SOUTENEZ DESARTSONNANTS


logdas

SOUTIEN DESARTSONNANTS

 Vous appréciez le blog Desartsonnants, son contenu ?

 Soutenez le, aidez le pour poursuivre plus sereinement son travail, il vous en sera très reconnaissant !

Le projet Desartsonnants

Le site, infos, réflexions, actualités, zoomsdesartsonnants Sonos//faire

Les revues d’informations, ressources, curration, partage

Création sonore et environnement

Déambulations pédestres, artistes, chercheurs, bâtisseurs en marche

Desartsonnants en actions, vers un art du paysage sonore

Espace public, projets artistiques et culturels, lieux de fabrique

Listening Art, objets, postures, dispositifs, l’écoute tous azimuts

Textes, réflexions, projetsBibliothèque Scribd Desartsonnnants

Archives – Plus de 1000 articles en ligne sur l’ancien blog Desartsonnants

Paysages sonores, chemins d’écoute, création sonoreDesartsonnants en écoute

 

DONS PICT

Image | Publié le par | 2 commentaires

Workshop – École d’hiver au CRESSON – Ambiances sonores urbaines


Esquisser l’ambiance sonore : tours et cours dans l’espace urbain dense

École d’hiver du CRESSON 5è Edition – CRESSON’s Winter School 5th Edition

Du 30 janvier au 3 février 2017, CRESSON, École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, France

CRESSON Winter School 2015

 

Publié dans arts sonores, séminaire | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Festival – La semaine du Bizarre / Montreuil


La Semaine du Bizarre – Montreuil du 1er au 10 décembre 2016 – 5e édition

Théâtre Municipal Berthelot – 6 Rue Marcellin Berthelot – 93 100 Montreuil – Métro Croix de Chavaux    resa.berthelot@montreuil.fr

tumblr_odk9oexndb1vfdg8bo1_1280

En partenariat avec Le cinéma le Méliès, Les Instants Chavirés, Les Bibliothèques de la Ville, Le Nouveau Théâtre de Montreuil, Les pépinières Européennes, Sonic protest, Luna Park Films, La collection Morel.
Avec le soutien de Souffle continu, Le Musée départemental de Rouchechouart, Les amis du théâtre Berthelot.

1 / Jeudi 1er décembre à 18h30 – Entrée libre sur reservation
Conférence-action : DADA et Raoul Hausmann avec Michel Giroud
Du Cabaret Voltaire (1916) inauguré par Hugo Ball à l’esprit Dada International (Raoul Hausmann, Kurt Schwitters, Tzara, Picabia…) et leurs conséquences (Fluxus et cie) dans les poésies expérimentales contemporaines (concrètes, visuelles, sonores), Dada invente un art attitude intermédia et transmedia, libéré de toutes classifications. Par Michel Giroud ; peintre oral et tailleur en tout genre (sonorités, gestes, écritures, schémas, vidéos,..) artiste-poète transmedia, éditeur et historien des Avant-Gardes.

Projection du  film : “L’homme qui a peur des bombes” 1957-1966
film 8 mm couleur transféré sur DVD  5:21 min (Collection Musée départemental d’art contemporain de Rochechouart) Réalisé à Limoges par Pierre Bernotte, Jacques Villegoureix et Raoul Hausmann. Suivant le souhait de Raoul Hausmann il a été sonorisé avec un poème phonétique “cauchemar” récité par Hausmann en 1966. Raoul Hausmann,  est cofondateur du groupe Dada-Berlin en 1918, C’est aussi l’ inventeur entre autre du photomontage et précurseur de la poésie sonore et qui pourtant termina ces jours dans un relatif isolement à Limoges…

 Bibliothèque Robert Desnos  – 14 Boulevard Rouget de Lisle, M°  mairie de Montreuil

2 / Samedi 3 décembre à 20h30
In Dreams – Groupe Laps – Théâtre et films – Durée 1h15
« In Dreams est un projet de spectacle entre théâtre, danse, performance audio-visuelle librement inspiré du film de David Lynch Blue Velvet.  In Dreams se propose de travailler le rapport au spectateur en emprisonnant les protagonistes du film dans un dispositif de vidéo-surveillance : un dispositif panoptique où chacun peut voir sans être vu, créant ainsi les conditions d’une expérience collective dans laquelle chacun peut basculer à tout instant. »
Mise en scène : Pierre Froment I Avec : Lydia Boukhirane, Côme Delain, Alexandre Théry

En préambule, une sélection de trois court métrages proposés par les Pépinières Européennes.

////////////////////////////

3 / Mardi 6 décembre à 20h30 – Au Cinéma Le Méliès Place de la Mairie, Montreuil – M° Mairie de Montreuil – Soirée proposée par Luna Park films 
Cinéconcert : a page of madness de T. Kinugasa (Japon,1926)  / GOL

Egaré pendant 45 ans, (les copies avaient été enterrées durant la Seconde Guerre mondiale) ce film muet de Teinosuke Kinugasa, lié au groupe d’artistes d’avant-garde japonais, Shinkankaku-ha ou « école des nouvelles perceptions » s’émancipe radicalement de tout naturalisme s’inspirant du cinéma expressionniste allemand.  GOL se crée en 1988 à Paris autour de Jean-Marcel Busson, Frédéric Rebotier, Ravi Shardja et Samon Takahashi, l’ensemble musical incarne un état d’esprit post-dada.  La musique de GOL, inclassable, s’apparente à un slalom enjoué et libéré entre références multiples. GOL trace une envolée dans une recherche musicale à la fois exigeante et ludique, réservant quelques décalages ou d’étranges dérives..  Musique : Jean-Marcel Busson, Ravi Shardja, Samon Takahashi

////////////////////////////

4 / Mercredi 7 décembre à 21h – Entrée libre sur réservation
Tomoko Sauvage / Francesco Cavaliere  / Jean-François Pauvros 

Avec le Nouveau Théâtre de Montreuil  (CDN) dans le cadre de « Mesure pour mesure » 

Cette soirée autour de l’objet sonore commence par une pièce historique de la musique expérimentale : Green Music, écrit par Henning Christiansen, membre du groupe Fluxus. Le plasticien et musicien Francesco Cavaliere et la musicienne franco-japonaise Tomoko Sauvage reprennent cette partition insolite qui consiste à faire « sonner » des objets de couleur verte, ustensiles, cassettes audio et même plantes d’appartement. Puis, Tomoko Sauvage, spécialiste des sons aquatiques, dialoguera lors d’un duo inédit avec le guitariste Jean-François Pauvros, pointure des musiques improvisées. 

Tomoko  Sauvage est né à Yokohama, au japon et  travaille à Paris depuis plusieurs années avec des waterbowls, des bols en porcelaine remplis d’eau, de tailles variées, dans lesquels sont plongés des hydrophones (des micros sous-marins, H2a-XLR de Aquarian audio). Les gouttes, les vagues et les bulles avec lesquelles elle joue résonnent dans les bols et provoquent des feed-back (larsen) formant des drones ondulants et des harmoniques naturels au gré de la résonance du lieu. Cette trame électroaquatique tient un équilibre délicat entre contrôle et aléa, ordre et désordre, éphémère et répétition… Elle s’est produite en Europe, aux Etats-Unis, au Canada et au Japon et son travail est édité chez and/OAR (US), aposiopèse (BE), dokidoki editions (FR)…  https://o-o-o-o.org

 Jean-François Pauvros est un guitariste atypique qui « promène depuis 30 ans sa silhouette dégingandée de funambule nomade sur les sentiers escarpés des musiques de traverse… » Improvisateur de la noise au psychédélis il est au coeur de la formation mythique Catalogue et son nom s’est associé au fil de sa carrière, à ceux d’Arto Lindsay, Elliot Sharp, Keiji Haino, Jean-Marc Montera… Il a également collaboré avec la chorégraphe Anne Dreyfus et joue en duo avec le poète Charles Pennequin. http://jf.pauvros.free.fr

Francesco Cavaliere, est artiste sonore Italien basé à Berlin.  https://fcavaliere.com https://soundcloud.com/user-666100199

////////////////////////////

5 / Jeudi 8 décembre à 20h30
Cécile Saint-Paul : Upcoming Tragedy / Théâtre / cinéma.

“Upcoming tragedy” est une projection mise en scène. Le film, en 16 mm noir et blanc, est adapté de Hamlet. Certains des acteurs seront présents sur scène et feront entendre des bribes de la pièce de Shakespeare, il y aura des événements ordinaires et des événements extraordinaires.

Cécile Saint-Paul est cinéaste, comédienne (elle a notamment beaucoup travaillé avec la compagnie Les Endimanchés).  Réalisation : Cécile Saint-Paul,  Directrice de la photographie : Anne-Sophie Brabant,  Collaboratrice artistique : Anne Attali, Complicité sonore : Antoine Lengo, Avec (sur scène ou/et à l’écran) : Anne Attali, Marc Bertin, Patrick Blauwart, Odile Darbelley, Jean-Paul Fèvre, Théo Hakola, Marthe Jacobs, Vincent Joly, Cécile Saint-Paul.

 + à 19h SLIP: Une performance réalisée dans le cadre de Réplique(s) / Association A bras le corps . Les performances de SLIP avec  Jérôme Chatelain, Rodolphe Olcèse reposent pour la plupart sur un principe d’improvisation de boucles électroniques réalisées à partir d’enregistrements de sources réalistes ou naturelles (ici un entrainement de Judo) Le texte est interprété par deux comédiens (Louis Sé et Olivia Csiky Trnka)  

Avec le soutien du département de Seine-Saint-Denis.

////////////////////////////

6 / Vendredi 9 décembre à 20h30 – Entrée libre sur réservation

Pierre Bastien, Collection Morel, Jean Jacques Palix  / Suppléments aux machines célibataires

Suite à l’exposition sur les Machines Célibataires qui a eu lieu à Nantes au Lieu unique début 2016 avec notamment des pièces de Michel Carrouges, et de Marcel Duchamp, Collection Morel revient et complète la proposition pour la semaine du Bizarre, avec une conférence de Jean-Jacques Palix sur quelques machines célibataires dont certaines sonores, la lecture d’un texte inédit de Marie-Pierre Bonniol, « Nous sommes des machines célibataires », qui propose un manifeste autour de la notion, et la présentation de « Quiet motors », nouveau dispositif et concert de Pierre Bastien, dont ce sera la première présentation francilienne. Au programme : mécanismes singuliers, machineries sensibles et moteurs secrets, dans une proposition qui relie arts sonores et visuels à la littérature, et souhaite formuler de nouvelles définitions pour l’imaginaire. 
Pierre Bastien construisit à dix ans une guitare à deux cordes. Vers quinze ans il élabore une première machinerie consistant dans un métronome flanqué à droite d’une cymbale, à gauche d’une poêle à paella. Plus tard il aura l’occasion de jouer du torchon de vaisselle sur un disque Jac Berrocal. Grâce peut-être à la survivance simultanée d’un certain esprit Dada chez ses contemporains, Pierre Bastien est alors amené à travailler avec entre autres, Pascal Comelade, Pierrick Sorin, DJ Low ou  Robert Wyatt . En même temps il met au point un orchestre domestique Mécanium, constitué de dizaines de robots en Meccano, joueurs d’instruments de musique traditionnels et parfois d’objets usuels. C’est avec ces machines qu’il enregistre ses albums et donne ses concerts.
http://www.pierrebastien.comhttp://julietippex.com/roster/pierrebastien Jean Jacques PalixCompositeur et arrangeur de musiques de films et de chorégraphies, scénographe sonore pour des installations, collecteur et archiviste de musiques rares, chasseur de sons, Jean Jacques Palix est toujours attentif aux expérimentations. À la suite de ses années de productions et de réalisations de programmes radiophoniques à Radio France puis à Radio Nova dont il fut un des fondateurs en 81, il crée en 1985 sa structure indépendante Tapage Atypique, puis, en 1991, le label de disques Song Active, pour répondre à son désir d’un studio ouvert aux rencontres artistiques, musicales et sonores, libre de classifications de genre.http://beyond-the-coda.blogspot.fr Marie-Pierre Bonniol est conservateur et commissaire de Collection Morel.Née en 1978, diplômée en arts plastiques et en Esthétique, elle a exercé depuis 1995 les fonctions de journaliste, critique, éditrice, commissaire, conseillère artistique, agent, programmatrice, chef de projet et directrice d’établissement. A l’initiative de nombreux projets (revues, festivals, structures), elle est aussi l’auteur de textes, d’essais et de livres-objets.Collection Morel est le dispositif artistique, littéraire et philosophique dans lequel elle tâche, depuis 2011, de relier ses intérêts et thèmes de recherche qu’il s’agisse de l’imaginaire, de l’affect, de la fiction, des dispositifs et de l’habiter. La première présentation publique du projet a eu lieu à Bruxelles  en 2014 et portait sur les rapports entre “l’espace, l’imaginaire et la façon dont, dans certains lieux, une superposition s’opère entre eux”. Sa dernière proposition, une exposition sur les machines célibataires, a eu au lieu à Nantes  au Lieu unique, en 2016. http://collection-morel.com

////////////////////////////

6 / Samedi 10 décembre à 20h30 – Entrée libre sur réservation
Anton Mobin / The Magnetix / Andy Bolus / LAP

En partenariat avec Les Instants Chavirés et Sonic Protest. Anton Mobin

Musicien improvisateur, né en 1979, Anton Mobin construit ses propres instruments
qu’il nomme « chambres préparées » et dans lesquelles sont agencés microphones et objets. Au fil du temps et des rencontres l’objet fabriqué devient l’instrument avec lequel Anton Mobin développe une technique et un jeu personnel, une approche intuitive et énergique. Musique de percussion improvisée, musique concrète, improvisation libre, bruit minimaliste, mouvement, pic d’intensité et fragments de sons autonomes libérés de leur contexte sont autant d’éléments qui caractérisent ses performances
.http://antonmobin.blogspot.fr

Magnetix  / Films 16 mm « Centrales électriques »
Depuis 15 ans ce duo défie les lois de l’apesanteur musicale et internationale : Guitares dissonantes, batterie primitive, pulsions psychédéliques, réminiscences krautrock se telescopent dans un fracas jubilatoire. Cette fois ci pour un set sur mesure, avec des films d’archives « les centrales électriques en France dans les années soixante ».
http://www.magnetix.fr/MAGNETIX.html

Andy Bolus / les élèves du Lycée Autogéré de Paris
soutenu par l’association Sonic Protest, l’artiste sonore et plasticien Andy Bolus (aka Evil Moisture) collabore avec les élèves du Lycée Autogéré de Paris depuis 2014 sur le projet Maison Hantée, autour des pratiques D.I.Y. (circuit bending, fanzine, cinéma expérimental, édition K7)

tumblr_inline_ofvsvpuwmh1uv8xs8_1280

Blog festival :

Publié dans acousmatique, arts sonores, festival | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Quand un accordéon se tait ! Disparition de Pauline Oliveros


For one deep Listening

paulineoliveroslargeimage-1240x710

Pauline Oliveros, décédée le 25 novembre à l’age de 84 ans, fut incontestablement une très grande dame de la musique contemporaine, expérimentale, minimaliste et de ce que l’on nomme aujourd’hui les arts sonores.

Son accordéon ne soufflera plus à nos oreilles ses longues mélopées, ses drones envoûtants, ses accords resserrés, cette générosité d’un son qui vous embarque dans une écoute profonde, un rituel où l’auditeur est placé dans un état de contemplation proche du sacré. La musique minimaliste américaine a en effet requestionné en profondeur notre état d’écoutant, par l’objet sonore et musical même qu’elle déroule, et le traitement dans des scansions rythmiques évoluant très lentement, tout comme le développement d’incroyables continuums lancinants . Pauline Oliveros participa très activement, parfois en collaboration avec Terry Riley, notamment pour la création du célèbre In C, à ce mouvement minimaliste qui marqua et marque encore, toute une génération de compositeurs et d’auditeurs depuis les années 70

Steve Reich, John Adams, Terry Riley, La Monte Youg, Chalemagne Palestine, Phil Niblock, pour ne citer qu’eux, tous enfants terribles du son, trublions de la chose musicale, croisèrent un jour où l’autre une accordéoniste aux sonorités singulières, croisant synthéthiseurs, voix et généreux soufflets de son accordéon.

Pauline Oliveros à crée la DLI – Deep Listening Institut en 1985, au sein de l’Université neworkaise de Rensselaer, après avoir dirigé durant quelques années le Centre de recherche de musique expérimentale de l’Université de San Diego. Dans ces lieux, notre pionnière mettra en œuvre et transmettra l’essentiel de son art, et surtout de sa posture d’écoutante, de sa pensée, par le souffle, la méditation, l’improvisation, le partage… Et lorsque l’on écoute  la respiration si terriblement humaine de son accordéon, on retrouve dans ses longues phrases toute cette énergie intérieure que la Deep Listening porte vers nous comme un puissant souffle vivifiant.

À peine quelques jours plus tard après Jean-Claude Risset, dont je vous parlerai bientôt, disparait une musicienne chercheuse, infatigable défricheuse, qui n’a pas fini de nous bercer et de nous réunir parfois dans ce qu’elle invoquait comme le souffle et la musique du Monde.

Où Pauline Oliveros nous fait entendre le bourdonnement des serpents à sonnettes des montagnes, réminiscences de danses…

 Album: Accordion & Voice (1982). Pauline Oliveros

 

Respirez, écoutez !

 

http://paulineoliveros.us/

Publié dans arts sonores, musique expérimentale | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

APPEL, CRÉATION IMMERSIVE, 01.12.2016


In English >


APPEL POUR LA CRÉATION D’ŒUVRES IMMERSIVES

Date limite de dépôt :1er décembre 2016 (17H)

Le présent appel s’adresse aux artistes de toutes disciplines, ayant complété une formation théorique et pratique en création immersive  à la SAT (audio spatialisé et/ou visuels immersifs) ou chez un partenaire reconnu, ou ayant déjà réalisé une ou des œuvres immersives pour la Satosphère ou pour tout autre environnement en 360 de type dôme numérique.

Sont encouragées, les candidatures d’équipes de création, démontrant parmi leurs membres des expériences complémentaires, une autonomie dans la réalisation d’œuvres similaires et une polyvalence en rapport avec la création d’oeuvre proposée. L’équipe doit présenter un portfolio conjoint démontrant sa capacité à réaliser le projet de création.

LES TYPES DE PROJET ADMISSIBLES

Toutes les approches artistiques visant à définir ou à redéfinir la création de contenus immersifs sont éligibles au présent appel de projet.

Les projets recherchés visent la création d’œuvres immersives dédiées à la Satosphère de la SAT et doivent exploiter en partie ou en globalité les particularités de ce dispositif, soit :

  • Une expérience audiovisuelle immersive originale pour le spectateur ;
  • L’espace virtuel environnemental ou de scénographie augmentée ;
  • Le système de spatialisation sonore omnidirectionnel et tridimensionnel en temps réél ;
  • La gestion en direct des contenus audiovisuels et de l’espace interactif ;
  • La modularité de l’espace tridimensionnel et de l’écran sphérique ;

Les œuvres explorant la singularité et l’innovation dans le cadre des recherches mises en place par la SAT sur l’expérience immersive seront privilégiées :

  • Utilisation et contrôle de grande quantité de sources sonores tridimensionnelle via Supercollider*, SATIE (a high-density 3D audio scene rendering environment for large multi-channel loudspeaker configurations) ;
  • Utilisation de senseurs, caméras, pointeurs, outils de positionnement ou de capture de mouvement a des fins d’interactivité, de gestion performative ou d’édition en temps réél de scénes 3D immersives ;
  • Utilisation de caméras sphériques 360, de micros ambisoniques ou autre méthodes de captation A/V immersives ;
  • Utilisation originale de méthodes de mapping/cartographie performative temps réél.

Sont aussi valorisés, les projets bonifiant, par une intégration particulière à la création, un ou plusieurs éléments enrichissant l’expérience immersive publique mettant en lumière les particularités de ce médium. Les oeuvres finales doivent être d’une durée de 25 à 40 minutes.

LA CRÉATION D’ŒUVRE

Les projets retenus ont pour objectif la création d’une oeuvre immersive qui pourra être diffusée dans la « Satosphère ». La période de création visée par le présent appel se situe approximativement entre Novembre 2016 et Août 2017 pour une diffusion au printemps ou à l’automne 2017 (horaire sujet à changement sans préavis).

La SAT offrira gracieusement aux artistes dont les projets seront sélectionnés, un accès au laboratoire de création immersive, ainsi qu’au dispositif de la Satosphère. Par ailleurs, un budget détaillé et un échéancier de production sont à fournir en annexe avec le formulaire de candidature.

NOTE

La SAT se réserve le droit de mettre un terme à la création ou à la diffusion d’une œuvre suite à sa sélection, à toute étape de sa production et de refuser la présentation d’un projet jugé incomplet, insuffisant, éthiquement non conforme à ses politiques. Dans un tel cas, la SAT pourra le retirer entièrement de sa programmation, et ce, à tout moment et sans préavis.

DATES À RETENIR

Date limite pour l’appel à projet: Jeudi 1er décembre 2016 (17H)

  • Analyse des dossiers et réponses aux artistes: janvier/février 2017;
  • Rencontre avec les artistes et les équipes sélectionnées : Mars/Avril 2017 ;
  • Évaluation finale des projets par la SAT: printemps 2017 ;
  • Début de la période de production : à compter de automne/hiver 2017/2018 ;
  • Diffusion de la création : Diffusion de la création d’oeuvre : saison 2017/ 2018.

CRITÈRES D’ADMISSIBILITÉ

1- Innovation : Le projet de création doit faire preuve d’une avancée artistique ou technologique dans le secteur de l’expérience immersive et se distinguer par son approche dans l’exploration qu’il propose.

2- Authenticité : L’œuvre produite doit être originale et exempte d’extraits, d’échantillonnages ou de contenus qui ne sont pas libre de droit ou issus d’une création précédente de l’artiste ou de tierces personnes.

3- Autonomie : Les artistes doivent démontrer une autonomie sur les principaux aspects techniques et de création du projet. Seuls les artistes ayant reçu une formation théorique et pratique, validée par l’équipe d’immersion, pour la production d’imagerie et de son immersifs sont éligibles. Pour tous les autres aspects de la création liés au projet (interactivité, mouvement, robotique, performance, scénographie, etc.) l’artiste ou les membres de son équipe doivent posséder les compétences requises.

COPRODUCTION

La SAT évaluera la forme de son support en bien et services incluant une contribution monétaire sous forme de cachet après une évaluation des projets retenus lors de rencontres de production avec l’équipe d’immersion. En fonction du type de projet, de son budget de production et des ressources disponibles la SAT peut contribuer à un cachet maximum de 10K $CAD par projet sélectionné en plus des autres ressources dédiées (Satosphère, labodôme, équipements spécialisés et expertise technique en immersion.

  • Sauf exception et en conformité avec une recommandation du comité artistique, la SAT ne défraie pas les frais de déplacement ni de Per diem pour les artistes sélectionnés et leurs collaborateurs;
  • Les frais de production doivent faire l’objet d’un budget détaillé fourni spécifiant ce que l’artiste attend de la SAT et ce qu’il prévoit investir dans son projet;
  • La SAT peut rédiger une lettre d’intention pour faciliter la recherche de financement ou de subventions;
  • La SAT offre le soutien de son département de communication pour la diffusion, l’archivage audiovisuel et les communications reliées au projet dans ses réseaux et sur son site web ;
  • Une entente de création spécifiant les modalités de production et de diffusion de chaque création retenue est rédigée en collaboration avec l’artiste.

PARTENAIRES

Les projets réalisés en collaboration avec des organismes publics ou privés sont valorisés. Les modalités de cette collaboration sont spécifiés dans l’entente de création ou dans une entente spécifique selon les types de production. La visibilité des partenaires sera définie en collaboration avec la SAT et l’artiste.

 

DOSSIER DE CANDIDATURE

Chaque demande doit inclure :

  • Un calendrier de réalisation incluant les différentes étapes (conception, recherche et création, production) ;
  • Un budget détaillé qui doit présenter et évaluer au mieux des connaissances de l’artiste chacune des étapes du calendrier et toutes les ressources nécessaires à la réalisation du projet de création**.

Faire parvenir votre dossier complet par courrier électronique seulement à l’adresse suivante : creation@sat.qc.ca (Objet : Résidence de création – Hiver/Printemps 2017)

* La SAT procédera à l’évaluation globale du budget de production.
** Compléter le formulaire en ligne. (lien en haut de page)
*** Seul les artistes des projets retenus seront contactés.

 

CONTACT

Courriel : residences@sat.qc.ca
Téléphone : 514-844-2033 #214

Publié dans arts sonores | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

MICRO-ONDES, PROMENADE SONORE #2


MICRO-ONDES, PROMENADE SONORE #2

capture-de28099ecc81cran-2016-05-26-acc80-14-34-341

SAMEDI 26 NOVEMBRE
14h -16h
Samedi 5 novembre la pluie avait eu raison des marcheurs ! On vous propose de renouveler l’expérience, avec un meilleur temps, on l’espère !

Avec Pauline Sémon, architecte et artiste sonore et Clémentine Méténier, journaliste radio

« CHEZ SOI, C’EST QUOI ? »
De point d’écoute en point d’écoute les habitants de la Croix Rousse racontent leur chez soi.
Un parquet qui craque, l’emplacement des odeurs préférées, le moment de lumière parfaite. Le cliquetis métallique qui annonce la porte ouverte sur l’ami.
Vous regarderez votre palier comme un lieu nouveau.

 Un premier aperçu, tendez l’oreille ! ICI

Tarifs: 6 et 3 euros
Inscription: contact@nomade-land.com
Le lieu de rendez-vous vous sera communiqué deux jours avant la date de la promenade.

Publié dans arts sonores, balade sonore, radiophonie | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire

Son-Image / Temps réel / Colloque Ars Musica 2016 #1


14.11.2016 – 10H

 

  • Arba-Esa / Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles
  • 144, rue du Midi
    1000 Bruxelles

todorofftodor_w72dpi_c-clarisse-clozier_ars-musica_conference_art-sonore_sound-art_city-sonic_transcultures-2016

 

Trois panels abordent la question de l’interaction du son, de l’image et du temps. Compositeurs, vidéastes, instrumentistes mêlent leurs expériences, leurs opinions et leurs recherches pour répondre aux problématiques que pose ce sujet. La relation son et image dans les types d’activités artistiques ou péri-artistiques, la relation son et lumière dans son rapport au corps de l’instrumentiste ou encore la relation son et lumière dans son rapport à l’instrument sont tout autant de questions de spatialisation et de temporalité musicales.

Ce souci d’innovation est un fil rouge que l’on retrouve dans l’histoire même de la musique. De l’évolution de la lutherie, aux spatialisations, de la fixation du son à son amplification, la technologie a étoffé au fil du temps la palette d’expression des compositeurs.

Dans cette même lignée, il était naturel que le son et l’image se rapprochent. Mais, avec le développement de l’acoustique et les avancées technologiques, cette aventure entre son et image rejoint l’idéal du XIXe de synesthésie quand les « parfums, les couleurs et les sons se répondent ». Le concept de synesthésie fait le rapprochement entre son et couleur, entre œil et oreille, entre vision et ouïe : l’oeil écoute et l’oreille voit. Le geste du musicien produisant le son génère une image. L’instrumentiste crée une image alors même qu’il joue. On passe alors de l’accompagnement simultané de la production sonore à la génération de l’image par le son. Lors de cette journée, nous découvrirons les développements des questions image, son et temps réel de la part d’intervenants divers.

tanakaatau_cnicholas-croft_w180dpi_conference_art-sonore_sound-art_city-sonic_transcultures-2016-1024x720

#2 Intervenants
— Christophe Héral (FR)
Compositeur
— Régis Cotentin (FR)
Artiste visuel, commissaire d’exposition, chargé de la programmation contemporaine au Palais des Beaux-Arts de Lille | Visueel artiest en curator aan het Palais des Beaux-Arts in Lille
— Eric Vernhes (FR)
Vidéaste
— Natan Sinigaglia (IT)
Artiste sonore et visuel Geluids- en vidueel kunstenares
— Juliette Bibasse (BE)
Productrice art numérique Digitale kunstenares
Moderateur
— Philippe Franck (BE)
Directeur Transcultures
Premier panel : son/image dans les types d’activités artistiques ou
péri-artistiques.
#2 Intervenants
— Atau Tanaka (US)
Professeur média et informatique à l’Université Goldsmiths de Londres
— Georgia Spiropoulos (GR)
Compositrice et artiste visuelle et sonore
— Nicola Sani (IT)
Artiste visuel, sonore et vidéo Audiovisuele kunstenaar en video
— Philippe Spiesser (FR)
Percussionniste GeKiPe (Geste Kinect et Percussion)
Moderateur | Moderator
— Gabriel Soucheyre (FR)
Directeur artistique de Videoformes Artistiek directeur van Videoformes
Second panel : son/lumière dans son rapport au corps avec l’instrumentiste.

#3 Intervenants
— Serge de Laubier (FR)
Compositeur et directeur de Puce Muse
— Jacques Rémus (FR)
Compositeur – Ipotam Mécamusique
— Norbert Schnell (DE)
Chercheur et développeur à l’IRCAM
Moderateur
— Todor Todoroff (BE)
Compositeur et chercheur
Troisième panel : son/lumière dans son rapport à l’instrument.

http://www.arsmusica.be/2016/?concert=son-image-temps-reel

Publié dans arts sonores, colloque | Tagué , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Wildlife Field Recording Exhibition 2016 – An Open Call


We are celebrating five years of Sonospace by launching a field recording project which is open to contribution from the sound recording community. The project will be launched in December and culminate in a sound presentation and interactive installation in Lisbon, Portugal in late December 2016. All of the sounds selected will feature in the Sonospace digital sound archive and a select few will be released in our shop with all profits being donated to the registered World Wildlife Fund charity.

We will only consider sounds connected with the natural environment. Any recordings featuring man made sounds will not be considered. While our focus is on the wildlife of our planet, interesting ambient recording of natural soundscapes will also be considered for selection.

Also, feel free to send any additional text or photography that accompanies your sound recordings. These may also be used in the final project presentation in December.

Guidelines:

All tracks must be named with a track title, artist name, location and date of the recording.

Track legnth must be between 6 – 25 minutes in legnth.

Audio format must be in WAV (24/44.1) format.

 

If you are interested in participating please send your sounds via dropbox or wetransfer to sonospace.org@gmail.com. If you have any other questions with regards to this project you may contact us directly at the above email address.

Finally, have fun preparing your pieces and I look forward to hearing from you.

The deadline for submitting your recordings is December 17, 2016.

Publié dans arts sonores, Field recording | Tagué , , , | Laisser un commentaire

créations sonores et radiophoniques

unnamed

Au coeur du quartier Pantin-4 chemins, l’espace Pas si Loin et le réseau Fair_play proposent une séance d’écoute et d’échanges autour de créations sonores/radiophoniques qui abordent de manière singulière les transitions du monde contemporain.

Flux, collisions, espace urbain, périphéries, ingérences et belligérances…

L’occasion d’entendre ces œuvres dans des conditions de ‘cinéma pour l’oreille’ et d’approfondir la réflexion sous l’éclairage d’artistes présentes. 

Phaunoscopie #2 : Villes Animales
avec Nathalie Blanc

b97e6131-c9c1-4ca0-969b-330f5e32a80e

Crackopolis
Jeanne Robet

a87d9c59-e4e0-4c27-87b0-6ee97e9f0ecc

Refuse military.01
Meira Asher

0e083b3b-0ba7-47b6-88a5-2b47bc939aee

Migrant/Data
Inès de Bruyn
 + images de Nathalie Sabah

08311416-8ccb-4519-a1f0-4c8d538e4c45

Speechless
Sophie Couronne

21ae35ce-3736-404a-9a8d-66041b876f39

All Hail Mother Internet
Deena Abdelwahed

0b8f0412-21e2-478f-9a0f-b7a13df64556

Voir sur le site de Fair_Play

14h00 – créations sonores et radiophoniques

18h00 – Plug and Play
 

Participation libre

Restauration sur place : Déjeuner, goûter, snacks, tout au long de la journée des saveurs uniques concoctées pour vos papilles par le chef Pierre-Etienne Veron à partir de produits frais venus tout droit de Rungis et des breuvages délicieux (vin chaud, thé à la menthe etc…) pour un partage convivial et le plaisir des sens!

Café Pas si loin
1 rue Berthier
93500 PANTIN
Tl. 09 53 20 37 63

M° Pantin-Aubervilliers – 4 Chemins / RER E Pantin / Tram: Porte de Pantin / Porte de la Villette
Evènement Facebook

  • Phaunoscopie #2 : Villes Animales (avec Nathalie Blanc) 30’

Et si on prêtait attention à tout ce qui grouille, vibre et prolifère là où l’on ne regarde plus ? Sous nos pieds, dans les parcs, sur les toits, la ville est un écosystème qui s’ignore. La majorité invisible habite dans les interstices, les failles et les fissures urbaines.
Approches transverses et changements d’échelles avec Nathalie Blanc.

Nathalie Blanc est géographe, directrice de recherche au CNRS. Elle a déplacé son regard pour observer, à ras du sol, les espèces, comme les rats ou les cafards, avec lesquelles on cohabite sans le savoir ou plutôt sans l’accepter. Et cette relation, souvent conflictuelle, en dit long sur notre rapport au vivant. Alors comment imaginer la ville autrement ? Une ville qui pourrait réconcilier l’homme et son environnement, une ville où l’hygiénisme et le désir de contrôle laisserait place à d’autres configurations.
 

Avec le morceau Hymenopteran (Remix – Brian Lavelle) de Andrey Kiritchenko.
 

Réalisation : Floriane Pochon | Interview : Clément Baudet | Data & Revue de presse : Stéphane Jourdan.

Phaune Radio est une bestiole aussi curieuse que sauvage qui émet des sons étranges 24h/24 sur le web et sur vos mobiles : paysages sonores du monde entier, musiques aventureuses, hirsutes ou horizontales, rencontres animales, archives rescapées, sciences & détournements, radio augmentée, eartoys, créations maison…
 

Le plan : transformer la radio en une expérience inédite d’écoute sauvage et sans bord. Fauve qui peut.
Phaune Radio – http://phauneradio.com

  • Refuse military.01 : Meira Asher 10′

‘refuse: military’ is a series of radio works, addressing the many youths who encounter compulsory military service in Israel. What alternatives to forced conscription are presented to these children? Schools which allow access to the Israeli military propaganda merchants, rarely, if ever, allow alternative voices to reach the children.

In the first episode ‘refuse: military.01’, Noam Gur, recently refused to serve in the Israeli army. She is a conscientious objector. She had three trials, and was jailed twice for a total of 30 days in military prison. The usual procedure is to be repeatedly ordered to enlist – and repeatedly sent to prison, before one is ironically released on medical grounds. In the first part of the work, Noam reads her imprisonment statement followed by her description of the militarist presence and activity in her high school.

The work contains audio from video recordings shot by Issa Amro and the Hebron human rights press from occupied Hebron, the majority of which are Palestinian children being arrested by Israeli soldiers. A prepared, computer-manipulated typewriter is used here, part of a performance with Guy Harries, and the beat comes from a collaboration with Floy Krouchi. Mixed by Paul Kendall.
 

Commissioned by Saout radio. Initial broadcast: Kunstradio. released March 9, 2014

credits: Issa Amro, Guy Harries, Noam Gur, Hebron human rights press, Paul Kendall, Floy Krouchi.

Known for her uncompromising Societal Art, Meira Asher’s work has been released on Crammed, Sub Rosa and Auditorium. Her visionary early voice based albums from the 1990s were too forward thinking and challenging for the Israeli audiences of the period, but after her departure to Europe they attained cult status.

She Studied Tabla and Dhrupad in Varanasi-India, and traditional drumming, voice and dance of the Ga, Eve and Dagomba people of Ghana, both of which she later taught and performed. She attained a BFA in percussion at California Institute of the Arts (1990). She completed her Masters in Sonology at the Royal Conservatory, The Hague (2002).
 

Her areas of research are social documentary via the arts, amplification of the human voice and the inner sounds of the human body, and the expression/transition of traditional rhythms in/to contemporary music.

Among her projects: Spears into Hooks (album and performance on the Israeli-Palestinian conflict 1999), Infantry (album and performance with Guy Harries, on child manipulation and child soldiers 2001), Face_WSLOT (album, book, art installation, and documentary film on female ex-child combatants in Sierra Leone 2004-06), One blanket lost (radio-art program about the trafficking of girls for prostitution in Europe 2010), and Myelination 2 (album and performance with Jean-Claude Jones about Multiple Sclerosis and the myelin sheath 2013).

Co-founder of the bodylab art foundation in The Hague (2001-2011).

Lecturer at the Haifa university. Curator-presenter of radioart106fm.

http://www.meiraasher.net

  • Speechless : Sophie Couronne 30′

 

Hörspiel – Poème sonore de Margarida Guia et Sophie Couronne

Entre Bruxelles Lisbonne et Paris à 4 mains ou plutôt 4 oreilles, nous avons entremêlé des atmosphères urbaines, maritimes ou nocturnes, glanées au cours de nos voyages réels ou virtuels.

Nous y avons entrelacé

nos textes, nos pianos nos musiques électro,

nos voix parlées chantées,

celles de migrants Grecs ou de femmes Syriennes, d’ouvrières Marocaine, de femme Portugaise hurlant au tribunal, de lavandières Chinoises, d’écoliers Algériens, d’un pépé Portugais détournant une comptine en drame de noyade,

voix de Nikky Finney recevant son National Book Award de poésie qui donne son titre à la pièce,

sons de trains ou de guerres

d’océans de baleines

de chiens d’oiseaux de Chine

de cloche de Wall Street

d’annonces de Radio Londres

de coups de carabine

de révolutions sur Youtube…..

Un parcours migratoire d’hommes et de femmes, dans un chaos qui s’organise et se désorganise, un écho du monde tel qu’il change.

Sophie Couronne : Une enfance voyageuse et bourlingueuse me déclenche l’envie de comprendre et parler toutes les langues du monde. J’embraye plus modestement sur un DEA d’anglais, une pratique de l’espagnol, des initiations à l’arabe et au chinois, puis par des tournées sur toute la planète en tant qu’ingénieur de son de sexe féminin, (c’est pas si fastoche !) avec des groupes et artistes de rock, de jazz, et de musiques dites « du monde ».

L’amour des langues, des textes, de la musique, et du son, me conduisent à jouer sax/batterie/piano dans un groupe de free-jazz, (un album Musique En Chantier), traduire de la poésie, des textes de chansons, (http://www.seuil.com/ouvrage/traverser-le-feu-lou-reed/9782020979771) du théâtre slammé., ainsi qu’à l’écriture de pièces radiophoniques pour France Culture, où je prends souvent en charge la composition musicale et le design sonore, à écrire et publier deux romans. (D’amour et Dope Fraîche, et La décalcomanie), à faire des perfs texte/musique avec des auteurs, (http://archives-sonores.bpi.fr/fr/doc/3186/Waterlilith)

à concevoir et réaliser la bande son d’un livre numérique. (http://alienare.fr/)

Ce parcours chaotique a fini par me faire atterrir dans le grand bain du hörspiel.

Et à rencontrer plein de gens passionnants.

  • Crackopolis : Jeanne Robet 69′

« Crackopolis », est une série documentaire audio en quinze épisodes éclairés par la musique du vibraphoniste David Neerman, qui plonge l’auditeur dans un Paris sombre, violent et mal connu à travers le témoignage d’un fumeur de crack, également voleur, entremetteur, et observateur lucide de la vie dans les marges.

Charles, 30 ans, est fumeur de crack. Il est aussi voleur, entremetteur et observateur lucide de la vie dans les marges. En 15 brefs récits éclairés par la musique de David Neerman, Charles nous apprend comment voler, dormir et survivre à Crackopolis.

15 ballades dans une ville parallèle sombre et violente, parfois terriblement drôle, toute proche et pourtant inconnue.

Réalisation : Jeanne Robet / Musique originale (vibraphone) : David Neerman / Musique additionnelle et mixage : Samuel Hirsch – ARTE RADIO, 2014.

Artiste et réalisatrice sonore indépendante, Jeanne Robet affectionne particulièrement les personnages à la marge qui permettent de tendre vers la fiction à partir d’une matière documentaire. Formée au sein d’ARTE Radio, Jeanne Robet a notamment été remarquée avec la Bande SM, immersion dans une séance de sadomasochisme, Tombeaux Ouverts, projet issu d’une résidence au Cent Quatre où des volontaires imaginent le scénario de leur propre enterrement, et Crackopolis qui totalise près de 400 000 écoutes et plonge l’auditeur dans un Paris sombre et violent à travers le témoignage d’un entremetteur dans le milieu du crack. La réalisatrice développe de nombreux projets au sein de dispositifs d’écoute innovants, tel le parcours « Illegal Paris » imaginé avec la start-up américaine Detour, un documentaire sonore géo-localisé autour du travail illégal dans le 18e arrondissement, ou « Mistral Urbain », un portrait de la ville de Marseille sous forme de fresque sonore interactive imaginé pour ARTE web.

Credit Photo Matthieu Seel pour la photo #1

http://www.jeannerobet.com

  • Migrant/Data : Inès de Bruyn 13’20

 

Les migrations sont une caractéristique essentielle de l’humanité. L’humain n’existe que grâce aux migrations, que ce soit à travers des déplacements, des expansions, des fuites.

Dominique Garcia, président de l’INRAP
En 2015, un sujet revient en boucle dans l’actualité, à grand renfort d’images choc et de déclarations politiques : la crise des migrants. Mais de quoi parle-t-on avec cette crise : environ 250 millions de migrants, soit 3,4% de la population mondiale. S’agit-il de réfugiés, de clandestins, de déplacés ? Personne ne le dit, on utilise ce terme désincarné « migrant » qui ne définit l’homme que par son déplacement. Dans le même temps, on voit partout des murs se dresser aux frontières, assortis de rangées de barbelés et de tout un attirail technologique (drones, caméras de surveillance, radars, lunettes de vision nocturne…) pour barrer la route aux migrants.

Avec Migrants/Data, c’est dans le flux de données de l’année 2015, via le filtre d’internet, qu’on plonge pour donner à sentir quelques facettes d’une réalité complexe. Une façon, non pas de se mettre à distance d’un sujet qui dérange, mais au contraire d’être au plus près des informations que les gens qui ne sont pas sur le terrain reçoivent et à partir desquelles ils fondent leur opinion.

Une bande-son travaillée à partir d’éléments sonores isolés de la masse récoltée sur internet, ponctuée par des données chiffrées, objectives. La vidéo vient en contrepoint, utilisant le négatif pour renforcer l’idée de surveillance, de passage de frontière à la nuit tombée

Nathalie Sabah
Peintre autodidacte, ayant fait ses classes à La Forge de Florence Marie, en Normandie, elle travaille chacune de ses toiles, aux sujets imprégnées de corps tout en sensations et mouvements, immergée dans l’univers sonore et musical qui accompagne l’intégralité du processus de création.

Membre des PAINTFONICS depuis 2014 elle se lance dans la réalisation de vidéos d’animation.

A également produit des documentaires sur France Culture traitant des traces laissées par l’héritage sur les générations suivantes et de la place qu’on investit ou pas dans l’espace public.

http://nathaliesabah.wix.com/paint
http://paintfonic8.wix.com/paintfonics
Inès de Bruyn

Après des études de musique classique en conservatoire puis à la Maîtrise de Radio France, elle s’éloigne quelque temps de la musique pour se tourner vers la radio. A France Culture en travaillant avec Thomas Baumgartner pour Les Passagers de la Nuit, c’est tout un univers sonore qu’elle découvre, ce travaille de création radiophonique lui ouvrent des perspectives et lui donne l’envie d’un travail au plus près du son. Depuis 2013, elle se met à l’électroacoustique notamment auprès de Guillaume Loizillon et Daniel Palomo Vinuesa, utilisant comme matériaux un mélange de voix chantée & parlée, instruments acoustiques, field recording et synthèse sonore, pour faire entendre sa propre identité sonore.
https://soundcloud.com/fonics-1
http://paintfonic8.wix.com/paintfonics

  • All Hail Mother Internet : Deena Abdelwahed 44′

Who would I be if there was no Internet? Searching for an answer to this question, Deena Abdelwahed has developed a semi-theatrical radio art performance that tells of the everyday conflicts between Tunisia’s Generation Y and their parents, of fragile and vulnerable young identities in the field of tension between traditional Islam and modern Western lifestyle.

“All Hail Mother Internet” was one of two works commissioned by Deutschlandradio Kultur and CTM Festival as part of the 2016 Radio Lab, which, in response to tightening asylum rules, set out this year to open up “New Geographies”, rejecting all essentialist ideas of culture.

Deena Abdelwahed Récemment débarquée sur la scène tunisienne et sur le label InFiné Music est aussi l’une des rares DJ’s à proposer une alternative aux musiques de club à Tunis. Un choix rendu possible notamment grâce à la confiance que lui a accordé le PLUG, bar réputé de La Marsa, dans la banlieue de Tunis, mais aussi grâce au collectif de DJ’s World Full Of Bass.

Deena a aussi pris le temps de peaufiner ses productions et ses live. « Grâce à Mettani et son Arabstazy, j’ai pu prendre confiance en mes compostions et j’ai appris beaucoup sur les différentes techniques de prestations en live set. » Aujourd’hui, elle affirme exploiter sa créativité « sans limite ni appartenance ». « Un peu comme le catalogue d’InFiné. » Corporate.

Plus jeune, l’artiste a participé à quelques ateliers de chant jazz à Tunis organisé par des centres culturels étrangers ou l’institut de musique à Tunis, mais elle n’a jamais suivi de véritable formation en musique ou MAO. Ce qui fait d’elle une autodidacte du son. Elle qui chantait des reprises de jazz avec des groupes dans les hôtels et bars a beaucoup appris de cette expérience. « J’ai compris que j’aimais beaucoup improviser en chantant, ainsi que les rythmes, la justesse des notes… » Une période de sa vie qui l’a marquée et a contribué à son engagement dans la musique alternative.

http://deenaabdelwahed.com
Teaser : https://vimeo.com/164411182

18h00 – Plug and Play

Scène ouverte – improvisation

Compositrices de musiques électronique, électroacoustique, expérimentale… venez jouer, improviser, jammer, faire entendre vos dernières créations.

Inscription préalable à sonicfairplay@gmail.com
* ou le jour même avec votre matériel + connectique (dans la limite des places disponibles)

FAIR_PLAY est un réseau destiné à promouvoir la visibilité des pratiques des femmes, cis, trans et des minorités socio-culturelles ignorées par les systèmes dominants de visibilité, dans les domaines de la création sonore, des musiques expérimentales et alternatives et des arts associés.

Diversité, expérimentation, entraide, partage de ressources, échange autour de programmations sonores et artistiques, appel à projets, information, laboratoire de cultures et pratiques inouïes, ancestrales, curieuses, sauvages et joyeuses.

https://www.facebook.com/groups/fairplaynetwork

https://fairplay.hotglue.me

 

This email was sent to desartsonnants@gmail.com
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Fair_Play · 1 rue Berthier · Pantin 93000 · France
Publié dans arts sonores, radiophonie | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

APPEL À SONS !


POINTS D'OUÏE, PAYSAGES SONORES PARTAGÉS

Gilles Malatray Desartsonnants

J’aimerais, entre autre moult choses, travailler et installer, ici ou là, des voix, des personnes qui parlent de leurs paysages sonores quotidiens, ou non. Le principe : se poser quelques instants dans un lieu, et parler de ce qu’on y entend, tout en s’enregistrant. On s’y sent bien, ou non, on a l’humeur à décrire, à rêver, à imaginer, à expliquer, à critiquer, à s’émerveiller, à autre chose…
Si cela vous tente… Pas de format, pas de style imposé, rien que du participatif brut de pomme, à l’instinct, comme vous le sentez, comme vous l’entendez…
Et tout ça dans la boite de desartsonnants@gmail.com
Merci par avance !

View original post

Publié dans acousmatique | Laisser un commentaire

Balade sonore à Lyon – Micro ondes


MICRO-ONDES, PROMENADE SONORE
capture-de28099ecc81cran-2016-05-26-acc80-14-34-34

SAMEDI 5 NOVEMBRE
14h -16h

Avec Pauline Sémon, architecte et artiste sonore et Clémentine Méténier, journaliste radio

« Chez soi », c’est quoi ?
De point d’écoute en point d’écoute les habitants de la Croix Rousse racontent leur chez soi.
Un parquet qui craque, l’emplacement des odeurs préférées, le moment de lumière parfaite. Le cliquetis métallique qui annonce la porte ouverte sur l’ami.
Vous regarderez votre palier comme un lieu nouveau.

 Un premier aperçu, tendez l’oreille ! ICI

Tarifs: 6 et 3 euros
Inscription: contact@nomade-land.com
Le lieu de rendez-vous vous sera communiqué deux jours avant la date de la promenade.

Publié dans arts sonores, balade sonore | Tagué , , , , | Laisser un commentaire