Radiophonie – Phonurgia Nova – Awards 2018


wernerlicht1-1

A vous les studios !

A vous de nous surprendre cette année…

 

Vous êtes preneur de son, auteur de fictions ou de documentaires radiophoniques, concepteur de parcours sonores, réalisateur de Hörspiel, éditeur de podcasts, inventeur de formes numériques qui mettent en jeu la plasticité narrative du sonore ? Ces Prix sont conçus pour vous. Si elles sont sélectionnées, vos créations seront diffusées à la Bibliothèque Nationale de France durant cette 23ème édition des Phonurgia Nova Awards.

Vous pouvez soumettre au choix :
1) des productions finalisées (éligibles aux différents Prix)
2) des projets non finalisés : maquettes et scénarios (éligibles au bénéfice des Résidences)

 Tous les détails sur les modalités d’inscription dans le règlement ci-dessous.

 

Inscriptions

aux prochains Phonurgia Nova Awards

ouvertes jusqu’au 15 juillet 2018

5 entrées // 5 prix

 
 

Art de l’écoute

Prix Art Sonore // SACEM // 2 000 €

La radio et le podcast font surgir des oeuvres qui ne pourraient se matérialiser nulle part ailleurs. Ce prix récompense les démarches les plus novatrices qui en creusent la profondeur sonore et interrogent leur plasticité narrative.

 

Fiction

Prix Fictions francophones // SACD // 3 000 €

Casques, haut-parleurs, baladeur, podcast, parcours sonore, radio ? Pour deux minutes, une heure, toute une nuit ? La fiction sonore renouvelle notre rapport au monde et aux autres.

 

Transmission

Prix « Archives de la parole » // BNF // 1 000 €

Recueillir les voix et les silences du monde est tout un art. Ce nouveau prix du documentaire couronne des auteurs qui collectent la parole pour enrichir la transmission de l’expérience humaine.

 

Dépaysement sonore

Prix « Paysage sonore«  // Musée Camargue // 1000 €

Comment écouter les paysages que nous traversons ? Qu’entendons-nous quand nous les observons d’une oreille neuve ? Comment restituer les territoires et ceux qui les habitent ?

 

« Découvertes Pierre Schaeffer »

Un Prix « jeunes auteurs«  // 500 €

Une nouvelle génération s’empare du sonore grâce aux nouveaux outils (logiciels libres, podcasting, enregistreurs numériques, smartphones) qui en ont démocratisé l’accès. Cette génération amorce sa propre révolution de l’écoute. À ces jeunes passionnés, Phonurgia Nova tend l’oreille et réserve un prix « Découvertes Pierre Schaeffer » (en hommage à l’incomparable défricheur sonore et radiophonique).

Rendez-vous 2018 : 29 et 30 septembre

Bibliothèque Nationale de France à Paris

Participez au Festival et assistez aux journées d’écoute et de délibération en public du jury.

 

affichephonurgiabnf_2018-722x1024

Publicités
Publié dans arts sonores, radiophonie | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Points d’ouïe, installer l’intangible


L’écoute tout en douceur !

POINTS D'OUÏE, PAYSAGES SONORES PARTAGÉS

page_10

Installer sans presque rien installer
Ne rien ajouter
Ne rien enlever non plus
Ne rien modifier, pour ce qui est du sonore
Et pourtant installer
Ne rien installer d’autre que ce qui est déjà en place
ou disparu
ou en voie de l’être,
ou naissant
ou à venir
ou en transition/métamorphose
Ne pas installer d’autres sons que ceux qui se font déjà entendre, ou qui le feront
Par contre
Installer des Points d’ouïe
Installer des mises en situation
Des mises en condition
Des espaces d’écoute
Des haltes auriculaires
D’autres amènes oasis
Disposer ici et à
Quelques chaises en rond
Alignées
En file indienne
Face à face
Dos à dos
Dispersées
Nomades
Selon l’envie
Selon les lieux
Selon les sons
Des bancs aussi
Des nattes
Des tapis de sol
Des Hamacs
Des transats
Mais toujours pas d’autres sons
Que ce qui veulent bien être là
Et il y en aura toujours

View original post 73 mots de plus

Publié dans acousmatique | Laisser un commentaire

Exposition art sonore  » The Art of Difference »


L’Université libre de Bruxelles (ULB) présente, en partenariat avec BOZAR et en collaboration avec les centres de recherche de l’ULB et de la VUB et Transcultures, l’exposition The Art of Difference, une exposition scientifique, historique et artistique consacrée au handicap. Les recherches sur le handicap sensoriel, moteur et mental ont donné lieu à de nombreuses inventions issues des nouvelles technologies.

Ces innovations ont incontestablement amélioré la vie quotidienne de personnes en situation de handicap et de leurs aidants. Mais elles ont aussi ouvert de nouveaux débats de société et des formes de contestation sur l’homme augmenté et le transhumanisme. Ces débats font aussi l’objet de réflexions et de critiques de la part des artistes.

swalling hEARt – Raymond Delepierre

Une large sphère audiosensitive invite le public au toucher afin de percevoir par son corps les vibrations du son qui en émane. Toucher pour écouter, écouter pour ressentir, oublier le voir et laisser la matière sonore traverser son esprit. Raymond Delepierre a nourri une grande curiosité autour du son, de sa représentation physique en un corps autonome et de son implication dans des domaines aussi diversifiés que les arts de la scène, l’architecture, l’environnement urbain, la recherche scientifique, les arts plastiques.

Il a un intérêt pour la chose qui vit, les sons et leurs espaces d’interaction, la résonance, les sons comme matériaux, comme objets, comme archives, comme sculptures… Il les organise, les transforme et les modifie pour leur offrir une autre fonction. Il en résulte une suite d’écriture sonore évolutive et en mouvement. Gardien de l’imaginaire, l’artiste nous propose ici de rejoindre ses interrogations sur la perception que chacun d’entre nous peut avoir en se confrontant au son, ce médium invisible et souvent impensé.

Informations

  • 20.06 > 26.08.2018
  • Mar – Dim, 10:00 – 18:00 | Jeu, 10:00 – 21:00 | Fermé le lundi
  • Bozar
  • Rue Ravenstein 23, Bruxelles
  • gratuit
  • Info/contact via culture@ulb.ac.be – 02/650.37.65
  • bozar.be ulb.ac.be/culture
Coproduction : ULB (Université Libre de Bruxelles)
Dans le cadre de : 2017-18 Année des diversités

Info et contact via culture@ulb.ac.be ou au 02/650.37.65

Publié dans arts sonore | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Cabanes périphériques à la Station MU


unnamed

cd83a249-8f38-4143-8842-6af90b4e87c8

 

Une journée dédiée à l’habitation de fortune, la cachette, l’abri, la tente, la cabane.
Un endroit où l’on se sent en sécurité tout en restant vulnérable.
Un cocon où l’intimité et l’isolement sont possibles autant que les rencontres et les confidences.
Une construction humble ou complexe qui nous ressemble.
Un espace de tous les possibles.
Un espace politique.
Des langues inventées, des ami.e.s imaginaires, des fantasmes inavoués, des rêves tenaces. Attendre que l’orage passe ; écouter et rester cacher ; se sentir menacé.e, finir par se (faire) déplacer de gré ou de force.
Se faire bercer par le flux des moteurs et avec un peu d’imagination, y voir une métaphore de l’océan qui nous emporterait au loin, vers une autre terre.

Cette journée est une proposition à venir inventer et construire au sein de La Station – Gare des Mines, située aux bords du périphérique extérieur, Porte d’Aubervilliers.

Apportez des livres à laisser dans les cabanes, des objets insolites à offrir, des poèmes à lire, des contes à écrire. Apportez draps, tissus, cordes, cartons…

Événement Facebook
+ infos

• 16:30-17h30 — Lectures de contes et projections par L’Oiseau à lunettes
L’Oiseau à lunettes revient à La Station – Gare des Mines pour un nouvel après-midi de courts métrages et de contes qui s’adressent aux enfants comme aux adultes. Cette fois-ci, la thématique se promènera autour de l’habitat alternatif, des cabanes et des habitations utopiques. Et cette fois encore, chacun sera amené à participer, dessiner, discuter, imaginer, rêver…

• A partir de 16h — Atelier de construction de cabanes avec Atelier CRAFT
L’atelier CRAFT propose un atelier de construction autour du thème de la cabane : transposez l’imaginaire de la cabane forestière de votre enfance dans un milieu urbain ! Les branches et troncs d’arbres se changent en tasseaux, tubes métallique ou autres matériaux de réemploi. Le feuillage se transforme en de vieux tissus (de préférences colorés ou à motifs) apportés par les participants. Le but du jeu : mettre en place des abris simples en gardant la spontanéité d’action et l’inventivité que l’on retrouve dans toute construction de cabanes.

• A partir de 16h — Cabanes sonores par BrutPop
BrutPop, initié par Antoine Capet, éducateur spécialisé et activiste sonore, et David Lemoine, membre de l’inclassable groupe Cheveu, se dédie à la promotion de la musique expérimentale et des arts plastiques avec un public autiste ou en situation de handicap mental ou psychique. Au cœur du projet, il s’agit de partager des pratiques et des questionnements, en encourageant la collaboration entre artistes dits bruts et artistes underground. En résidence à La Station – Gare des Mines, BrutPop lance le SonicLab, un projet de Fablab, conçu comme un atelier DIY de création d’instruments adaptés à tous.

• A partir de 16h — Présentation des cabanes « CAMPING INTERDIT »
Projet en cours de création (un « prototype » a été expérimentée lors du festival 1,9,3, Soleil! en mai 2027 au Parc Jean Moulin-Les Guilands à Bagnolet/Montreuil). L’idée est simple : imaginer un camping dans lequel enfants et adultes découvrent des tentes uniques et incroyables, jouent avec, découvrent des sensations physiques, des postures… Dans ce camping, des comédiens explorent les possibilités qu’offrent ces tentes gigognes, tente origami aluminium, tente suspendue ou balançoire, tentes musicales, bancales, tantôt légères, tantôt trop lourdes, tente lumineuse à réorienter en fonction du soleil, tente à pluie…

• A partir de 18h30 — Concerts avec :
PIERRE PIERRE PIERRE (solo), BIGGY SAMOURAÏ (trio), LV2 (solo)

• 22h — Projection en plein air : La Planète Sauvage, de René Laloux (1973)
La Planète sauvage est un film d’animation de science-fiction réalisé par René Laloux qui s’inspire librement du roman « Oms en série » de Stefan Wul.

• Et aussi, toute la journée…
Installation artistique par le collectif Lazer Quest ; fresque géante par Eva Barre, en parallèle à Titanix, exposition au Garage MU proposée par le duo d’artistes Alice Hauret-Labarthe & Thiên Ngoc ; Tournoi de baby-foot avec la Ligue Amateur de Babyfoot Français ; Ateliers de dessins de cabanes et vaisseaux spatiaux ; Plateau radiophonique animé par Jeanne Guien…

Publié dans arts sonores | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Le grand souffle et autres brisures


Le grand souffle du monde est une déferlante sonore, grand mixage hétéroclite, voyage soniférique, tensions de rapports signal/bruit, brisures et coupures et cassures, ballotements, continuum de cités chaotiques….

Publié dans arts sonore | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Formation – Field recording – H1000


Écoute la montagne, elle te parle !

Prise de son professionnelle en milieu montagnard

Avec Patrick Avakian

 

 

Le milieu montagnard offre une palette sonore très riche en nuances mais rarement exploité dans l’écriture Radiophonique.
Cette formation s’adresse donc à toute personne désireuse de découvrir la matière sonore avec  des microphones professionnels en axant la captation sur l’univers de la Montagne.

Une formation entre le Field Recording, la Création sonore, et le Reportage afin de developper le sens de l’écoute.

Notre action se voulant qualitative nous vous proposons une formation individuelle en compagnie de notre Guide Acompagnateur Montagne Patrick Avakian et Producteur Radio de notre programme H-1000.

 

[ECOUTE] Une émission de H1000, par Patrick Avakian

Titulaire de la SCAM son projet de multidiffusion sur 29 Radios Associative s’est vu attribuer Le Prix Pyréne en 2000 et 2011 par le Gouvernement Andorran.
Il réalise une création sonore pour Arte Radio « la Montagne sur écoute »
En 2016 il recoit la mention spéciale du jury pour le Prix Phonurgia Nova dans la catégorie Field Recording.

 

OBJECTIFS DE FORMATION :
. S’approprier une méthode de prise de sons en milieu naturel.
. Le placement, l’angle, le choix du matériel adéquat
. Prendre connaissance des différentes directivités des microphones
. Travailler sur la réalisation et la pertinence du montage
. Découvrir le milieu Montagnard
. S’informer sur la faune et la flore

 

Matériel mis à disposition du Stagiaire :
– Table de Mixage Sonosax
– Enregistreur Nagra Lb
– Micro schoeps Ortf/Super cardioide/MS/mono
– Traitement du son Egaliseur Paramètrique/Compresseur
– Logiciel Sun forge

 

Modalités :

Durée de la formation : 16h / 2 jours

Le stagiaire sera logé et nourrit durant les 2 journées de formation au domicile du formateur, en Ariège.
Nous accueillons un stagiaire par session.

Dates de sessions à la demande.

 

Plus d’infos à contact@radiosaintaffrique.com ou 05 65 49 29 94

Publié dans arts sonores, formation | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Journée création sonore – Ondes croisées – GMVL à Lyon


GMVL

Le GMVL vous invite à son événement de fin de saison !
le vendredi 8 JUIN de 9h00 à MINUIT
Parc de la Cerisaie – 25 rue Chazière – 69004 Lyon

Participation libre
Bar & restauration sur place, possibilité de pique-niquer

RESTITUTION
DES ACTIONS CULTURELLES et D’ÉDUCATION ARTISTIQUE

De 9h00 à 17h00 : réalisations sonores des 400 élèves, jeunes et personnes âgées ayant pris part aux projets 2017-2018.
Venez tendre l’oreille dans le théâtre, écouter les élèves au micro du plateau radio, ou encore voir leurs oeuvres plastiques.

PLATEAU RADIO

De 9h00 à minuit, Clément Delpouve et Péroline Barbet animeront un plateau radio qui sera diffusé en live sur Facebook !
Pendant, la journée les enfants deviendront les médiateurs de leurs créations, les habitants du quartier de la Croix-Rousse viendront témoigner et les membres du GMVL parleront de leurs différents projets.
Le concert du groupe Sliding Words sera retransmis en live !

ATELIER PETITE ENFANCE

Carole De Haut animera l’atelier Jardin sonore pour oreilles curieuses, pour les petits de 3 à 36 mois. L’occasion pour eux d’explorer et de jouer avec des instruments, allongés, assis ou en marchant dans le parc de la Cerisaie !

Atelier de 25 min environ (pour enfants accompagnés d’un adulte)
De 9h30 à 11h00 et de 15h00 à 17h00
Réservations au 06 83 56 57 81 ou par mail maite.revy@gmvl.org

CONCERTS ET INSTALLATIONS
ÉLECTROACOUSTIQUES

À partir de 17h00, découvrez les pièces créées par les artistes du GMVL.

Dans les studios : projection des courts-métrages mis en musique par  ANTHONY CLERC et réinterprétation musicale de JULIEN LAGIER du film Un Chien Andalou de Bunuel.

Dans le studio 8 pistes, transformé en lieu d’écoute intime pour l’événement : Carnavàs!, documentaire sonore réalisé par PÉROLINE BARBET diffusé en continu durant toute la soirée.

Dans le théâtre de la maison Gillet : écoute des pièces électroacoustiques composées par MARC FAVRE, BERNARD FORT, CAROLE DE HAUT, GABRIEL GIRARD, PHILIPPE JOANNIN et BERNARD PARMEGIANI, en diffusion tout au long de la soirée.

GILLES MALATRAY proposera une cartographie sonore de la ville de Lyon, l’occasion d’écouter différemment les sons du quotidien.

CONCERT AU CASQUE DU GROUPE SLIDING WORDS

Le groupe SLIDING WORDS sera en live à 21h30 avec son concert au casque {fonetic} à l’occasion de leur SORTIE D’ALBUM !
Duo Trip/hop dévoilant au gré d’enregistrements en direct un live-looping poétique.
​Le duo Lyonnais propose une diffusion au casque audio et en 3D, permettant d’accéder à une immersion du public dans le spectacle et une expérience phonique rare.

Nombre de places limité, réservation obligatoire
au 06 48 38 76 86 ou par mail maite.revy@gmvl.org
Participation libre

EXPOSITION
VENTE EXCEPTIONNELLE DE K7, CD, VINYLES

Affiches, programmes, photographies mais aussi bornes d’écoutes (diffusant des interviews radio ou des pièces électroacoustiques) retraceront 40 ans du GMVL !

À partir de 18h00 : vente exceptionnelle de vinyles, K7, CD et mini disques.
Tous les objets en vente sont des tirages limités de collection à tout petit prix !

 

GMVL
Parc de la Cerisaie, villa Gillet
25 rue Chazière
69004 LYON
contact@gmvl.org
04 78 28 69 10

Publié dans acousmatique, arts sonore | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Appel à participation – Festival Radical db à Saragosse (Es)


logo-colores

convocatoria // call for participation

 

5th INTERNATIONAL EXPERIMENTAL MUSIC PERFORMANCE COMPETITION

(en español abajo)

www.radicaldb.es

Radical dB Festival announces the 5th international competition of experimental music performance that will take place in Zaragoza, Spain on friday 9th of november 2018.

There are 2 categories: International artist, Etopía prize.

PRIZE per category : 400 euros.

Apply here: http://radicaldb.es/concurso/inscripcion-submission

The purposes of the competition are:
◦ To encourage emulation and exchange between international artists, local artists, and renowned personality of the jury working in different fields of sound art performance (improvisation, live coding, circuit bending, electroacoustic performance etc…)
◦ To encourage innovation and experimentation in the field of sonic performance in relation with technology (digital or analogue, hi- or low-fi)

Categories:
A International artist
B Premio Etopia (to submit to Premio Etopia, you should live or must be born in Aragon, Spain; all other artists should submit in category A)

 

Participants:

◦ The competition is open to any artist/ensemble working in the field of live performance with priority to sound (the performance may include video or any kind of media if needed).

◦ To submit to Premio Etopia, you should live or must be born in Aragon (Spain).

 

Conditions:
◦ The organizers of the festival will make a pre-selection of the finalists in each category.

◦ The jury will be composed by internationally acclaimed artists. The jury will award one finalist artist/ensemble in each category. The decision shall be final. The jury will announce the results during the Radical dB Festival, after the finalists concert.

◦ The competition concerts, included in the Radical dB festival (festival from 7th to 10th of november 2018) will present all the finalists for each category. Selected artists will present a set of 30 minutes maximum.

◦ Each participant must apply on the submission form: http://radicaldb.es/concurso/inscripcion-submission

◦ The competition will provide a stereo PA system and will not accept multichannel project. Ensembles shall provide their own mixing system in order to send a stereo signal to the main control.

◦ The festival will provide lodging accommodation and dinner for all the duration of the festival and will support travel costs for a maximum of 100 euros.

 

Prize :
◦ The winning artists in each category will receive 400 euros ( before taxes, and to be shared in case of an ensemble )
◦ Interviews and radio broadcasting for all selected finalists on local and national radios.

Dates and venue:
◦ Submission deadline :  15th of june 2018

◦ The competition will take place at Etopia Center for Art and Tecnology, Zaragoza, Spain on 9th of novmeber for Premio Etopía and  international artists prize.

◦ Finalists will be announced on the Radical db webpage by early july.

◦ Concerts might be video recorded for promotion purpose. Exerpts of videos and audios of concerts might be streamed on internet or programed on radio show. By applying to the contest the finalists accept the use of the video for documentation and promotional purpose.

◦ Each submission of an application for the competition implies the acceptance of all the rules.
◦ Any questions regarding these regulations and their interpretation shall be clarified by Radical dB  team.

Apply here: http://radicaldb.es/concurso/inscripcion-submission

http://www.radicaldb.es
info@radicaldb.es


V CONCURSO INTERNACIONAL DE MÚSICA EXPERIMENTAL PERFORMATIVA

www.radicaldb.es

El Festival Radical dB anuncia el quinto concurso internacional de música experimental performativa que se celebrará en Zaragoza (España), el 9 de noviembre de 2018

Dos categorías: Premio internacional, Premio Etopía

PREMIO por categoría : 400 euros.

Inscripción:  http://radicaldb.es/concurso/inscripcion-submission

Los objetivos del concurso son:
◦ Fomentar el intercambio entre artistas internacionales y locales trabajando en diferentes campos del arte sonoro performativo (improvisación, live-coding, circuit -bending, improvisación electroacústica, etc.) y el jurado compuesto de personalidades internacionalmente reconocidas.
◦ Estimular la innovación y la experimentación en el campo de la performance sonora en relación con la tecnología (digital o analógica, alta o baja fidelidad)

Categorías:
◦ A. Artista  internacional
◦ B. Premio Etopia (nacido o residente en Aragón; todos los demás participantes se inscribirán en las categorías A)

REGLAMENTO
Participantes:
◦ El concurso está abierto a todo artista/grupo trabajando en el campo de la performance en directo dando prioridad al sonido (la performance puede incluir video si se considera necesario o cualquier otro tipo de media)
◦ Para presentarse en el Premio Etopia es necesario haber nacido o ser residente en Aragón, todos los demás participantes se inscribirán en las categorías Artista internacional A.

Condiciones:
◦ Los organizadores del festival seleccionarán los artistas finalistas en cada categoría.
◦ Los artistas finalistas se comprometerán a participar en el Festival Radical dB (fecha: 9 de noviembre de 2018) presentando una performance en directo con una duración máxima de 30 minutos.
◦ Cada participante deberá inscribirse a través del formulario en: http://radicaldb.es/concurso/inscripcion-submission
◦ Radical dB proporcionará un sistema PA estéreo y no aceptará proyectos multicanales. Los grupos participantes deberán mezclar su propio sistema para enviar una señal estéreo al control principal.
◦ La organización del Festival ofrece alojamiento y cena a los artistas finalistas y cubre hasta un máximo de 100 euros de gastos de viaje.
◦ El jurado estará formado por artistas y programadores reconocidos a nivel internacional. El jurado seleccionará un ganador por cada categoría. La decisión será final y se anunciarán los resultados durante el Festival Radical dB después del concierto de los finalistas.

Premios :
◦ 400 euros (brutos) para el ganador de cada categoría (si se trata de un ensemble, la cuantía se reparte entre los artistas del grupo)
◦ Entrevista y difusión en varios programas de radio locales y nacionales

Fechas:
◦ Fecha límite de envío de candidaturas: 15 de de junio de 2018
◦ Los artistas seleccionados para participar en la final del concurso se anunciarán alrededor de mitades de julio a través de la web de Radical dB.

◦ El concurso se llevará a cabo en las instalaciones de Etopia, centro de arte y tecnología de Zaragoza el 9 de noviembre de 2018.

◦ Los conciertos pueden ser grabados. La participación en el concurso implica la aceptación de la utilización de extractos de las grabaciones por fines de comunicación y promoción.
◦ Cada candidatura implica la aceptación de todas la reglas.
◦ Para cualquier cuestión sobre estas reglas y su interpretación dirigirse al equipo del Festival Radical dB en la dirección: info@radicaldb.es

 

Inscripción:  http://radicaldb.es/concurso/inscripcion-submission

http://www.radicaldb.es
info@radicaldb.es

Sound art competition, festival, experimental music, innovation and technology.

Concurso de arte sonoro, festival, música experimental, innovación y tecnología.

Publié dans acousmatique, Appel à participation | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Drone Day


Brussels Drone Day – Sound Art event

26.05.2018

 

Cette année, Bruxelles rejoint, pour la première fois, le Drone Day International. En effet, ce 26 mai, des événements dédié au drone sonore ont lieu un peu partout dans le monde réunissant des chercheurs de la sensation du son libéré de la mélodie et du rythme créant une trame, un égrégore de conscience nouvelle. Le drone (ou littéralement bourdon en anglais) peut désigner, en musique, un son long tenu ou répété avec peu de variation harmonique ; on le retrouve dans plusieurs approches minimalistes contemporaines mais aussi dans certaines traditions extra occidentales.

A l’initiative d’Ariane Chesaux et de Transcultures, le Brussels Drone Day regroupe 5 artistes issus de différents horizons sonores (Unda-Isa Belle et Ariane Chesaux entrelacs de bols tibétains, gongs, clochettes et drone acoustique, Paradise Now – soundscapes guitaristiques, vocales et électroniques, Bimyoji, le nouveau projet de Frédéric Becker -flûtes et machines, rêveries minimales et envoûtements électroniques, Louis Favre – percussions et objets sonores et un artisan céramiste Giovanni Fortenio qui montrera une sélection d’objets originaux qu’il a conçus pouvant aussi être manipulé pour produire des sons organiques.

Chaque participant déploiera sur ce thème son univers sonore en une vingtaine de minutes avant de réunir les autres en fin de performance; Il s’agit ici de partager une énergie singulière et de stimuler la découverte des mondes intérieurs tant des artistes sonores que des participants, chacun vivant cette immersion dans le son.

 

brussels-drone-day_affiche-flyers-recto_transcultures-2018-730x1024

brussels-drone-day_affiche-flyers-verso_transcultures-2018-730x1024

 
Publié dans arts sonores | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Exposition « Bruyantes mécaniques »


29340350_2080281671983769_724554824198806365_n

BRUYANTES MECANIQUES

Du 30 Mars au 15 Avril 2018
Vernissage vendredi 30 Mars de 18h à 22h

Adam Basanta / Studio Bruyant / Peter Keene / Stéphane Bissières

Commissariat: François Ronsiaux


L’exposition Bruyantes Mécaniques met en résonance quatre installations/dispositifs sonores, électroniques et mécaniques, qui tentent une exploration de la symbolique de la probable conscience des machines.
A travers l’utilisation de capteurs, boucles son/images, systèmes complexes, indéterminés ou scénographiés, les artistes Adam Basanta, Studio Bruyant, Peter Keene et Stéphane Bissière repoussent les limites de l’aléatoire et développent un rapport intime corps/machine.

Le spectateur/acteur n’est pas introduit dans un dispositif prévisible mais interagis sur le résultat du projet installatoire, et est immergé dans un processus dont il est l’interférant principal.

Selon les heures de la journée, la chaleur, la lumière ambiante, la quantité de personnes présentes, les dispositifs se mettent en mouvement, réagissent et interagissent différemment, quelques fois de manière chaotiques, et produisent une scénographie sonore et visuelle aléatoire, comme sensibles à leur environnement.

L’exposition Bruyantes Mécaniques emprunte aux fantasmes et mythes de la science fiction des années 1970, et tente parallèment une introspection dans notre époque contemporaine, celle des algorithmes et de l’intelligence artificielle.

En partenariat avec Le Bon Accueil, lieu d’Art Sonore, Renne
http://bon-accueil.org/

Avec:

– Adam Basanta
http://adambasanta.com/

« The only thing we know about the future is that it is going to be different. » — Peter Drucker, Management: Tasks, Responsibilities, Practices (1973), Pt. 1, Ch. 4.

The above message, written in the past concerning the future, is spoken by a speech synthesis algorithm unavailable in 1973, recorded and amplified on cassette tape recorders produced between 1968 and 1979. At their time, these artifacts were material participants in the imagination of “The Future” through both function and visual design. Today, they have become obsolete and fashionable several times over.
Such recording technologies condense time, allowing the past sentiment about the future into the present, while simultaneously amplifying time-difference through the sonic signifier of recorded fidelity. Taking advantage of the mechanical systems at play, Drucker’s statement continually scrambles itself in time – creating unpredictable sense, non-sense, and new-sense – illustrating that indeed, the only thing we know about the future is that it is different, although perhaps not in the ways we expect it to be.
Ironically, without prescience or clairvoyance, this knowledge is only known through contemplation of the past.

Biography

Adam Basanta (b. 1985) is a Montreal-based sound artist, composer, and performer of experimental music. His work traverses sound installations, electroacoustic and instrumental composition, site-specific interventions, and laptop performance. Across disciplines and media, he interrogates intersections between conceptual and sensorial dimensions of listening, instabilities of instrumentality, and means with which site and space can be articulated.

His sound installations have recently been presented in North America and Europe in galleries and institutions including Carroll/Fletcher Gallery (London), National Art Centre (Tokyo), American Medium Gallery (NYC), New Media Gallery (CAN), Serralves Museum (POR), Edith-Russ-Haus fur Mediakunst (GER), Vitra Design Museum (GER), Laboral (ESP), Gallery B-312 (Montreal), Fonderie Darling (Montreal), Titanik Gallery (FIN), The Center for Contemporary Arts Santa Fe (USA), and BIAN 2014 Digital Art Bienale (Montreal). His installations have been awarded in the Prix Ars Electronica 2013 (honourable mention, Hybrid Art category), the 2014 Edith-Russ-Haus Awards for Emerging Media Artists, and the Excellence prize in the 2015 Japan Media Arts Festival. His work has been positively reviewed in publications such as Artforum, Hyperallergic, ETC Media, Neural magazine, Musicworks, Creator?s Project, The New York Times, and the Wall Street Journal.

His experimental concert music has been presented worldwide, including appearances in the MATA Festival (NY), Gaudeamus Musicweek (NL), CTM Festival (GER), Akousma Festival (CAN), and Mutek Festival (CAN), and have been awarded multiple national and international prizes, including Metamorphoses 2010 (Belgium) and the Grand Prize in the SOCAN Foundation Awards for Young Composers (Canada). Recently, his music has been released on Kohlenstoff Records (Montreal), Farmacia901 (Italy), and Cassauna (USA).

– Stéphane Bissières
http://www.stephanebissieres.com/

DATALINE est une installation sonore composée de l’assemblage de plusieurs modules de disques durs contrôlés via Arduino. Chaque disque dur est une source acoustique formant un synthétiseur qui produit de façon algorithmique des motifs mélodiques génératifs. Bien que répétitifs et inspirés du courant minimaliste, ces motifs génèrent des variations infinies, ainsi lorsque l’auditeur se déplace à proximité de la pièce la « spatialisation naturelle » crée l’illusion de l’émergence de nouveaux motifs.
Nous sommes faits de pensées, de rêves et d’idées, mais c’est notre corps qui nous révèle au monde. Dans le domaine des arts numériques, virtuels et abstraits, ces choses obsolètes sont comme des vestiges d’une entité en mutation. Elles nous parlent de notre identité et de notre évolution. Automates obsolètes recyclés, les disques durs « mécaniques » sont ici démontés, privés de leur plateau mémoire pour ne laisser visible que la partie mécanique. Une nouvelle vie leur est insufflée à l’aide de micro systèmes arduinos afin de générer des patterns musicaux génératifs ou répétitifs, une forme de poésie industrielle en réflexion à notre rapport à la technologie et à l’obsolescence.

L’installation « Dataline » fait partie de la série « Hard Drives Music », coproduite par Le Cube.

Biographie

Compositeur et artiste numérique, Stéphane Bissières vit et travaille à Paris. De la musique contemporaine à la techno en passant par la création vidéo et le design d’interactivité, il développe des performances et des installations singulières mettant
en scène l’interaction entre le public et les dispositifs de création.
Ses travaux questionnent notre rapport à la technologie, notamment à travers les thèmes de l’obsolescence programmée, de la surveillance de masse et de toutes formes d’hybridation entre l’homme et la machine. Ses projets musicaux s’axent
autour de la création électronique en temps réel pour une approche organique directement reliée au geste. Musicien de jazz pendant une dizaine d’années, il garde le goût de l’improvisation, de la collaboration et de la création dans l’instant. A la
recherche de nouvelles formes d’écriture, il développe des processus compositionnels algorithmiques influencés par l’application de motifs mathématiques. Primé par la Sacem, l’Imeb et le prix Paris Jeunes Talents, il est
compositeur pour Radio France et collabore aussi avec le label Signature et le GRM. Il développe pour la société Dafact de nouvelles interfaces de captation gestuelle, réalise des installations pour le Fresnoy et crée à l’Institut National de l’Audiovisuel le cursus de création interactive.

– Studio Bruyant
https://www.studiobruyant.com/fr/

TOTEM est une installation interactive mécanique et musicale composée de modules percussifs et autres machines à bruits. Véritable instrumentarium de musique concrète et électronique, l’installation prend vie grâce à un système de tracking détectant la présence et les mouvements l’entourant.
Ainsi Totem peut s’expérimenter de façon passive ou active, car on peut la regarder, l’écouter et danser avec elle. De plus, s’adaptant au nombre de participants, chaque expériences de Totem est unique et imprévisible.

Production : Studio Bruyant, festival Teriaki
Conception, développement, composition sonore, design : Studio Bruyant
Réalisation de la sculpture : Vincent Jarry
Avec le soutien de la Gaîté Lyrique.

Biographie

STUDIO BRUYANT est un studio de création interactive autour de la musique et du jeu composé de Bruno Ribeiro, Guillaume Evrard et Olivier Guillerminet. Nous créons des installations, des performances, et des applications mêlant interactivité, son et image. Nous imaginons ( Concept, Gameplay ) et produisons ( Développement Informatique, Design Visuel, Sound Design) des expériences aux nouvelles formes narratives entre le jeu vidéo immersif et l’oeuvre d’art participative.
Nous sommes un studio de création interactive basé à Paris. Fondé par des ingénieurs, musiciens et artistes visuels, nous créons des installations et performances autour du jeu et de la gamification. Les expériences proposées empruntent donc autant à l’art génératif qu’au jeu vidéo, et proposent également une dimension sociale et participative.
Nous travaillons sur nos propres créations, et intervenons auprès d’autres artistes numériques, des institutions et des marques.

– Peter Keene
http://www.peter-keene.com/

As long as I can remember, I’ve been playing around with electronic sounds starting with prepared TV and old radio sets record player amplifiers tape recorders audio oscillators bizare army surplus test equipment and many 1000’s of analog synthesizer circuits which I’ve been using in my work for at least 35 years.

Lost science revisited…

Retenir, explorer, remettre sur l’établi pour les basculer dans le champ de l’art — les quelques dispositifs fondamentaux de l’histoire des technologies et des sciences est le propos premier de Peter Keene.
Par l’étude de différents possibles via un work in progress mené sur plusieurs années, l’artiste anglais replace les œuvres de la science et de la technique (la télévision mécanique de John Logie Baird— les champs électromagnétiques de Nicolas Tesla— le Theremin — l’oscillateur aux ondes multiples de Georges Lakhovsky — le rayon Rife …) dans le fil du temps artistique.

Hybridation

Son, lumière, mouvement, énergie… Les dispositifs de Peter Keene cherchent la symbiose, dans des œuvres où la machine sert à percevoir l’onde, le temps de l’évaporation, la couleur de la note ou le chant de la saucisse…
Electronique analogique, chimie, mécanique, hauts-voltages sont au service de son oeuvre toujours expérimentale qui oscille sans retenue entre l’art et la science

Biographie

Né en 1953 à Birmingham, Angleterre.
Vit et travaille entre Paris et Bruxelles.

Retenir, explorer, remettre sur l’établi pour les basculer dans le champ de l’art — les quelques dispositifs fondamentaux de l’histoire des technologies et des sciences est le propos premier de Peter Keene.
Par l’étude de différents possibles via un work in progress mené sur plusieurs années, l’artiste anglais replace les œuvres de la science et de la technique (la télévision mécanique de John Logie Baird— les champs électromagnétiques de Nicolas Tesla— le Theremin — l’oscillateur aux ondes multiples de Georges Lakhovsky — le rayon Rife …) dans le fil du temps artistique.
Son, lumière, mouvement, énergie… Ses dispositifs cherchent la symbiose, dans des œuvres où la machine sert à percevoir l’onde, le temps de l’évaporation, la couleur de la note ou le chant de la saucisse…
Electronique analogique, chimie, mécanique, hauts-voltages sont au service de son oeuvre toujours expérimentale qui oscille sans retenue entre l’art et la science.

Publié dans arts sonores | Tagué , , , | Laisser un commentaire