SOUTENEZ DESARTSONNANTS


logdas

SOUTIEN DESARTSONNANTS

 Vous appréciez le blog Desartsonnants, son contenu ?

 Soutenez le, aidez le pour poursuivre plus sereinement son travail, il vous en sera très reconnaissant !

Le projet Desartsonnants

Le site, infos, réflexions, actualités, zoomsdesartsonnants Sonos//faire

Les revues d’informations, ressources, curration, partage

Création sonore et environnement

Déambulations pédestres, artistes, chercheurs, bâtisseurs en marche

Desartsonnants en actions, vers un art du paysage sonore

Espace public, projets artistiques et culturels, lieux de fabrique

Listening Art, objets, postures, dispositifs, l’écoute tous azimuts

Textes, réflexions, projetsBibliothèque Scribd Desartsonnnants

Archives – Plus de 1000 articles en ligne sur l’ancien blog Desartsonnants

Paysages sonores, chemins d’écoute, création sonoreDesartsonnants en écoute

 

DONS PICT

Publicités
Image | Publié le par | 2 commentaires

4’33


Voila, c’est décidé, je me lance, dans une nouvelle chronique, qui d’ailleurs n’en est pas vraiment une.

Plutôt un objet textuel non identifié, sans forme ni format précis, si ce n’est les caprices et autres dérives parfois, de son rédacteur.

Pour cela, une liste d’œuvres sonores fut dressée, parmi celles qui marquèrent, et marquent encore le blogueur ici écrivant; des coups de cœur sans doute, liés à des circonstances, rencontres, ou à je ne sais quoi d’autre de non ou peu identifiable dans l’absolu.

Puis un texte en voie d’écriture, en rapport, des mots et des phrases, résonnant avec l’œuvre, l’artiste, se mettant en écho, non pas façon forcément historique, ni critique, mais plutôt dans une approche instantanément instinctive, affective, bref très libre.

Enfin nous verront bien ce qu’il en résultera…

Au départ, l’idée était de partir sur une liste de dix œuvres, soit emblématiques, soit ayant signé pour moi de belles rencontres, ouvert des réflexions qui m’habitent encore. Mais il s’avéra que ce numérus clausus très fermé, trop resserré, me plongeait dans une grande frustration. Donc une autre dizaine fut rajoutée, puis une autre, puis une autre, portant à ce jour la liste à quarante œuvres « élues », tout genre confondus.

Restait à définir par laquelle j’allais entamer ce petit chantier d’écriture, et l’ordre alphabétique me parut, une fois de plus, pour couper court à trop d’hésitation, de hiérarchisation, comme un procédé optimum et égalitaire dans le traitement. La mise en tableau trié de cette liste fit donc apparaître en premier Monsieur Cage en personne, avec 4’33, le temps d’une musique hors-norme.

455036373737_1

4’33

Tout d’abord,  du silence (habité), un rituel, une partition, un séquençage qui puise dans l' »habituel » musical pour finalement sortir des sentier battus sonores

Une matière sonore qui n’est pas celle que l’on attendait, là où on l’attendait, mais qui est belle et bien présente, tapie dans le dit silence, rebelle et capricieuse

Une injonction à s’ouvrir sur un inconnu, au risque de s’y perdre un brin, mais de retrouver un autre entendement

un manifeste, élargissement de l’écoute vers… Peut-être pour qui sait entendre

Des portes elles aussi ouvertes à l’extérieur

Une alarme de téléphone mobile non polluante, un emblème de l’écologie sonore

De l’incompréhension face à un ovni dont le sens, a priori, a au départ échappé au commun des écoutants, et que dire des communs des mélomanes

Et l’humour de John Cage, qui n’y est certainement pas pour rien

Un coup de pied, parmi d’autres, chez cet artiste, dans une fourmilière sono/musicale qui ne demandait une fois de plus qu’à s’agiter, au grand dam des oreilles sages chastes

Les limites du silence, voire son impossibilité flagrante, obsédante; métaphysique comprise

Avec le Discours sur rien, une synthèse manifeste, qui cache bien son jeu

Un pendant conceptuel à des œuvres blanches, contemporaines, à un minimalisme (musical) Américain

Une œuvre qui évite sans doute aux éditeurs de longues mises en page, voire des frais d’impression

Et qui de surcroit peut être écoutée par tous, surtout par des sourds muets, ainsi à égalité sensorielle 

Un sommet « historique » en quelques minutes seulement et trois mouvements

Peut-être une des vraies œuvres open source, que tout un chacun peu se réapproprier (en citant les sources), en solitaire ou avec un public – averti, au sens premier du terme.

Un très long point d’orgue, néanmoins installé dès le début

Une œuvre prolongeant celle d’Alphonse Allais « Marche funèbre composée pour les funérailles d’un grand homme sourd« , humour compris

Si un bruit vous dérange, écoutez le (et vous l’aimerez)

Tacet

Tacet

Tacet

 

 

Publié dans arts sonore | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Max Feed – Œuvre et héritage de Max Neuhaus


max-feed_4
Hors-série D’Ailleurs, la revue de recherche de l’Institut supérieur des beaux-arts de Besançon, Max Feed est le résultat d’une réflexion collective sur l’héritage de Max Neuhaus, considéré comme le père de linstallation sonore.
À l’intersection de différentes terminologies et modes de perception, l’artiste américain Max Neuhaus a revendiqué une conception émancipatrice de l’expérience sonore à travers des œuvres pionnières comme Listen (1966) et Drive-in Music (1967) mais aussi, plus largement, par le biais d’une production « topographique » marquant un passage historique de la musique au son.
Articulant les rapports d’attention entre individu et environnement dans une perspective transdisciplinaire – art, science, design sonore, urbanisme, paysagisme –, l’écologie de l’écoute de Neuhaus constitue l’une des expériences fondatrices des sound studies.
Les traductions de textes majeurs, rééditions et contributions inédites d’artistes et auteurs réunies dans ce volume prolongent l’exposition collective « Max Feed » présentée en 2016 au Frac Franche-Comté, puis à l’Institut supérieur des beaux-arts de Besançon. Elles abordent les stratégies d’attention, les interactions et les transcodages liés à une sensorialité raréfiée et discrète.
Si, pour Neuhaus, le son est une affaire transculturelle, il est ici question de mobiliser des écoutes multiples (musique programmée, espace urbain et consumériste, radiophonie et télécommunications, son subaquatique, perception réduite et augmentée, psychoacoustique), tout en opérant une relecture critique de notions telles que l’immersion, l’« acousmanie » ou la présence sonore.
Au-delà des développements possibles de l’écoute contextuelle, la réflexion ouverte par Max Feed procède d’un parti pris consistant à considérer le son non comme une manifestation ontologique, mais comme une entité relationnelle participant à la production de l’espace social.
Publié suite aux expositions « Max Feed – Œuvre et héritage de Max Neuhaus » au Frac Franche-Comté, du 09 octobre au 30 décembre 2016, et « Mix-Feed » à l’Institut supérieur des beaux-arts de Besançon, du 10 novembre au 9 décembre 2016.
Max Neuhaus (1939-2009) est un artiste américain. Il a commencé sa carrière comme interprète du répertoire pour percussions des musiques expérimentales dans les années 1960 (Stockhausen, Cage, Feldman, etc.), pour ensuite se consacrer au travail du son dans le champ des arts plastiques, à travers notamment des interventions dans l’espace public sous forme d’installation sonore (dont il forgera le terme), ainsi qu’au design sonore. Artiste de renommée internationale, ses œuvres sont présentées de manière permanente à Times Square, New York, USA (Dia: Beacon) ; la Kunsthaus de Graz, Autriche ; le Castello di Rivoli, Museo d’Arte Contemporanea, Italie ; CAPC Musée d’Art Contemporain de Bordeaux ; le AOK Building de Kassel et la ville de Stommeln en Allemagne. Il a par ailleurs eu des expositions au MoMA, au Whitney Museum of American Art, à New York ; à l’ARC, Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris ; le Centre National d’Art Contemporain de Grenoble ; la Kunsthalle de Bâle et la Kunsthalle de Bern en Suisse ; il a participé également aux Documenta 6 et 9 de Kassel et à la Biennale de Venise).
Publié dans arts sonores | Tagué , , , , | 1 commentaire

Appel à contribition, Festival DME (Lisbonne)


41843948_1894310443988238_7504176759470817280_n

CALL FOR MUSIC

Festival DME is pleased to announce a call for music integrated in the symposium ‘Culture and Sustainable Cities’, that will take place in November 16th to 18th, 2018, at Lisboa Incomumhttp://www.lisboaincomum.pt/ .
It will feature concerts, conferences, workshops and an audiovisual installation.
This call is open to composers of all ages and nationalities.
There is no submission fee.

Guests are scientists and artists from countries such as Portugal, France, Sweden and Denmark, among others.

We seek to provide a platform for debate and presentation of electroacoustic music that relate to the following categories:

cat. 1 – soundscape and acoustic ecology;
cat. 2 – urban mobility and sustainability;
cat. 3 – environmental activism in art.

The Organizing Committee will be pleased to receive music proposals with the following characteristics:

– Electroacoustic music pieces with a maximum duration of 10 min.
– Up to 8 channels;
– Audio in .aif or .wav format;
– It is possible to send pieces with a video component (.mov or .mp4 formats);
– Only one piece per each category defined by the author will be admitted;
– Submissions should be signed by the author (authors) and pseudonyms will not be admitted.

SUBMISSIONS
All participants must register electronically and attach a ZIP file containing the following:
1. A short text indicating the submission category, including an explanation on how the music relates to that category (max. 400 words).
2. High resolution photography of the artist.
3. Short biography;
4. Program notes concerning the piece;
5. Signed consent letter where the author consents and authorises the promotion of their work excluding the cultural society AFEA / Festival DME / Lisboa Incomum of any fee, responsibility to associations, or copyright entities and grants permission to promote their work at the concerts, activities and radio broadcasts associated to the announced event. All pieces that are signed in a record company must state this in a letter along with the permission from the record company to be promoted through Festival DME‘s announced event.
6. Link to a downloadable full length composition in .AIF or .WAV format (we suggest Dropbox, Google Drive or OneDrive).
7. Attach a stereo copy of the piece in .mp3 format.

Proposals should be sent to diasdemusicaelectroacustica@gmail.com before October 7th, 2018, 11h59 pm (UTC).

The program and other information can be found at http://www.festivaldme.org/…/culture-and-sustainable-citie.

The CALL FOR MUSIC will be peer reviewed by:
– António Sousa Dias (FBAUL, CIEBA)
– Dimitris Andrikopoulos (ESMAE-IPP)
– Jaime Reis (ESART-IPCB; ESML-IPL; INET-md – FCSH-UNL)
– João Pedro Oliveira (Universidade de Aveiro; INET-md; UFMG)

Publié dans acousmatique, arts sonore, festival | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Festival TEMPO AL TEMPO 2018


180515_EXIT_LAB_TaT2018_fb-02

Le festival TEMPO AL TEMPO (donner du temps au temps) a été conçu et est organisé par EXIT_LAB en collaboration avec le Collectif INaudible, présent sur la scène bruxelloise et internationale depuis plus de 40 ans.

 EXIT_LAB – ‘Experimental International Transit’ est un laboratoire de recherche, une plateforme informelle, un lieu précis à Anderlecht (EXIT_LOFT). Fondé il y a quinze ans par Pat Lugo et Marco Loprieno (membres depuis 15 ans de INaudible), il est associée à la dimension internationale de Bruxelles et à la situation particulière de transition que nous vivons. L’artivisme est le concept de référence de tous nos projets: pas de l’art pour l’art, mais la vie elle-même comme une forme d’art. Notre parcours artistique soutient et favorise la Transition vers une société durable et solidaire.

 EXIT_LAB favorise la pratique de l’improvisation dans la musique, les arts et la culture en général. Ce faisant, il préfère l’improvisation dite ‘libre’, ou plus exactement ‘ouverte’ – où la liberté n’est pas un objectif pour elle-même, ni un point de départ, mais plutôt une méthode à suivre en accompagnant le mouvement de la vie.

 

 LE FESTIVAL

 TEMPO AL TEMPO (TAT) est un festival international de musiques performances, actions sociales : concerts, vidéos, expositions, installations, ateliers, rencontres avec des artistes, promenades sonores…

 Depuis 2015, EXIT_LAB + INaudible organisent annuellement à Bruxelles le festival international TAT, partiellement financé par la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB).

 Depuis sa première édition, TAT essaye de sortir des lieux traditionnels de la culture dite d’avant-garde ou expérimentale pour atteindre un public plus large. En faisant cela, TAT a facilité la relation entre la sensibilité des artistes et la réalité du territoire où le festival a lieu (Bruxelles), considérant également le moment historique particulier que nous vivons : la mondialisation ; les flux migratoires ; la crise écologique ; la crise de la gauche progressiste ; la montée des mouvements de droite nationalistes et xénophobes…

 À partir de 2016, TAT a eu lieu le long du canal qui traverse Bruxelles et a intéressé, en particulier, les municipalités d’Anderlecht et de Molenbeek. D’où le développement du concept de «Canal Fluxus» et l’organisation des concerts et des spectacles sur le territoire des deux communes.

 Nous avons organisé des concerts, des performances et des installations dans des lieux peu orthodoxes comme le marché des Abattoirs, un salon lavoir, une zone abandonnée à Anderlecht; le restaurant social Bel Mundo, le musée La Fonderie, les quais du canal à Molenbeek; dans le centre de réhabilitation cardiaque Caesar de Pape en centre-ville à Bruxelles …

QUOI

TEMPO AL TEMPO_2018 (donner du temps à temps) est un festival international de performances musicales, d’actions sociales: concerts, vidéos, expositions, installations, ateliers, rencontres avec des artistes, promenades sonores … Né en 2015 comme évolution d’un autre festival – Sons Libérés avec plus d’une décennie d’histoire – le festival TAT en est à sa quatrième édition cette année.

Cette année, le festival s’intitule THE SOUND OF TODAY. Cela signifie que nous allons nous concentrer sur le moment présent, maintenant et là, en tenant compte également des implications sociales de ce que nous faisons.

QUAND

Du 27 au 29 septembre 2018: TAT_2018 plonge pendant trois jours artistes et audience dans un bain de sons, textes et images à Molenbeek Saint-Jean.(*)

De 16 à 26 septembre : avant le festival, des initiatives participatives seront lancées (brunchs musicaux, ateliers, balades sonores …). Objectif: promouvoir l’artivisme et l’improvisation en impliquant les artistes locaux, les associations et le public.

(*) Nous travaillons sur la possibilité de prolonger le festival d’une demi-journée pour le conclure dimanche 30 septembre avec une fête et un grand concert participatif (travaux en cours).

OÙ (travail en cours)

TAT_2018 se déroulera à Bruxelles et plus précisément à Molenbeek où diverses initiatives sont en préparation en coopération avec de nombreux acteurs locaux (institutions, associations, artistes et simples citoyens). La Maison des cultures et de la cohésion sociale de Molenbeek-Saint-Jean (MCCS) accueillera les principaux concerts, ainsi que des installations, des ateliers, etc.

Au Brass’Art Digitaal Café il y aura des petits apéro-concerts (heure du déjeuner) et une exposition. Et c’est à partir du même café que la joyeuse brigade des artistes et le public vont commencer à découvrir les sons de Molenbeek (balades sonores) impliquant différents endroits du quartier (nous travaillons à enrichir la liste).

QUI (travail en cours)

Une vingtaine d’artistes – de Belgique, Italie, Espagne, Portugal et Royaume-Uni / États-Unis- participeront à TAT_2018. Avant et pendant le festival, des rencontres et des ateliers favoriseront la collaboration entre artistes invités et artistes locaux.

TAT_2018 est organisé par EXIT_LAB et Collective INaudible avec le soutien de la FWB.

Contacts avec les media: Pat Lugo, patrizia.lugo@gmail.com, GSM +32 475 566 607

 

Screenshot_2018-09-07 tempoaltempo2018 Brussels experimental music art festival

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Festival TEMPO AL TEMPO_2018

Molenbeek, 27-28-29 septembre

« On a besoin d’un pied dans le passé et un dans le futur. »[Dizzy Gillespie, musicien de jazz américain, 1917-1993]

 

TEMPO AL TEMPO (donner du temps au temps) est un festival international de performances musicales, multimédia et d’actions sociales: concerts, vidéos, expositions, installations, ateliers, rencontres avec des artistes, promenades sonores …

 

LES ARTISTES INVITÉS: une trentaine, venant de France, d’Allemagne / Portugal, d’Italie, d’Espagne, du Royaume-Uni / USA et, bien sûr… de Belgique (beaucoup d’entre eux de Molenbeek).

 

LE CONCEPT_2018 part des mêmes prémisses qui caractérisent TEMPO AL TEMPO depuis sa première édition en 2015, pour arriver aujourd’hui à affronter un territoire particulier – Molenbeek – avec lequel nous allons essayer d’interagir au maximum.

 

Les prémisses: *S’interroger sur le TEMPS dans lequel nous vivons et, à partir de nous-même et de notre parcours humain et artistique, contrecarrer si possible un certain aplatissement sur le présent. *Sortir de la zone de confort et expérimenter. Sans peur. Se confronter à d’autres disciplines, d’autres approches, d’autres horizons … Mélanger des gens, des chemins, des médias, des sons, des images, des histoires …*Partager avec le plus grand nombre de personnes notre passion pour l’improvisation et l’expérimentation: des expressions artistiques qui, à tort, sont souvent perçues comme élitistes et ‘difficiles’ mais qui, au contraire, prédisposent à l’écoute et au respect mutuel.

 

Aujourd’hui plus que jamais, apprendre à écouter – et à écouter profondément – est fondamental. TAT_2018 entend déclencher un véritable processus d’écoute pour parvenir à une réelle compréhension de l’autre, de l’environnement qui nous entoure et, par extension, des dynamiques de plus en plus complexes du monde d’aujourd’hui.

 

« THE SOUND OF TODAY » 

Et c’est pourquoi nous avons dédié cette édition du festival à « LE SON D’AUJOURD’HUI ». Pour nous, le son est une sorte de métronome du temps. De notre temps. Il conserve intacte, si on le sait écouter, sa charge émotionnelle effacée (ou polluée) ailleurs par trop d’images, trop de mots écrits (dans les médias sociaux, dans nos smartphones, par la publicité omniprésente dans nos villes) … Le temps du son devient espace. A quoi voulons-nous dédier cet espace-temps? (nôtre espace dans le temps qui est le nôtre ?)

 

LE PROGRAMME des concerts TAT_2018, modulaire et facile à lire, propose trois pistes: une pour chaque jour du festival. Dans le premier, nous partons de nous, du moment PRÉSENT (la voix, la parole …), puis – le deuxième jour – on se lance vers l’AVENIR (l’électronique joue un rôle ici): l’expérimentation devient plus explicite, on prend des risques, on commet des erreurs peut-être … finalement on se jette dans le troisième jour où se manifeste un besoin urgent de relire le PASSÉ. ‘Gnawa’ et ‘Taranta’ se mélangent dans une performance sans précédent : merci aux artistes marocains de Molenbeek et aux musiciens venus des Pouilles. Ici, « la tradition est vivante et lutte avec nous » pour paraphraser un slogan de ‘68. Dans le sens qu’elle est loin d’être embaumée dans son ‘passé glorieux’: elle est rassurante, fournit des points d’appui pour les personnes AUJOURD’HUI désorientées; ne dédaigne pas les pas en avant vers le DEMAIN, mais reste consciente de ce qui était HIER. Le modèle parfait, bref!

 

LES LIEUX jusqu’ici impliqués (ou pour lesquels nous négocions): Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale (concerts du soir + installations) ; Brass’Art Digitaal Café (concerts de midi + expositions) ; La Fonderie (installations, performance) ; Athénée Royal Serge Creuz (performance participative) ; [Promenade sonore du samedi 29.09 : Jardin Majorelle + Jardin de La Roue (?) + Potager urbain Groot Eiland (?) + Potager urbain ‘Les unes, les autres’ (?)]; Maison d’artistes Cheval Noir (?) ; Centre Maritime / MolemBike (?)…

 

SUIVEZ NOUS SUR LE WEB!

www.tempoaltempo.netwww.facebook.com/tempoaltempo18https://twitter.com/tempo_al_tempo

 

Organisé par : EXIT_LAB / Collectif INaudible

Soutenu par : Fédération Wallonie-Bruxelles

Contact : Pat Lugo, GSM 0475 566607 – patrizia.lugo@gmail.comwww.facebook.com/pat.lugo.7

Pat Lugo, exit_lab – TaT_2018 coordination

experimental – improvised music, 

exhibits, installations, sound walks,

social actions…

www.tempoaltempo.net

www.exit-lab.net

www.facebook.com/tempoaltempo18

https://twitter.com/tempo_al_tempo

https://soundcloud.com/tempoaltempo2016

Publié dans arts sonore, festival | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Festival Exhibitronic – LaBut


entête

Septembre en bref,
réservez vos places pour les 2 stages de Spatialisation
22+23 septembre sur inscription
30+31 septembre sur inscription

Coworking électroacoustique : électro’ac
Mercredi 25 septembre à LA[B]UT, venez toucher la matière sonore – inscription

Octobre 17>21, exhibitronic 8ème édition, programmation et billeterie en ligne

Vous avez été nombreux à répondre à l’OPEN CAL du festival international des arts sonores EXHIBITRONIC. Merci pour votre confiance !

Le jury 2018 est composé de Évelyne Gayou – marraine du festival,
Curtis Road – membre d’honneur,
Elisabeth Anderson, Philippe Le Goff, Line Katcho, Mario Mary, Lucile Prod’homme, Yérri-Gaspar Hummel, les CNCM Césaré et la muse en circuit,
les studios Français, éole et LA[B]UT,
les studios internationaux : université de Montréal, T.U Berlin, Musiques et Recherches.

Deux stages d’initiation à la spatialisation en septembre
Two introductory courses on spatialization in September
Où ? À 20 km de Strasbourg dans le village de Nordheim
Quoi ? Découvrez les musiques d’espace en pratiquant la spatialisation sur un orchestre de haut-parleurs avec Yérri-Gaspar et les studios LA[B]UT
Qui ? Stage accessible dès 10 ans
Comment ? Possibilité d’hébergement sur place
Combien? 200€ de participation aux frais, 50€ pour les étudiants HEAR

Ce stage s’adresse aux plasticiens, aux musiciens amateurs et professionnels. À toute personne souhaitant approfondir des champs de perception dans la musique. Que vous soyez designer, beatmaker, musicien, compositeur ou juste curieux, vous êtes bienvenues.

Contenu : pendant 3 jours nous approcherons les techniques historiques de spatialisation. Nous pratiquerons essentiellement pendant toute la durée du stage pour permettre une meilleure connaissance du cinéma pour l’oreille.
Nous écouterons des pièces historiques et vous pouvez ramener votre travail.
Le dispositif : nous travaillerons sur un système de 16 haut-parleurs

Inscription : akt@labut.xyz

 

Yerri

Intervenant : Yérri-Gaspar Hummel 

Yérri-Gaspar Hummel développe une musique en mouvement. Ses œuvres font appel à de multiples médias et sont empreintes d’une notion processionnelle dans leur déroulé.

L’étude de l’ethnomusicologie en Inde « le recule de la tradition orale Carnatic face à la globalisation», la poésie sonore, l’analyse et l’harmonie viennent compléter sa curiosité et lui donnent un regard transversal sur la culture occidentale. Il décide par ailleurs, de mettre en place des outils pour s’émanciper de manière autonome. Depuis 2011, il est le directeur artistique de l’association U.T autour de trois axes majeurs : studio LA[B]UT, un Akousmonium augmenté et le festival Exhibitronic. 

Primé d’un double diplôme franco-allemand, il étudie entre les studios de l’Institut d’Informatique Musicale de Karlsruhe, le festival KLANG, les studios Influx en Belgique, la compagnie MOTUS et le Conservatoire de Strasbourg et les nombreuses master-class de maîtres dont Robert Henke,  Lionel Marchetti, Joëlle Léandre, Benoît Delbecq. 

Yérri-Gaspar Hummel s’est notamment produit au 104 à Paris, à Darmstadt, à la biennale de Venise, à Musica et sur de nombreuses scènes et festivals en Europe. Il coopère fréquemment avec les ensembles HANATSU miroir et Accroche Note avec le projet KL4NG.

Yerri2Yerri3

Bienvenues à toutes et à tous
L’espace d’électro’ac-coworking LA[B]UT ouvre ses portes !
LA[B]UT electro’ac-coworking space opens its doors!

  Que vous soyez beatmaker, curieux, musiciens ou simple adepte du son, nous vous convions avec plaisir et entrain dans un partage de connaissances.
Les RDV’s pour découvrir les outils de la création musicale, DAW, matériels analogiques : synthé modulaire, synthés analogiques, bande magnétique, table de mix, mixette DJ, platine vinyle et explorer la création sonore pour enrichir vos univers musicaux et votre réseau.

  Vous serez guidés par Yérri-Gaspar Hummel sur les thématiques de création digital/analog/vintage et LIVE, Frédéric Apffel sur les prises sons et l’ingénieries.
 
  Chaque parcours peut ensuite faire l’objet d’une résidence autonome de création après validation de votre projet en commission. Nous pourrons également vous orienter vers notre réseau international pour rencontrer les studios et les artistes partenaires afin de vous propulser vers les grands chemins de la création musicale.
 
  Après validation de votre adhésion, vous aurez accès à des outils professionnels accompagnés de spécialistes dans un parcours personnalisable.
>>Adhésion<<

EXIB

Programme

LABUT

Publié dans acousmatique, arts sonore, festival | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

2ème Nuit de la Fiction sonore et radiophonique


37897906_10212839389885203_860500275461357568_n

Podcasts, radio drama, narrations sonores… une nouvelle génération d’auteurs s’empare de la fiction audio sur les ondes et sur le web. C’est pour fêter cette effervescence créative que nous avons voulu cette 2ème « Nuit de la fiction sonore et radiophonique ». Une nuit sous les étoiles pour rêver en écoutant et pour écouter en rêvant. Une nuit de découvertes concoctée par la revue Syntone, dont nous fêtons les 10 ans, avec l’aide de la SACD. En compagnie d’une pléiade d’auteurs : Marine Angé et Christophe Deleu, Jérôme Joy, Soline Nivet, Fabien Arca, Daniel Martin-Borret, Claire Richard, Tarabust, Nicolas Guadagno, Sebastian Dicenaire, le collectif Résiste, Chantal Dumas… Des oeuvres sonores à écouter sous casques HF, calés dans des transats, dans le Jardin des arts de l’Espace Van Gogh, les yeux accrochés aux étoiles.

15 août, Arles, 22H – 01H

Publié dans arts sonores, radiophonie | Tagué , , , , | 2 commentaires

Bivouac radiophonique


24 heures sur le Sentier des Lauzes – MODULATION micro-radio de montagne // Bivouac radiophonique

samedi 28 juillet de 00H01 à 23H59

La Coste | Saint Mélany | Ardèche

APPEL À PARTICIPATION

 

MODULATION 24H DE MICRO-RADIO EN MONTAGNE
BIVOUAC RADIOPHONIQUE

Julien Clauss et Emma Loriaut

 

MODULATION EST UN DISPOSITIF DE CRÉATION RADIOPHONIQUE EN PLEIN AIR. UN STUDIO DE RADIO EST INSTALLÉ EN MONTAGNE, LA RADIO ÉMET LOCALEMENT SUR 1KM CARRÉ. DURANT 24 HEURES, DES ARTISTES SE RELAIENT À L’ANTENNE POUR PRODUIRE EN DIRECT DE LA MUSIQUE EXPÉRIMENTALE, DE LA POÉSIE SONORE, DE L’ART RADIOPHONIQUE ET TOUT CE QUI PEUT DÉCEMMENT ENTRER DANS UNE TABLE DE MIXAGE OU UN MICROPHONE. INVITÉS À VENIR BIVOUAQUER MUNIS D’UNE RADIO PORTABLE, LE PUBLIC ET LES PARTICIPANTS S’ASSOCIENT POUR FORMER UN ORCHESTRE DE RADIOS DISSÉMINÉES DANS LA MONTAGNE.

 

L’APPEL CONCERNE LES MUSIQUES EXPÉRIMENTALES, AMBIANTES, BRUITISTES, LA POÉSIE SONORE, LES LECTURES, IMPROVISATIONS VOCALES OU INSTRUMENTALES. CHAQUE PROPOSITION DURE ENTRE 30MN ET 1 HEURE.
INSCRIPTION SUR PLACE, CHACUN CHOISIT SON HEURE DE PASSAGE.
NE RENTRENT PAS DANS L’APPEL LES FORMULES DONT LE SON DIRECT COUVRE UNE RADIO : PERCUSSIONS, GUITARES AMPLIFIÉES, ACCORDÉONS… SAUF SI JOUÉS DE MANIÈRE AD-HOC.
LE STUDIO FONCTIONNE SUR BATTERIES 12V.
IL EST DEMANDÉ AUX PARTICIPANTS D’ÊTRE LE PLUS AUTONOME POSSIBLE EN BATTERIES. IL N’Y A PAS DE 220 V SUR PLACE.
CHACUN GÈRE SON ALIMENTATION, EAU, MATÉRIEL DE BIVOUAC, DÉCHETS…

 

RENDEZ-VOUS
ENTRE 15H ET 17H LE VENDREDI 27 JUILLET

AU BISTROT DE PAYS “AU BON PORT”, CHEZ YETTE VANSTAEN
AU CENTRE DU VILLAGE DE SAINT-MÉLANY (07260)
OU DIRECTEMENT SUR SITE APRÈS 17H (JUSQU’À MINUIT LE LENDEMAIN).

 

MEMENTO

– RADIO FM PORTABLE + PILES NEUVES OU ACCUS CHARGÉS
– TENTE OU BÂCHE CONTRE L’HUMIDITÉ
– DUVET
– VESTE CHAUDE
– BONNET
– CHAUSSURES TOUS TERRAINS
– TONGUES, MAILLOT DE BAIN
– HAMAC
– EAU
– PIQUE-NIQUE, RÉCHAUD, THÉ, CAFÉ…
– SAC POUBELLE

 

ACCÈS AU SITE

DIRECTION LA COSTE, DANS LE DERNIER VIRAGE EN ÉPINGLE AVANT ENTRÉE DANS LE CENTRE DE SAINT-MÉLANY (07260)
ALLER JUSQU’AU SECOND HAMEAU, PARKING EN BORD DE ROUTE.
A CÔTÉ DES MAISONS, À DROITE, PRENDRE À PIED «LE SENTIER DES LAUZES», MARCHER (C’EST PLAT) PENDANT 15MIN, LE CAMPEMENT DE MODULATION EST SUR LA GAUCHE DANS LE PRÉ D’IRMA, AU BORD DE LA RIVIÈRE LA SUEILLE, BAIGNADE POSSIBLE !

http://surlesentierdeslauzes.fr/LE-SENTIER/CARTE-INTERACTIVE/

(REPÈRE VERT au dessus du numéro 7)

 

CO-VOITURAGE

DEMANDES ET PROPOSITIONS SUR LE PAD : https://bimestriel.framapad.org/p/MODULATION___covoiturage

 

PARKING

Il y a deux options pour garer votre véhicule :
    
1/ dans le centre de SAINT-MÉLANY, après l’église, après le Bistrot de Pays,  il a un grand parking 
(MARCHE = 15min sur route + 15min du début du Sentier vers le site de Modulation).
2/ plus proche du site de Modulation, une fois la direction « La Coste » prise dans le virage en épingle, 
SE GARER DERRIÈRE la première voiture garée en bord de route.
(MARCHE = +/- 15min du véhicule garé vers le site de Modulation)
ATTENTION !!! La route est une impasse avec peu de places de parking à côté des maisons au départ du Sentier + peu de place pour faire demi tour.

 

LES COMMERCES ET STATIONS-SERVICES LES PLUS PROCHES SE TROUVENT À JOYEUSE, LES VANS, LABLACHÈRE ET ROSIÈRES À ENVIRON 30 MINUTES DE SAINT-MÉLANY. VOUS TROUVEREZ DES PRODUITS PAYSANS À LA BOUTIQUE DES BOURRONS COUCHUS À JOYEUSE ET AUX FERMES DES RAYOLS AUX VANS.

INFORMATIONS & ARCHIVES : https://108mhz.wordpress.com/

POUR TOUTES QUESTIONS : MODULATION@CYCLIQ.ORG

 

 

English

OPEN CALL

MODULATION 24H OF MICRO-RADIO IN MOUNTAIN
RADIOPHONIC CAMP

JULY 28th 2018 / DROBIE VALLEY – ARDÈCHE – FRANCE

INSTALLED IN NATURE, A MICRO-RADIO STATION WILL BROADCAST IN A 1KM RADIUS. DURING A 24 HOURS PERIOD, SOUND ARTISTS, MUSICIANS, POETS, READERS, OR PERFORMERS WILL PLAY LIVE SUCCESSIVELY AND PRODUCE WHATEVER CAN BE PLUGGED INTO A MIX TABLE OR PASSED THRU A MICROPHONE.
THE AUDIENCE WILL CAMP ALL AROUND AND TAKE PART BY COMING WITH A PORTABLE RADIO AND PLAYING THE BROADCAST.
THE BROADCAST DISSEMINATED THRU RADIOS PRODUCES A «SPEAKERS ORCHESTRA».
THE OPEN CALL CONCERNS : AMBIENT, NOISE OR EXPERIMENTAL MUSIC, READING, VOCAL OR MUSICAL IMPROVISATION.
PROPOSED DURATIONS ARE BETWEEN 20MN AND 1 HOUR. EACH PARTICIPANT WILL CHOOSE HIS PLAYING TIME. FIRST COME, FIRST SERVED.
WE’RE NOT INTERESTED BY MUSICAL PROPOSALS WHICH CAN COVER A RADIO SOUND WITH THEY’RE OWN ACOUSTIC SOUND.
THE STUDIO RUNS ON 12V BATTERIES. WE ASK PARTICIPANTS TO BE AS SELF SUFFICIENT AS POSSIBLE. THERE IS NOT ANY 110V OR 220V IN THE AREA.

 

ACCESS :

LA COSTE – CLOSE TO SAINT-MÉLANY (07260)
SENTIER DES LAUZES – IRMA FIELD
FRANCE

PARKING

CLOSE TO THE BIVOUAC, WALKING TIME < 15MN

MODULATION SITE BORDERS THE SUEILLE RIVER, BATHING OPPORTUNITY
http://surlesentierdeslauzes.fr/LE-SENTIER/CARTE-INTERACTIVE/
(BEETWEN MARK 7 AND EXCLAMATION POINT)

CAR POOLING

ASKING AND PROPOSAL ON THE PAD : https://bimestriel.framapad.org/p/MODULATION___covoiturage
EVERY ONE WILL PROVIDE HIMSELF WITH FOOD, DRINK, CAMPING LOGISTICS AND GARBAGES…

 

DON’T FORGET

– THE ALTITUDE MAKES THE NIGHT FRESH EVEN IN SUMMER
– FM RADIO + RECHARGABLE BATTERIES
– TENT OR PLASTIC COVER AGAINST HUMIDITY
– SLEEPING BAG
– WARM CLOTHES
– WATER
– FOOD

INFORMATIONS & ARCHIVES : https://108mhz.wordpress.com/
FOR ANY QUESTIONS : MODULATION@CYCLIQ.ORG

Publié dans arts sonores | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Festival Electropixel #8 – du 30 août au 2 septembre


e8-flyer3-electropixel-211x300

Electropixel #8 : les machines fantômes, artefact de l’origine

Festival des cultures numériques émergentes et pratiques électroniques libres, Electropixel s’inscrit dans un réseau international de festivals d’arts électroniques. Il ouvre un espace singulier permettant de faire croiser artistes (audiovisuels, musiciens, plasticiens, intermédias, performeurs, etc.), théoriciens, programmeurs, bidouilleurs et inventeurs de tous bords et des fabriques du quotidien.

toute la programmation ici!

Exposition en continu du jeudi 30 août au samedi 1er septembre

Mary Sherman – Plateforme Intermédia
Souad Mani – Galerie Bonus
Jean-Marie Dallet – Galerie Bonus
The Electromagnetic Collective – Galerie Bonus
Bordelou – les nefs des machines
Alexis Judic – Les Nefs des Machines
Le Camion Acousmatique – Les Nefs des Machines
Thêta Fantômes – la danse des robots – Les Nefs des Machines / plateforme intermédia

Vernissage du festival – jeudi 30 août à 18h, parcours entre la plateforme intermédia et la galerie bonus (grue jaune)

Soirée cinéma spectrale – jeudi 30 août à 20h30 – Wattignies Social Club

Yuko Katori & Souad Mani – création acousmatique et vidéo
Aubadja – création audio-visuel temps-réel
Outre-tombe – cinéma des machines

Soirée machines fantômatique – vendredi 31 août – 20h30 – Scéne Ufolia, devant la plateforme intermédia

Diego Losa – musique électroacoustique
Jean Voguet – musique acousmatique
Alexandros Drymonitis – musique électronique dronique
Anne-Sophie Lecreurer – musique électronique lo-fi
Ensemble Dime + Benoit Granier – musique électronique contemporain & synthé modulaire
Tom white – electroacoustique & objets détourné (à confirmer)

Hackerspace du Electropixel – samedi 1er septembre – 14h-18h – devant la plateforme intermédia

ZardigMega#1 – atelier scratch pour les enfants
ZardigMega#2 – construire son synthé littleBits pour enfants
Enerzion – construire son mini-synthé 555
Ensemble Dime – introduction à la construction de synthé modulaire
Alexandros Drymonitis – Pd+Arduino
Benoit/Apo33 – démonstration du virgil
Apo33 – présentation du système informatique libre – Apodio12

Soirée Electronoise – samedi 1er septembre – 20h30 – scéne Ufolia & plateforme intermédia (double ambiance)

STKB – harshnoise post-dance
Drown – DarkCore
Republic of Dahu – tek dance rock weird (à confirmer)
Dj Toumpa – breakcore
TheManta – live coding & minimal tek
DrumTakaboum – ensemble de critical beats
JeRe – Breakcore (à confirmer)
6RME – basse saturé & low tempo
Enerzion – diy expéMagnetic
HystaRlmo – old hardcore gabber
Scherzoteller – le bruit de la glace
Vitriol300 – HarshWallNoise

co-programmation collective : Jenny Pickett, 73notes, Julien Ottavi, Nathalie Plantin et Benoit Granier.

http://apo33.org/index.php/fr/

Publié dans arts sonore | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

École d’été du Cresson – Ambiances sonores


École d’été franco-égyptienne : “Sustainable Soundscape: Towers and Courtyards in Dense Urban Form
Du 3 au 8 Septembre 2018
A l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble  
 
Dans le cadre d’une collaboration scientifique franco-égyptienne entre l’équipe Cresson – Laboratoire Ambiances Architectures Urbanités, École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble et le Département d’Architecture, d’Urbanisme et du Paysage de la Faculté de Polytechnique, Université d’Ain Shams au Caire, se tiendra une 1ère Ecole d’Eté intitulée “Sustainable Soundscapes: Towers and Courtyards in Dense Urban Form”. Elle traitera de l’ambiance sonore d’éco-quartiers à Grenoble et à Lyon et accueillera vingt-cinq étudiants égyptiens.

Cette première manifestation scientifique est organisée par Noha Gamal SAID ELGHAWABY, maître de conférences au Département d’Urbanisme à la Faculté de Polytechnique – Université d’Ain Shams et chercheure associée à l’équipe Cresson – Laboratoire AAU – ENSA Grenoble.

http://aau.archi.fr/cresson/


We are pleased to announce the 1st edition: Summer School on sonic ambiances
 
Franco-Egyptian Summer School : “Sustainable Soundscape: Towers and Courtyards in Dense Urban Form
From 3rd to 8th September 2018
Grenoble School of Architecture

This letter addresses a Franco-Egyptian scientific collaboration between Cresson research center- AAU laboratory – Grenoble School of Architecture and Department of Architecture, Urbanisme and Landscape Architecture, Faculty of Engineering – Ain Shams University in Cairo. The first collaboration is a one-week summer school entitled « Sustainable Soundscapes: Towers and Courtyards in Urban Dense Form », tackling the sonic ambiances of eco-disctricts in Grenoble and Lyon. In this context, we have selected twenty-five Egyptian students to participate in this thematic school.

This first scientific event is organized by Noha SAID ELGHAWABY, assistant professor at the Department of Urban Design and  Urban Planning – Faculty of Engineering – Ain Shams University and associate researcher at Cresson research center- Laboratory AAU – ENSA Grenoble.

http://aau.archi.fr/cresson/

Summer_School_2018_Annonce_Page_1Summer_School_2018_Annonce_Page_2

Publié dans Paysage sonore | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Installation sonore hEARt à Toulouse


33580955_604904963225415_1845234537248849920_n

Le cœur est une pompe indispensable à la mécanique humaine.
Le cœur produit un son.
Chaque cœur a son identité sonore, son rythme, sa fréquence.
Parfois, le cœur devient présent à notre perception.

hEARt est une installation sonore du compositeur Christophe Ruetsch, en collaboration avec des artistes, techniciens et scientifiques. Cette œuvre explore, à travers des « portraits de cœur », le paradoxe du cœur à la fois vu comme une pompe, mécanique vitale de soupapes et de valves, et celui du cœur vu comme l’un des points névralgiques des émotions dans la culture occidentale. hEARt est un parcours musical dans lequel un battement cardiaque devient un élément poétique.

10 au 15 juillet 2018
Chapelle des Carmélites / Toulouse
10h à 18h
Entrée libre
Festival Science in the City

Conception / Création musicale: Christophe Ruetsch
Scénographie: Christophe Bergon
Dramaturgie: Cathy Blisson
Collaboration scientifiques: Pierre Bour, Franck Lezoual’ch et Olivier Lairez

Production: lato sensu museum
En partenariat avec l’Inserm / la DRAC Occitanie / éole, studio de création musicale / le programme arts et sciences de l’IdEx Bordeaux / l’Université de Bordeaux / l’IHU Liryc / la Mairie de Toulouse / l’Agence du Verbe

 

Publié dans arts sonores, installation sonore | Tagué , , , | Laisser un commentaire