SOUTENEZ DESARTSONNANTS


logdas

SOUTIEN DESARTSONNANTS

 Vous appréciez le blog Desartsonnants, son contenu ?

 Soutenez le, aidez le pour poursuivre plus sereinement son travail, il vous en sera très reconnaissant !

Le projet Desartsonnants

Le site, infos, réflexions, actualités, zoomsdesartsonnants Sonos//faire

Les revues d’informations, ressources, curration, partage

Création sonore et environnement

Déambulations pédestres, artistes, chercheurs, bâtisseurs en marche

Desartsonnants en actions, vers un art du paysage sonore

Espace public, projets artistiques et culturels, lieux de fabrique

Listening Art, objets, postures, dispositifs, l’écoute tous azimuts

Textes, réflexions, projetsBibliothèque Scribd Desartsonnnants

Archives – Plus de 1000 articles en ligne sur l’ancien blog Desartsonnants

Paysages sonores, chemins d’écoute, création sonoreDesartsonnants en écoute

 

DONS PICT

Publicités
Image | Publié le par | 2 commentaires

Colloque 2019 : Radio en mobilité


Programmes, pratiques, techniques et perspectives

 

 

Ce Colloque international est organisé par le GRER  (Groupe de recherches et d’études sur la radio) en collaboration) avec l’équipe PRIM (Pratiques et ressources de l’information et des médiations, EA 7503), du 21 au 23 novembre 2019, avec l’accueil et le soutien de l’Université de Tours, des IUT de Tours et de Blois.

Le GRER continue à explorer les formes et les mutations de la radio, dans le cadre de ce nouveau colloque, en collaboration avec l’équipe PRIM de l’Université de Tours. Après avoir analysé la notion de service – déclinée à travers les questions du service public et des services aux publics – nous nous penchons sur une dimension profondément contemporaine et en même temps intemporelle : celle de la mobilité. Intemporelle car la radio, tour à tour clandestine, pirate, périphérique, transnationale, transportable, adaptable, routière, a toujours rimé avec mobilité. Contemporaine car liée à de nouvelles technologies mobiles bouleversant les cadres de production, de diffusion et les pratiques, tout particulièrement dans le domaine de l’information. La mobilité, avec Internet, est peut-être la notion qui caractérise le plus l’âge digital de la radio. Et pourtant, elle n’a pas fait l’objet d’un travail de réflexion et de recherche spécifique – ou trop peu – dans le cadre des études sur les mutations numériques de ce média.

Ainsi dans le prolongement de recherches actuelles autour de la numérisation de la radio, largement diffusées dans la revue RadioMorphoses, ce colloque autour de la notion de « mobilité » vise donc à rassembler des chercheurs travaillant sur la radio (ou tout autre média dans une perspective comparative avec la radio). Leurs communications pourront s’inscrire dans le cadre d’un ou plusieurs des 4 axes thématiques ci-dessous :

  1. Les nouveaux usages en mobilité 

Des travaux sur les nouveaux modes d’usages liés à la consommation de la radio en mobilité, ou au podcasting, sont les bienvenus. On pourra s’intéresser aussi à ce que les applications radio sur smartphones apportent en termes de services, d’interactions, d’expériences enrichies pour l’auditeur. Enfin se pose la question de la mesure des audiences en mobilité, de nouveaux outils et méthodes pour mieux les saisir.

  • Le journalisme mobile : nouvelles pratiques et figures informationnelles en mobilité

Des analyses pourront porter sur la manière dont une nouvelle forme de journalisme, le MoJo ou journalisme mobile, affecte les pratiques traditionnelles, voire l’identité d’une profession et définit un nouveau rapport aux publics. On pourra s’interroger sur la manière dont cette mobilité informationnelle modifie notre rapport à l’espace, fait émerger de nouveaux publics, voire de nouvelles figures intermédiaires de l’information avec de nouvelles caractéristiques.

  • Radio et mobilité physique : circulation, accessibilité, accélération

On pourra faire des propositions liées à deux concepts particuliers renvoyant à diverses fonctions et services rendus par la radio : ceux d’extensibilité (la possibilité de surmonter les difficultés de circulation, la capacité à se déplacer) et d’accessibilité (la possibilité d’atteindre le point désiré). La question même de l’accessibilité peut être élargie aux problèmes de mobilité physique ou de cohabitation de divers types de publics dans l’espace urbain. La vitesse, l’accélération qui symbolisent autant le vaste domaine des transports que celui de l’information dont les moyens, les voies de diffusion, ne cessent d’augmenter et de gagner en instantanéité, sont à explorer également.

  • Quand la radio fait bouger les lignes : clandestinité, engagements et mobilisations 

La mobilité évoque également les flux migratoires, les diasporas, le déplacement de populations. On pourra dans ce cadre s’intéresser aux radios dont la principale mission est de maintenir le lien avec le pays d’origine, de maintenir un lien social entre des populations séparées dans des circonstances particulières, permettant un « voyage immobile ». La radio permet aussi l’expression de différences, de dissonances, passant parfois par la clandestinité, l’externalisation des studios. Elle porte et accompagne des mobilisations, des mouvements protestataires, des manifestations quand elle n’est pas un élément central d’une mobilisation. Des approches historiques pourront être également privilégiées à propos de radios mobiles ou déplacées ayant permis à un mouvement de résistance, une opposition, un gouvernement expatrié, de se faire entendre, de s’organiser, voire de contribuer à inverser le cours d’une histoire.

 

 

Calendrier

  • Réception des propositions : 24 mai 2019 ;
  • notification de la décision après évaluation en double-aveugle : 20 juin 2019 ;
  • remise des textes complets : 25 octobre 2019.

 

Modalités de soumission et publications

La proposition de communication comportera un titre (et sous-titre), un résumé, 5 à 7 mots clés et la mention de son inscription dans une ou plusieurs des thématiques de l’appel. Elle développera, sur 6000 à 8000 signes espaces comprises, le cadre théorique, sa problématique et ses hypothèses, l’approche méthodologique et des indications bibliographiques. Nous accepterons des propositions en français, anglais ou espagnol. Le titre, le sous-titre et le résumé seront traduits en français s’ils ne sont pas initialement formulés dans cette langue.

Ces propositions seront envoyées en format Word (.doc) par mail, celui-ci portant en objet la mention « Colloque REM 2019 – proposition de communication ».

Les propositions seront anonymisées (suppression des métadonnées auteur) et ne comporteront pas de référence aux travaux de l’auteur.e (excepté sous la forme « Auteur (année), Titre »). Seule la première page comportera le titre, le nom et affiliation institutionnelle de l’auteur/e.

Les propositions seront envoyées à l’adresse suivante au plus tard le 24 mai 2019 : colloque.rem@gmail.com

Après sélection, les textes des participants seront d’abord intégralement publiés en ligne. Les contributions devront compter au maximum 30 000 caractères, espaces et bibliographie comprises.

Ultérieurement, une sélection de textes (40 000 à 50 000 signes) sera également publiée, après une nouvelle expertise scientifique en double aveugle, dans le n°7 de la revue électronique du Grer : RadioMorphoses [http://www.radiomorphoses.fr/], à la fin du printemps 2020.

 

Retrouvez ici les PDF de l’appel et présentation du colloque : version courte, version développée

La version en anglais : Call for papers

La version en espagnol : Llamada a comunicaciones

Comité d’organisation

Coordination scientifique

 Pascal RICAUD, PRIM/GRER, Université de Tours

 

Comité d’organisation

Cidicley DOS SANTOS, PRIM, Université de Tours

Anne-Caroline FIEVET, GRER, EHESS, Paris

Gustavo GOMEZ MEJIA, PRIM, Université de Tours

Kelber GONÇALVES PEREIRA, PRIM, Université de Tours

Rosemary ISKANDAR, Sic.Lab, PRIM, Université de Nice et IUT de Blois

Sébastien POULAIN, GRER, MICA, Université Bordeaux Montaigne

Nozha SMATI, GRER, GERiiCO, Université de Lille

Samuel TIETSE, PRIM, Université de Tours

 

Comité Scientifique

ANTOINE Frédéric, Professeur, Université Catholique de Louvain, COMU, Belgique

ASOGBA Henri, Maître de conférences, Université Laval, Canada

BALSEBRE Armand, Professeur, Université Autonome de Barcelone, Espagne

BÉLANGER Pierre C., Professeur, Université d’Ottawa, Canada

CHEVAL Jean-Jacques, Professeur, Université Montaigne Bordeaux

DE IULIO Simona, Professeure, Laboratoire GERiiCO, Université de Lille

DELEU Christophe, Professeur, SAGE, Université de Strasbourg, CUEJ 

DOUYERE David, Professeur, PRIM, Université de Tours

EQUOY HUTIN Séverine, Maître de conférences, Université de Franche-Comté, Besançon

FAURÉ Laurent, Maître de conférences, Université Montpellier 3

FRERE Marie-Soleil, Chercheure, Université Libre de Bruxelles

GAZI Angeliki, Prof. assistante, Université Panteïnon d’Athènes, Grèce ; Université de Limassol, Chypre.

GEORGE Éric, Professeur, CRICIS, UQAM, Canada

GLEVAREC Hervé, Directeur de recherche au CNRS, LCP – Paris

GUMUCIO Alfonso, Chercheur, consultant, Université Mayor de San Andreas, La Paz, Bolivie HIZAOUI Abdelkarim, Professeur, Institut de presse et des Sciences de l’information de Tunis, Tunisie

KIYINDOU Alain, Professeur, MICA, Université Bordeaux Montaigne

MONCLUS Bélen, Professeure, Université Autonome de Barcelone, Espagne

NICEY Jérémie, Maître de conférences, PRIM, Université de Tours, EPJT

OLIVEIRA Madalena, Professeure, Université de Braga, Portugal

OLLIVIER Bruno, Professeur émérite, Université des Antilles

PAREDES QUINTANA Ricardo, Professeur, Universidad Central de Chile, Chili

PEDROIA Albino, consultant international, enseignant à l’Institut d’Études Politiques de Paris

PEÑAFIEL Carmen, Professeure titulaire, Université de Bilbao, Espagne

PIGNARD-CHEYNEL Nathalie, Professeure Assistante, Université de Neufchâtel, AJM, Suisse

RODERO Emma, Professeure, Université Pompeu Fabra, Barcelone, Espagne

SÉNÉCAL Michel, Professeur, CRICIS, Université TÉLUQ, Canada

SOURISCE Nicolas, Maître de conférences, PRIM, Université de Tours, EPJT

VAILLANT Derek, Professeur, Université de Ann Arbour, Michigan, USA

Publié dans radiophonie | Tagué , , , | Laisser un commentaire

World Listening Day 2019


POINTS D'OUÏE, PAYSAGES SONORES PARTAGÉS

wld19draft-800x661

You are invited to participate in World Listening Day 2019, an annual global event held every July 18.

This year’s theme is LISTENING WITH created by internationally acclaimed sound artist Annea Lockwood.

Listening with …

listening with the neighborhood

at midnight, and again at dawn.

Listening with an awareness that all around you are other life-forms simultaneously listening and sensing with you – plant roots, owls, cicadas, voles – mutually intertwined within the web of vibrations which animate and surround our planet.

Dozens of organizations and thousands of people from six continents have participated in World Listening Day since its inception in 2010. Help share and grow participation in this annual event please by adding your information to our online form (coming soon).

July 18th is the birth date of renowned Canadian composer, music educator, and author, R. Murray Schafer. His World Soundscape Project developed the fundamental ideas…

Voir l’article original 95 mots de plus

Publié dans acousmatique | Laisser un commentaire

Open call : Sound Walk Sunday


screenshot-2019-03-11-at-13.23.42-624x335

SWS19: Open call

Sound Walk Sunday is a global community event, celebrating outdoor audio, geo-located, immersive performances, sound walks and audio-enhanced walking pieces, and is organized by the Museum of Walking in a collaboration with Made of Walking, and institutional and academic partners worldwide.

What is a sound walk

A sound walk, or walking piece, is any walk that focuses on listening to the environment, with or without use of technology, or adds to the experience through the use of sound or voice. This can include a scripted or choreographed score or work that has additional audio elements.

Background

Sound Walk Sunday was inaugurated at the Made of Walking International Encounters at La Romieu, France on the 27 August, 2017, leading to a first map and directory of sound walks around the world, maintained and updated till today.

Sound Walk Sunday 2019 and the week following will see the inauguration of new sound walks, submitted in response to this open call, or created in the run up to Sound Walk Sunday. On Sound Walk Sunday we encourage, host and organize events related to sound walking worldwide, complemented with curated activities in hub cities including London, Sao Paulo and Melbourne and, we hope, with more to follow.

  • The Museum of Walking will maintain a public archive of sound walks in an online directory.
  • Sound Walk Sunday will facilitate a worldwide network of creatives, institutions and museums to share practices and knowledge around sound walks and walking pieces, by inviting and involving individuals and institution as partners of SWS as a platform for sharing practices and knowledge.
  • Sound Walk Sunday will bring together a collaborative resource of educative materials, that will be available to the public, allowing broad groups of people to create their own sound walks.

The next edition of Sound Walk Sunday will happen on Sunday September 1st, 2019 and the week following.

Open call

We call on the creation of sound walks and walking pieces. We invite all interested in exploring the impact and possibilities of sound walking to submit existing and new work.

  1. We call on the submissions of existing sound walks and walking pieces via the on-line form here, to be included in the Sound Walk Sunday map and directory.
  2. We call on the creation of new walking pieces and sound walks around the world, to be realized in the weekend of Sound Walk Sunday, September 1st, 2019 and the week after. Apply here.
  3. We call on the organization of sound walk and walking piece related workshops around the world, to be realized in the weekend of Sound Walk Sunday, September 1st, 2019 and the week after.
    To be included in our programme we expect you to send us, by email, the title, keywords, names of the artists/collaborators with 50 words biographical data each, 300 words description of the workshop, a weblink (if available), duration, start point/location, date and time of activity and possible repeat workshops afterwards, previous knowledge necessary/level of the activity, restrictions for certain groups/ages, contact information for the public to register for the workshop and a relevant image. All text needs to be sent in an editable format. Your application needs to be sent by e-mail to sws19workshops@museumofwalking.org.uk.
    Illustrations of workshops you find in the FAQ section.

Eligibility

Open to everyone for instance: creatives, artists, sound artists, musicians, poets, architects, performers, designers, anthropologists, writers, wellness professionals, cultural and social professionals, educators, teachers, students, 16 years and over, interested to explore the impact and possibilities of sound walking.

Deadline

Sunday 16 June 2019 to be included in media releases however, submission can continue until the Sunday 18th August 2019.

Support

Sound Walk Sunday is brought together by a core group who are contributing their time and experience voluntarily. We are looking at ways of making Sound Walk Sunday financially sustainable, including grant applications, sponsorship and donations in kind through partnerships with institutions. However, you too can help our cause by making a donation when you make a submission.

Declaration on submission

Entrants declare that the work submitted is their own and that its rights have not been transferred to third parties. Entrants assume all liability for any claim or demand by third parties, administrative, judicial or of other nature, concerning intellectual property or rights of the submitted work. Submission implies that entrants hold all necessary rights to perform and publish the entered work, and are authorized to grant and does hereby grant said rights to Sound Walk Sunday, for exhibition and publication by Sound Walk Sunday.

Entrants grant the sound clips of their work, for promotional purposes of Sound Walk Sunday, to be broadcast in any media, and the publications of the submitted images, in online or print form. This rights assignment to Sound Walk Sunday will not imply, for the entrant, in any form whatsoever, loss of copyright of the submitted work.

Safety is of the utmost importance. Please do not suggest routes that are hazardous or include commentary that is defamatory or misleading.

More information and questions

Visit our FAQ and the Museum of Walking website

 

Sources : http://www.museumofwalking.org.uk/our-events/sound-walk-sunday/sws19-open-call/

 

KF2-22A0

Publié dans arts sonore, Soundwalk | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Radiophonie, insomnie chez Radio Canut


53377775_2375388949138153_7970997223024492544_n

53357782_2591496677743262_8480803999904169984_n

https://radiocanut.org/la-radio/news-de-la-radio/article/ondes-de-nuit-pour-une-insomnie-collective-sur-les-ondes-hertziennes-le-1er

Publié dans arts sonores, radiophonie | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Livre – Une histoire de la modernité sonore


9782707185839

Une histoire de la modernité sonore

Jonathan Sterne

« Il vous faut un casque audio » : ce slogan publicitaire du début du XXe siècle n’a rien perdu de son actualité. S’isoler dans un monde de sons, prêter attention aux détails acoustiques, rechercher la haute fidélité sonore, communiquer à distance et construire un réseau social… ces pratiques s’enracinent dans un ensemble de transformations intervenues au tournant du XIXe siècle, alors que gramophone, stéthoscope, téléphone et autres dispositifs d’écoute deviennent les protagonistes d’une histoire passionnante, celle de notre culture sonore.

Jonathan Sterne s’intéresse aussi bien aux anthropologues collectant des chants indigènes qu’aux auditeurs occidentaux surpris par les voix des morts. Son ambition est de rendre compte de l’importance de l’histoire du son dans tous les aspects de la « modernité » : l’évolution des sciences, la mutation de la médecine, la popularisation des techniques et des médias, l’essor concomitant du capitalisme et du colonialisme, les nouvelles formes de pouvoir collectif et entrepreneurial.

Une histoire de la modernité sonore propose une alternative au récit dominant selon lequel la culture occidentale, en devenant moderne, serait passée d’une culture de l’audition à une culture de la vision. Livre fondateur des sound studies, il est d’ores et déjà considéré comme une référence dans ce domaine émergent.

Jonathan Sterne enseigne l’histoire culturelle et les théories de la communication à l’université McGill (Montréal). Il est également l’auteur de MP3, the Meaning of a Format (Duke University Press) et The Sound Studies Reader (Routledge).

Coédition Éditions La Découverte / Cité de la musique

Online – http://librairie.citedelamusique.fr/culture-sonore/1043-une-histoire-de-la-modernite-sonore

Publié dans acousmatique, arts sonores, livre | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Radiophonie – Le grain des choses


bg_home_desktop

La revue

une philosophie

Le grain des choses, par les chemins de la création radiophonique et du journalisme au long cours, souhaite faire entendre d’autres manières de raconter ce monde qui est le nôtre. Il amènera jusqu’à vos oreilles une géographie composée de vies, de voix, de récits; un paysage sonore touffu, inventif et stimulant. Dire le monde, le documenter et tenter de le comprendre; souligner et rendre audible les capacités latentes d’action et de création présentes dans nos sociétés.

aujourd’hui, la radio  

Et puis il y a le désir et le plaisir d’inventer une autre manière de faire de la radio; de se réapproprier un outil de production et tenter de faire entendre ce qui nous tient à coeur : une radio de création de qualité, qui prend le temps, une radio de l’intime et du singulier, une radio qui interroge sa grammaire et ses codes, une radio qui permet aux auteurs d’articuler leur travail de création avec une forme d’engagement sociétal.

un nouveau média

Pour cela, inventer un nouveau média  radiophonique francophone: la revue sonore. Une fois par trimestre elle vous proposera 8 heures de programmes qui seront articulés autour d’un sujet ou d’une thématique, que vous pourrez écouter en continu comme une radio de flux, ou, si vous le désirez écouter en choisissant vos rubriques. La feuilletant avec vos oreilles, vous y découvrirez différents types de rubriques : des documentaires, des feuilletons, de la fiction, de grands entretiens, du journalisme au long court, des témoignages, de la poésie, des paysages sonores, de manière à pouvoir entendre le grain des choses.

un premier cycle de 5 ans

Trois numéros formeront un cycle annuel. Après 5 cycles, le projet se réinventera sur la base de ce qui se sera créé et construit entre auditeurs et créateurs.

autrement dit

  • un thème par numéro
  • un travail éditorial pour articuler autour d’une thématique les différents contenus de formes et de formats variés
  • une voix pour vous accompagner tout au long des 8 heures de programmes, de manière à retrouver la temporalité et la fluidité de la radio et réinventer le sentiment de communauté d’auteurs et d’auditeurs
  • une équipe permanente et des auteurs et journalistes invités de numéro en numéro
  • une aventure sur un premier cycle de 5 ans durant lequel chaque numéro sera accessible sur internet

La coopérative

une invitation

Le grain des choses sera une structure coopérative qui accueillera auditeurs, auteurs et partenaires ancrés dans différents territoires de la francophonie. Une coopérative à finalité sociale et participative où les coopérateurs seront associés à la conduite du projet. Une coopérative  pour se rassembler, créer des récits communs et faire perdurer un nouveau média.

un modèle économique

Le financement de la revue reposera sur des abonnements, des achats au numéro et des soutiens publics à la création. Pour que le projet soit viable, nous avons fixé un tarif d’abonnement de 60 euros par an. Mais pour qu’il soit accessible à chaque auditeur, nous laissons à chacun la liberté de fixer le montant de sa participation. Nous souhaitons expérimenter cet abonnement en conscience durant la première année.

Une grande transparence donnera la possibilité à chacun de suivre comment se construit l’économie de la revue et de quelle manière son engagement personnel lui permet d’exister.

Notre objectif est d’atteindre 800 abonnements qui permettront de financer la première année du projet.

trouver votre place

Il existe plusieurs possibilités, pour les auditeurs, auteurs et partenaires de prendre place au sein du grain des choses :

  • participer en tant qu’auteur
  • devenir auditeur par numéro ou par abonnement ou préabonnement
  • devenir coopérateur et accompagner la vie de la coopérative

L’équipe

les fondateurs

Une équipe travaille de manière continue : Yves Robic, réalisateur-producteur, Claire Gatineau, réalisatrice-auteur-dessinatrice, Bastien Hidalgo Ruiz, ingénieur du son-musicien, Florence Le Cam, professeure de journalisme à l’ULB, Ulla Hase, graphiste-plasticienne.

les partenaires

A Bruxelles : la Maison des cultures de Molenbeek, le SAW-be (fédération d’économie sociale) et la Scam-Sacd (société des auteurs), le master journalisme de l’ULB.

En Wallonie  : Ekla (Centre Dramatique de Wallonie pour l’Enfance et la Jeunesse), les Abbatoires de Bomel.

En France : le Théâtre des Doms à Avignon, Radio Saint-Ferréol à Crest.

Nous sommes soutenus par le service Médias audiovisuels de la Fédération Wallonie Bruxelles de Belgique, pour la création de notre site et le volet communication.

Le Saw-be suit  le volet économique de notre projet. Virginie de la Renaudie, la communication et Patrick Vandermaesen, la création du site.

les auteurs

Pour le contenu des numéros, nous travaillons et réfléchissons actuellement avec des créateurs : Vincent Tholomé, Luvan, Caroline Berliner, Laurence Vielle, Benoit Gories, Sebastian Dicenaire, Aurélia Balboni, Nicolas François et Roxane Brunet

les rdv

22 février : mise en ligne du N°1, et lancement d’un appel privé à épargne.

Fin février: Création de la coopérative Le grain des choses.

les thématiques à venir

Numéro 1 : On n’est pas seul

Et probablement

Numéro 2 : Bruits de fond

 

Site source : https://legraindeschoses.org/fr/

 

Contacts

Info@legraindeschoses.org

Facebook.

 

 

Publié dans arts sonores, radiophonie | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Feminatronic, création sonore au féminin


cropped-cropped-femfractal-1

A l’heure où les problématiques autour du genre, de la parité, de la non discrimination, de la parole inclusive, questionnent la société, Desartsonnants met en lumière un site ressource richement illustré, autour des femmes et de la création sonore tous azimuts.

Voici, traduite en français, sa présentation.

« En un mot, Feminatronic a pour but de célébrer et de mettre en valeur la créativité musicale des artistes électroniques féminins. Il comprend le travail de femmes dans tous les genres, productrices de musique électronique, ingénieurs du son, artistes sonores, écrivains, blogueurs, DJ, productrices de sites Web, qui contribuent à montrer des musique électroniques passionnantes et évolutives, tout en s’appuyant sur de grands repères historiques.

C’est un voyage ponctué de découvertes personnelles et, à ce titre, un site en constante évolution, en perpétuelle construction, ce qui en fait l’intérêt.

Feminatronic croit en la coopération, la collaboration et le soutien de tous les créateurs, non seulement pour mettre en lumière les artistes, mais également les blogueurs, les critiques et les écrivains, et tout ceux qui jouent un rôle essentiel dans la diffusion de la musique.

En fait, il s’agit depuis sa création, d’un site-portail relayant le contenu d’autres sites, par le biais d’une veille à partir des ressources originales.

Un grand merci aux critiques, aux écrivains, aux blogueurs et aux sites Web qui m’ont permis de publier leurs articles ici et sur d’autres plateformes.

Enfin, merci de soutenir Feminatronic. Vous ne me soutenez pas personnellement mais le faites pour de nombreuses artistes qui méritent d’avoir une plus grande visibilité. »

La navigation est parfois surprenante, passant d’une variété pop-rock à des créations expérimentales, des installations sonores, « classique », des réflexions… hors-même la question du genre, le patchwork de la diversité titille agréablement notre curiosité.

Et le lien de consultation : https://feminatronic.com/

 

analog-ladies

Publié dans arts sonore | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Exposition, Christina Kubisch expose ses échos magnétiques


01-ckubisch-portrait

Le musée des Beaux-arts de Rennes accueille Christina Kubisch pour une exposition intitulée Échos magnétiques qui se déroule du 16 février au 14 avril 2019

christina kubish

La trajectoire de l’artiste allemande Christina Kubisch, née en 1948, se déploie dans cette exposition en plusieurs constellations qui sont autant d’aperçus documentés sur des moments ou des aspects de son travail. Suite à des études d’art axées sur la peinture, puis de musique dans les années 1960 et au début des années 1970 en Allemagne et en Suisse, Kubisch s’inscrit dans des cours de composition et musique électronique à Milan. Dans les années 1970, son approche se nourrit de la musique expérimentale, de la performance, de la vidéo, des féminismes. Elle développe une série de pièces performatives qui troublent les rapports entre corps et instruments de musique, emboîtant embouchure et masques à gaz ou dés à coudre et doigtés.

christina kubish

Ces concerts ou actions prennent aussi la forme de protocoles détaillés, documentés par le moyen de dessins, de scripts et de partitions. Déjà à cette époque, mais surtout lors de la décennie suivante, son intérêt se porte sur la traduction de phénomènes imperceptibles par des expériences perceptuelles sonores. L’artiste développe des installations et investit de manière privilégiée des espaces en marge ou marqués, mais également des galeries et musées. Grâce à des cubes ou casques récepteurs, elle rend audibles des champs électriques et électromagnétiques, notamment dans une série de projets intitulée Écouter les murs (1982).

christina kubish

Depuis, son travail n’a cessé d’explorer les seuils de ce qui est perceptible. C’est également le rapport entre son et lumière, et en particulier l’ultraviolet, qui est le sujet de différents projets des années 1980 aux années 2000. Kubisch génère des transformations subtiles de la perception de lieux intérieurs et extérieurs par des réseaux de fils, des espaces labyrinthiques, des formes végétales. Des rencontres dans les années 1970 avec John Cage et Mauricio Kagel, aux échanges artistiques et amicaux avec Rolf Julius et Terry Fox à Berlin dans les années 1980 et 90, son parcours manifeste les transferts réciproques qui ont pu émerger de la confrontation des pratiques.

christina kubish

Expositions communes, promenades sonores et « concerts sur table », ces inspirations sont retracées à travers la multiplicité des supports exposés. L’exposition s’organise autour de l’œuvre Cloud (work in progress depuis 2011), proposant l’écoute d’ondes imperceptibles à l’oreille nue et questionnant le rapport entre le visible et l’audible. Présentée pour la première fois en France, cette installation est accompagnée des constellations de documents – partitions, photographies, dessins, vinyles, cassettes – issus du travail de Christina Kubisch et d’artistes qui lui sont lié.e.s, ainsi que des collections de l’INHA-Archives de la critique d’art.

christina kubish

EXPOSITION CHRISTINA KUBISCH ÉCHOS MAGNÉTIQUES Du 16 février au 14 avril 2019
Vernissage : vendredi 15 février 2019, 18h30
Commissariat : Damien Simon, Anne Zeitz, en collaboration avec Clélia Barbut Exposition coproduite avec le Bon accueil-Lieu d’arts sonores

 

Sources Unidivers, le web culturel Breton

Publié dans arts sonores | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Appel à projets, radiophonie, l’expérience, France Culture


838_capture

Héritage d’une longue histoire, c’est le lieu du documentaire d’auteur, et de l’écriture sonore. C’est un espace libéré des genres radiophoniques (magazine, reportage, documentaire, fiction…), qui s’en affranchit ou qui les mêle : il est propice à un récit subjectif de l’expérience humaine comme de l’expérience du monde. C’est un temps d’expression du singulier. Bibliothèque sonore des sensibilités, L’Expérience se nourrit néanmoins du réel sans pour autant négliger la portée de l’imaginaire. 

Récit documentaire d’auteur se faisant l’écho d’un vécu particulier, création reposant sur un dispositif, une mise en situation, une mise en scène du réel, moment de vie enregistré en temps réel, paysage sonore, moment performatif en direct, document mettant en lumière des voix intimes et/ou rares, L’Expérience peut être l’un ou l’autre, du moment qu’elle est une expérience pour la personne qui la propose, une expérience pour l’équipe qui va l’enregistrer, une expérience pour ceux qui vont l’écouter. L’Expérience se décline également sous forme de collections, et accueille des Ateliers de création radiophonique, et des productions pour le Cinéma sonore. 

·         Production conçue en premier lieu pour la diffusion radiophonique, L’Expérience est proposée sous un format d’une heure dans la grille de France Culture. 

·         Production conçue en mode sériel ou feuilletonnant, production affranchie de la contrainte formelle de l’antenne hertzienne, elle peut se décliner sur tous les formats, même les plus courts et sera diffusée en podcast. Elle fera ensuite l’objet d’une diffusion à l’antenne, regroupée avec d’autres et contextualisée par l’auteur dans une émission produite par la productrice-coordinatrice. 

Vous êtes auteur et/ou artiste, sensible au pouvoir d’évocation du son, réjouit à l’idée d’utiliser un micro comme clavier d’écriture. Vous êtes habité par une histoire arrivée près de chez vous, ou par l’écho sonore d’un évènement, d’un univers, d’une installation, d’une situation. Vous avez le goût du récit et de la transmission. Vous aimez le travail en (petite) équipe… Nous attendons vos projets sous forme d’une note d’intention d’un feuillet maximum. 

Contacts : aurelie.charon@radiofrance.com et ines.dupeyron@radiofrance.com

Après Sciences Po Paris, la Faculté de Théâtre de Paris III, Aurélie Charon part étudier le documentaire et la performance à la New York University (NYU) et participe à la saison de théâtre Act French aux Services Culturels de l’Ambassade de France. Arrivée à France Inter en 2007, elle a rapidement collaboré avec France Culture. Elle a notamment produit la série Jeunesse 2016, Backstage, L’Atelier intérieur et présenté Les Ateliers de la nuit sur France Culture pendant quatre saisons. Elle réalise depuis cinq étés des séries documentaires sur la jeunesse dans le monde. Elle organise des « Radio live » sur scène avec les personnages de ses séries radiophoniques, des jeunes activistes du monde entier, elle a créé Radio live production. Elle anime et produit Une vie d’artiste sur France Culture et lance L’Expérience dès maintenant et à l’antenne à partir du 3 février 2019.

Publié dans arts sonores, radiophonie | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

APPEL A PROJETS POUR SONIC DRAWING


51129474_10219253120025638_4599695728162373632_n

Le 15 Mars 2019 au 100ECS, PARIS

Vous êtes un collectif artistique au croisement des arts visuels performatifs et de la musique live. Vous souhaitez participer à la soirée Sonic Drawing le 15 mars au Le 100 ECS!

Envoyez vos propositions à sonic_drawing@lolaandyukaomeet.com avant le 15 février! Une note d’intention artistique et une fiche technique en PDF.

Sonic Drawing présentera des collectifs de musicien.ne.s et d’artistes graphiques sensibles au son et à la musique et réalisant leurs œuvres en “live”: graffiti, dessins, peintures, graphisme numérique… Des performances graphiques et musicales avec des colorations, des hybridations, des rencontres variées et originales.

Ces pratiques sont atypiques, curieuses et stimulantes. Elles enrichissent le champ de la performance audiovisuelle et des arts graphiques par le dessin performatif et l’amplification et le croisement des médias, qu’ils soient analogiques ou numériques.
L’image contient peut-être : texte

Publié dans Appel à projets, arts sonore, festival | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire