méthodologie, la praxis et les travaux récents de Mazón seront exposés dans le domaine du son expérimental, de l’amplification, de l’électromagnétisme, de la transmission non réglementée et de la conception de matériel électronique Open, incluant la présentation du livre « Limen ». signaux électromagnétiques produits par les télécommunications sans fil et les technologies micro-ondes.

 

Radio

radio2017

Radio labo

Estudio Efímero Radio Tsonami | Tsonami Sound Art + invités
Du lundi 4 au vendredi 8 décembre
De midi à 13h00 | Diffusion en direct sur Radio Tsonami www.radiotsonami.org
Ancre 517
Pendant la semaine du festival, un studio de radio expérimental sera mis en place, qui diffusera le contenu associé au festival et à ses invités. Il y aura plusieurs artistes avec qui des conversations et des interviews auront lieu, qui pourront être suivies en direct par le signal de streaming de http://www.radiotsonami.org.

Travaux radiophoniques

De 15h00 à 15h30 | Radio Valentín Letelier 97.3 FM | en streaming sur http://www.uv.cl/radio
De 22h00 à 22h30 | Radio Tsonami | http://www.radiotsonami.org
Du lundi 4 au vendredi 8 décembre
Un total de 5 œuvres radiophoniques ont été commandées à divers artistes radiophoniques du continent, qui seront créées lors du XI Festival Tsonami. Les œuvres répondent à l’idée de considérer la radio comme un dispositif de résistance et d’autonomie en Amérique latine.

Les transmissions seront faites par Radio Valentín Letelier FM, Radio Tsonami, et retardées par les radios alliées: Radius ( www.theradius.us , projet qui sera diffusé du Mad Museum à New York) et le programme The Noise is the Message , diffusée en Argentine par Radio Eterogenia, l’Université Radio Rosario, Radio FM Play et Viento Nómade Radio, et en Espagne par Escuela de Radio TEA.

Burnt Radio | Alejandro Cornejo (Pérou)
Lundi 4 décembre
Ce qu’on appelle aujourd’hui la radio a atteint son apogée de complaisance et de saturation, a brûlé toutes ses possibilités de création et de nouveauté. Il faut brûler la radio, aller à l’encontre des formats, questionner leurs systèmes, et leurs processus académiques et commerciaux. Il n’y a pas de formes ou de spécialistes, il n’y a pas de producteurs ou d’annonceurs. Il n’a pas de lignes directrices ou de scripts. Radio Quemada est un ensemble de pièces sonores communautaires participatives, sans format ni script, sans temps ni fréquence.

Perturbation permanente | Alejandra Pérez (Chili)
Mardi 5 décembre
Ce poème radio explore le genre de la science-fiction en reliant le modèle des relations intramateriales (de la physique et de l’historien féministe, Karen Barad) à la question des corps séquestrés dans le désert d’Atacama. Les personnages du poème se réunissent autour d’un parent détenu disparu, la recherche de son corps et la découverte de dérangements matériels étranges dans le désert. L’œuvre utilise des sons de très basse fréquence enregistrés à Atacama et en Antarctique, ainsi que des signaux radio enregistrés avec la radio galène et le récepteur AM dans la chaîne de montagnes du sel et dans le désert d’Atacama.

BDC: la maison vivante | Franco Falistoco (Argentine)
Mercredi 6 décembre
Des histoires sur l’expérience appelée Banda del Ciervo, la radio FM à La Pampa, en Argentine, et son impact sur la communauté de Santa Rosa (La Pampa). À Banda del Ciervo l’axe de sa programmation était centré sur l’expérimentation, de la façon de concevoir le travail à la ligne éditoriale, en construisant son son propre et particulier.

Palabrarandar | Griselda Sánchez (Mexique)
Jeudi 7 décembre
La radio communautaire, avec plus d’un demi-siècle en Amérique latine, est un protagoniste essentiel du chœur des voix qui propose d’autres mondes réels et possibles. Pour les bloquer, les Etats utilisent des signaux porteurs, des interférences et des saisies, devenant ainsi des espaces de contestation sur le spectre radio. Palabrandar está basada en paisajes sonoros, identificadores, cuñas y canciones de diversas radios del continente: Ucamara, Ñu Kaan, Jempoj, La Voz Lenca, Ñomdaa, Insurgente, CRIC, América Profunda, y con archivos de audios de Radio Universidad, Plantón y Venceremos.

 

En Terre Propre | Enrique Maraver (Mexique)Vendredi 8 décembre

Pièce sonore composée de paysages sonores capturés dans différentes communautés autochtones du centre-sud du Mexique et d’Amérique centrale. L’ouvrage cherche à montrer les différents problèmes auxquels les peuples autochtones sont confrontés: la discrimination, la pauvreté, l’extraction de leurs ressources naturelles, ainsi que la défense constante de leur identité. A cela s’ajoute la législation qui limite l’existence des radios communautaires, qui historiquement ont servi de pont de communication et d’espace pour protéger leurs langues, leurs traditions, leurs politiques et leur manière d’exprimer leurs connaissances sur le monde.
RÉSIDENCES ET PROCESSUS

 residencias2017

 

La mayor parte de los trabajos del Festival Tsonami 2017 operan como procesos de creación e investigación sonora en la ciudad, a partir de residencias que van desde un mes hasta dos semanas de duración. Dentro de este contexto, hay tres proyectos que no se incluyen en la programación, ya que ninguna de las acciones que generarán pueden ser definidas de antemano. Estos son:

Actes d’écoute *Dimanche 10 décembreLe lieu et l’heure des présentations seront communiqués par les réseaux sociaux
Projet de coopération bilatérale entre Tsonami Festival et Tuned City (festival itinérant d’origine allemande). Le projet réunira un groupe d’artistes allemands et chiliens pour faire des résidences de production sonore dans les villes de Valparaíso, 2017, et l’ancienne Messanie, en Grèce, en 2018. Les artistes devraient étudier l’espace urbain et sa dynamique, dans le but de définir des emplacements pour produire des actions, des installations ou des interventions sonores spécifiques au site. La première partie du projet aura lieu pendant le festival Tsonami 2017, où six artistes et deux conservateurs passeront trois semaines à explorer la ville pour produire des interventions. Les artistes participants sont: Nicolás Spencer, Cristián Espinoza, Bárbara González, Florian Tuercke, René Rissland et Franziska Windisch. Les commissaires sont Fernando Godoy et Carsten Stabenow.

Le développement du projet sera documenté dans acts-of-listening.tunedcity.net

* Ce projet a financé les fonds de coproduction internationaux de l’Institut Goethe.

Le marché comme lieu de socialisation pour un mode de vie en danger d’extinction | Daniel Bargach (Venezuela/Bolivia)
Le lieu et l’heure des présentations seront communiqués par les réseaux sociaux
À la suite d’un processus de résidence d’un mois dans la ville, le projet cherche à sauver la mémoire du marché, le patrimoine alimentaire local et leurs identités, en explorant les ressources poétiques et esthétiques obtenues à travers les archives de terrain. Cette investigation aboutira à une intervention / installation éphémère, éventuellement sur le marché de Cardonal, qui consistera en une série de petites enceintes cachées avec lesquelles il est prévu de générer une atmosphère de nostalgie pour un style de vie qui tente de survivre à la nouvelle logique du marché.

L’ écoute comme une forme de convergence dans La Loma | Felipe Rodriguez (Colombie)
Les actions générées par le projet sera assurée par les réseaux sociaux
Le projet aborde son comme moyen de mémoire et de l’ autonomisation, la compréhension du son et l’ écoute en tant que mécanisme de cohésion sociale. Le projet entier est basé sur le travail à l’ écoute de la communauté et le quartier Loma, et de la tentative collective pour élaborer des approches pédagogiques et des interventions artistiques dont la légitimité et diviser le dialogue consensus du groupe.

Télécharger le programme complet en PDF ici

 

 
 

A propos Desartsonnants

Promeneur écoutant, paysagiste sonore, spécialiste des arts sonores, concepteur sonore, curator, conférencier
Cet article, publié dans arts sonores, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s